Bienvenue à Ellour


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Tears of the brunette [Rp publique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Tears of the brunette [Rp publique] Lun 10 Mar - 22:04


Raff venait de se lever. Une nuit sans couleur, sans rêve. Une nuit vide de sens, d'émotion et même de vie. Pourquoi ces nuits ne peut pas toute elle aussi joyeuse et amusante que celle qu'elle passait avec ces amis. Pourquoi fallait-il qu’à chaque fois qu'elle ferme les yeux tout devienne noir, le monde disparaisse et elle avec. Mériter telle que le monde la fuisse. Que le monde lui tourne le dos, elle qui demander juste de l'aide, juste des réponses a des questions simple et complexe mais pour elle tellement évidente, remplis de sens. Juste quelque mot qui veulent être compléter, juste quelque qui puisse l'aider a se relever et sourire même si elle avait décidé de ne rien montrer a personne de rester cacher. Ne voulant causer de la peina a sa cousine et aux autres. Elle veut secrètement quand même, que quelqu'un lui tende la main, l'aide à se relever, l'aide à se battre.  Mais personne ne sembler entendre les larmes et les cris de tristesse de la brune, perdu dans son sourire et ses yeux violet. Pourquoi appeler a l'aide était pour elle une chose sir dur et si complexe a faire. Pourquoi crier qu'elle veut qu'on lui tende la main ne pouver sortir de sa gorge, restant cacher en elle. Était-elle si faible que cela pour ne pas pouvoir demander de l'aide aux autres ? Ou alors avait-elle simplement peu de faire du mal aux autres. Mais restez enferme ne changera rien et cela elle le savait mais ne faisait rien pour y remédier de toute façon.

Ses pieds touchèrent enfin le sol quand elle décida de se lever et de s'assoir sur son lit, sans faire un bruit, laissant sa cousine dormir, se reposer. Ses yeux violet vide regardèrent une photo se trouvant à son chevet. Une photo de groupe, oui une énorme groupe, elle et sa famille. Elle et fairy Tail. Puis il y avait aussi une autre photo, celle des grand jeux magique, plus précisément le bal de fin. Sur cette photo elle était dans les bras des dragons jumeaux, sting et rogue. Les deux garçons portait la demoiselle en robe, qui souriait heureuse. Ses pommettes roses, des cheveux longs tombant dans son dos en une longue tresse, digne de celle que flare portait. Puis elle dériva sur une autre photo ou cette fois elle vit elle et son équipe. Yuusuke et flore était a ses coter, souriant, revenant de leur première mission de rang s que la brune avait prévus pour eux. Que de bon souvenir mais pourtant elle n’arriver pas à sourire. Étai-ce trop dur ou alors n'avait-elle point l'envie d'illuminer son visage. Mais comment avait elle obtenue ces photos déjà ? Ah oui, grâce à ce que sa famille lui avait montré au lac qu'elle avait par lui suite pris en photo.

Elle se leva, ses pieds glissant sur le sol froids de la chambre noir, dans laquelle aucun brui ne régner, sauf peut être sa respiration régulière et celle de la rose partageant ça chambre. Sa main glissa sur sa couverture qu'elle remit à sa place par la suite. Ses longs cheveux touchèrent le sol se balançant de droite à gauche. Puis la brune se stoppa, la main poser sur la poignet menant a la salle de bain. Elle pressa la poignet et y entras. Sa robe glissa sur le sol et elle entra dans la douche. L'eau chaude perlait sur tout son corps lui procurant un bien être monstre. Mais toujours aucun sourire ne fit place sur son visage pâle de poupée. Les gouttes perlant doucement sur elle, de la vapeur commençait à se former sur le miroir se trouver a coter de la douche.

Elle attrapa de quoi ce laver les cheveux. Elle frotter sa tête doucement se la massant par la même occasion puis des larmes se formèrent aux creux de ses yeux avant de se fondre dans la masse des fine goutte d'eau qui tomber sur son corps nue. Ignorant les gouttes salé coulant de ses magnifique yeux violet elle commença a frotter ses long cheveux. Avec le temps ses cheveux brun devenait blanc, recouvert de la mousse. Elle frotta ensuite la mousse se trouvant sur ses précieux cheveux pendant que l'eau couler a flot dessus. Ils reprirent vite leur magnifique couleur brune. Par la suite elle prit un autre produis pour se laver le corps. Elle frotter chaque partie de son corps, se détendant, larmes toujours coulant de l’extrémité des ces yeux.

Elle se rinça ensuite, sortant de la douche s'entourant d'une longue serviette. Ces cheveux sentant la rose. Les gouttes d'eau perlant de son corps et les larmes salées de ses yeux. Séchant ses cheveux et enfin ses pleure elle dessiner sur la glace, ses doigts firent un petit cœur qu'elle coupa en deux par la suite. La raison, le fait qu'elle ne sente bien surement!  Elle fini par ensuite essayer son corps humide puis s'habilla. Elle ensila des sous-vêtements -heureusement tiens-. Puis elle prit une robe violette courte qu'elle avait posé la le jour qui avec précéder. Elle l'enfila, le légué décolleter montre le début de sa poitrine mais ici elle ne connaît qu'un seul pervers, alors elle ne craint rien, ces jambes elles étaient aussi a l'air vu que la robe n'était pas bien longue mais pas trop courte non plus. Elle s'attacha ensuite les cheveux en un chinions haut, mais au vu du nombre et de la longueur de ses cheveux le pauvre chinons ne pouvez supporter alors elle laissa sortir ces plus fines mèche de la fin de son chinions. Mais avec cela on voyant son énorme cicatrice dans le coup.

Un drame ?

Non pas vraiment puisque que personne ni prêterait vraiment attention. Par la suite elle enfila sa paire de ballerine, son classique quoi.

Maquillage ?

Non pourquoi, elle était mieux au naturel et les seul fois ou elle se maquiller c'était sous les tortures tordus d'erza scarlette, ou titania ou encore la reine des fées. Elle avait étiré de tellement de surnom tous aussi beau les uns que les autres. Raff avait gardé "Le démon noir et blanc" ou encore, celui qu'on lui donner rarement "l'ange déchut". Elle quitta ensuite la pièce toujours sans faire de bruit. Elle s'aventura ensuite dans la salle commune évitant toujours le moindre bruits, une pochette a la main au cas ou qu'une envie de dessiner la prenne pour évacuer sa peine.

C'est ensuite que son aventure commença, déjà qu'il était top il fallait en plus qu'elle ne fasse aucun bruit en quittant l'école. Mais une question restait à résoudre.

Ou aller allez la brune ?

Sa elle verra le moment venue surement. Puis la n'était pas la priorité, non la vrai était de faire un détour a la cantine manger un truc et ensuite se casser d'ici pour prendre l'air. Pourquoi fallait-il qu'elle soit un ventre sur patte. Mais d'un coter elle a toujours régler ses problème en mangeant. En mangeant pas beaucoup par contre, chose qui n'est pas dans ses habitudes.

Elle longea donc les couloirs horriblement rose de l'école, espérant arriver rapidement a la cafet' mais bien sur il fallut qu'elle se trompe encore de chemin et qu'elle prenne le chemin le plus long ce qui lui faisait perdre beaucoup de temps sur sa marge avant que les autres se réveille. Oui car il fallait savoir qu'elle veut de la compagnie sans le montrer. Elle veut qu'on vienne la voir mais elle veut faire comme si c'était le contraire pour ne pas craquer dans les bras de quelqu'un. Pourquoi dieux l'avait elle faite si chiante et compliquer. Pourquoi voulez telle des choses sans le montrer ou encore moins le demander, pourquoi passez telle toujours par quatre chemin avant de demander de l'aide ou quelque chose de se genre.

De la peur ?

Certainement. Mais bon son ventre commençait a crier famine alors elle décida de presser le pas et de courir légèrement, sa pochette coller contre sa poitrine. Puis vint enfin sa victoire suprême, l'arrive a la caft', son petit moment de joie de la mâtiné, surement le seul aussi autant le savourer. Par la suite elle entra d'un pas assurer, pas un bruit, pas âme qui vive. Enfin quoi de plus normal a 6h28 du matin, seul un fous pouvez être debout, elle par exemple.

Un ventre qui gronde, une grosse faim en vue, mais qui ne serra pas entièrement comblé.

Elle se dirigea vers la machine et pris un croissant au beurre ainsi qu'un café et se posa a un table, sa pochette a dessin a coter d'elle. Son regard plonger dans le vide, elle manger avec faim mais sans savourer son déjeuner comme il se le devait. Elle aurait du être punis pour son horrible crime, c'était une traitresse, elle le ventre sur patte numéro un ne mangeait qu'un pauvre croissant au beurre sans même le savourer. HONTE A ELLE, MALHEURS ET ENFER A CETTE ÂME INDIGNE.

Elle e leva ensuite quitta la grande pièce comme une voleuse ne prenant même pas le temps de ranger sa pauvre tasse blanche. Son aventure dans les couloirs recommença. Ces murs rose qui dégouter la brune au point de pratiquement lui enlever la vue. Mais pourquoi du rose ? Franchement ! C'est une question qui allait suivre jusqu'à la fin de ses étude. La fin de ses études. Elle avait encore le temps avant d’y pensé, elle vannait a peine d’arriver ici a quoi bon déjà imaginer la fin alors que c’est seulement le commencement. Mais elle aimait bien penser à l’ avenir, des fois cela la faisait sourire, car oui derrière ses faux sourire depuis son arriver il lui arrivé de vraiment sourire. Rarement mais elle souriait, elle avait un cœur fragile c’est tout rien de plus rien de moins.

La brune longeait les couloirs bientôt arrivé à destination c'est-à-dire le hall. La lumière du jour se levant doucement commençait a éclairé la spacieuse pièce. Les doux rayons du soleil toucher la brunette au fur et a mesure qu’elle avancer vers la sorti. Puis vint le moment ou elle sorti, la douce chaleur du matin la fit frissonner, la roser poser sur l’herbe se posa sur ses pieds. Elle avança dans la cour tranquillement, ses cheveux virevoltant doucement au grès de la fine brise du matin. Elle avait enfin choisi ou elle allait se diriger, sa destination en tête.

Le parc !

Cet endroit qu’elle aimait tellement allait mettre quelque couleur dans son début de journée. Elle laissa donc digué jusqu’au parc par les chemins et les aller qui allait jusqu’à ce dernier. Quelle elle arriva enfin au parc elle commença par pendre les fins chemins de dalles blanche, ceux qui menait jusqu’au grand arbre qui l’avait fasciné la première fois. Mais avant elle allait repasser par tous les petits jardins de la première fois. Elle commença avec ceux des quatre saisons avec en premier celui du printemps. La mage passa sous les cerisiers en fleures, leurs pétales tombant sur sa tête. Sentit les fleure qu’y se trouver près d’elle, regardant les paillions se poser dessus après. Ces yeux violet poser sur une branche d’un cerisier ou se trouver un nid, dedans elle pouvez voir deux oisillons surement attendant le retour de leur mère pour mange, mais sans savoir le pourquoi du comment après cette vue elle se mit a sourire. Elle continua son aventure au printemps découvrant de nouveau cet endroit magique et plein de couleur. Mais bizarrement le rose des fleure ou bien de cerisiers ne la gêner point plus que cela, peut être car elle trouver leurs rose d’une couleur reposante, même si cela restait du rose au finale.

Puis vint ensuite l’été. La brune s’amusait a sauter pour attraper les feuilles des arbres, un grand et vrai sourire colle au visage. Elle retomber en enfance sans sen rendre compte, mais s’amusez ne fait de mal a personne. Tout ces problème de ce matin venait de s’envoler pendant qu’elle riait. Après avoir passé le jardin de l’été se fut le tour de l’automne et elle pris le temps d’observer tout ces nuance de rouge et fit même une pause de dix minute pour dessiner un arbuste possédant différente nuance d’orangé qui lui plaisait beaucoup. Puis quand elle eu fini elle se hâta vers l’hiver sans vraiment y prêter attention même si quelque drôle de bonhomme de neige retint son attention a plusieurs reprise.

Par la suite de son voyage elle passa devant plusieurs arbres impressionnant puis vint le moment ou elle arriva devant celui qu’elle chercher. Elle se mis dos au tronc et se laissa glisser étouffant un long et lourd soupir. Puis, par la suite elle replia ces jambes contre elle, se laissa submerger par des souvenir, de tout façon elle était seul ! N’est ce pas ? Elle s’endormit ensuite sous l’arbre, a l’ombre grâce a son épais feuillage. Son carnet a dessin tombant à coter d’elle.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Tears of the brunette [Rp publique]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Installation de la Commission sur la Nouvelle Force Publique
» Le sénat haitien ; le grand mangeur de la république.
» 500 000 Haitiens vivent en République Dominicaine
» Un expert en securite publique opine sur le kidnapping
» Economie : Pour la réouverture d’une entité publique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Ellour :: FLOOD POWER :: Corbeille-