Forum RPG se déroulant dans un pensionnat magique. Viens rejoindre nos aventures !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

:               
               :: FLOOD POWER :: Corbeille Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas   
   

Le club des grosses bouf se réunie la nuit, ATTENDEZ, WHAT !!!! [prive : uniquement pour les persos gourmand ou grosses boufs]

   
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Jeu 6 Mar - 16:56
Invité
       
       

Raff dormait tranquillement dans son lit, enroulé dans sa couverture bien au chaud. Le lit de salie se trouver a même 5m de sa cousine mais le brune dormait tellement que le fait que sa cousine sois a coter d'elle ne la genait pas et de tout façon elle dormait ensemble petite ! Enfin bref Raff dormait comme un bébé en rêvant de ... des glaces. Le ventre de la brunette commençait a gronder, elle commentait a bouger dans se petit lit. Puis elle tomba, se fait un grand boom mais cela ne réveilla personne. Elle s’assit donc en tailleur dos a son lit se frottant les yeux, son ventre grondant famine. J'ai faim ! Se lamenta telle a elle même. Elle se leva donc frottant ces yeux violet et bailla encore une fois. Par la suite elle prit une veste et la mit par dessus sa robe violette qui lui servait de pyjama. Elle qui ensuite sa chambre, ses cheveux lègérement en bataille son ventre mourrant de faim et essayant d'être le plus discret possible en quittant sa chambre. Quand elle ferma la porte elle oublia qu'elle se trouver dans la salle commun de son dortoir et poussa une petit crie de soulagement. Mais quand elle sen rendit compte elle s'excusa doucement et partit le plus vite possible sans faire de bruit, espérant de tout cœur n'avoir réveiller personne. Elle quita définitivement le dortoire mais préfèra se taire car elle se trouver devant le dortoir émeraude ainsi que celui des topaze et des rubi. Elle se maudissait d'être née sans l'option discrétion intégrés.

La brune traverser les couloirs tranquillement essayant d'être le plus discrète possible même si maintenant cela ne sert a rien étandonner que les dortoirs son loin. Elle marchait calmement et silencieusement. Elle essayait de se repéré dans les couloirs sombre d'alféa essayant de ne pas se perdre en route. Elle marcher sa main frôlant les murs. Sa seul source de lumière était les rayons de lune passant par les fenêtres. La brunette arriver bientôt a destination, l'endroit ou elle pourrez enfin manger. Quand elle fut devant la porte elle la passa a la vitesse de l’éclaire. Ne voulant pas allumer la lumière pour attire l'attention elle se concentras sur sa magie de chasseuse de dragon blanc et fit apparaitre un boule blanche étincelante. Elle l'envoya plus haut et d'un coup on pouvait voir clairement dans la pièce.  Elle prit de quoi comble sa faim, c'est a dire un gâteau au chocolat ainsi qu'une glace avant de prendre place a une table. Affaler elle commença a manger sa glace pour ne pas qu'elle disparaisse avant d'avoir put y toucher. Elle avait presque fini sa glace mais c'est alors qu'un bruit retint son attention vers l'entrée. Elle était chopper, elle avait fait cela pour rien. Enfin ce n'est pas pour cela qu'elle s'arrêta de manger.
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Sam 8 Mar - 12:32
Invité
       
       

Le club des
G R O S S E S   B O U F F E S
se réunit la nuit...

attendez,W H A T ?

Je me tournai. Me retournai. Me re-retournai dans mon lit.

Je n’y arrivais pas. Pourquoi est-ce que j’arrivais pas à dormir ? Pour une fois que mon colocataire ne ronflait pas pendant son sommeil, en plus ! Je tournai la tête vers mon réveil. 3 heures du matin. Autant dire que je suis mal barré pour les cours demain, je vais être crevé… Boh tant pis, je sécherais, c’est plus simple comme ça…

Bref, revenons-en au sujet. Je ne comprends pas. J’ai pas bu de coca avant de dormir, donc c’est pas la caféine. Je n’ai pas regardé ma chambre rose avant de dormir, donc c’est pas mes yeux qui piquent. Je n’ai pas mal à la tête, je ne suis pas malade, ni rien. Alors pourquoi ? J’ai pas soif… J’ai pas fa…

Je me relevai brusquement, manquant de réveiller mon colocataire. Mais bien sûr ! C’était mon estomac qui grondait depuis tout à l’heure… J’ai oublié de le préciser : je suis quelqu’un de très gourmand… Il faut croire que je n’ai pas mangé assez de fraises hier… Oui, j’ai un faible pour les fraises, et alors ? Ca vous étonne ? Tout le monde a son péché mignon ! Et ben moi, c’est la fraise. Et les glaces. Si ça vous embête alors allez vous faire… vousvoyezquoi.

Je me levai alors très discrètement. Mon colocataire dormait encore. J’enfilai rapidos un jean noir et une chemise déboutonnée, et sortis du dortoir, m’inquiétant plus pour le bruit de mon ventre que pour les bruits que produisaient mes pieds sur le parquet. Je ne m’en souciait pas, car je me fichais des conséquences de ma petite escapade… Si je me prends une heure de colle, j’en ai rien à faire, vu le nombre d’heures que j’ai eu dans ma vie, une de plus ne fera pas de mal… En plus je les emmerde ces crétins de profs et cette vieille dinde de dirlo !

Alors que j’étais sorti du dortoir Rubis, il me semblait entendre un bruit venant du dortoir Emeraude. Je me cachai vite derrière un pilier, et vis une jeune fille aux cheveux châtains en bataille sortir du dortoir… Il faut croire que je ne serais pas le seul à sortir cette nuit. Je me demandais où elle allait, mais je préférais éviter qu’elle ne me voie. On sait jamais, il vaut mieux être prudent.

Elle descendit en vitesse les escaliers, et je la suivis avec tant de discrétion qu’elle ne me remarqua pas. Nous étions arrivés derrière deux couloirs : un couloir menait vers la cantine, l’autre vers la bibliothèque. Je pensais qu’elle allait partir vers la bibliothèque pour faire un devoir non fini ou un truc du genre, mais je me trompais puisqu’elle prit la direction de la cantine ! What ?

Je continuai d’avancer silencieusement pour pas qu’elle me remarque. Il semblerait qu’elle ait peur de se perdre puisqu’elle laissait sa main glisser contre le mur, en faisant attention aux passages qu’elle empruntait. Je me rendis compte qu’elle faisait le grand tour pour passer par la cantine, et non pas un raccourci que j’avais découvert quelques jours plus tôt.

« Quel sens de l’orientation… » pensai-je ironiquement en poussant un soupir très discret.

Nous arrivâmes enfin dans la cantine après 20 minutes de marche. Cette gamine m’avait fait perdre un temps fou ! La petite fée fit apparaître une boule de magie blanche pour s’éclairer. Pas con l’oignon ! Au moins c’était plus discret… Elle se rua alors sur une glace et un gâteau au chocolat, en commençant par la glace. Beurk ! Elle en foutait partout comme une cochonne, elle n’avait jamais appris à manger correctement celle-là ?!

Je cessai d’être discret et marchai d’une démarche très lourde, afin de l’effrayer et de croire que c’était un prof qui venait. Etant donné que j’étais toujours plongé dans l’obscurité, elle ne me voyait toujours pas. Je débarquai alors dans la cantine, et passai devant elle sous son regard pétrifié, comme si elle n’existait pas. Je me dirigeai vers la machine pour faire des glaces italiennes que j’avais repérée quelques minutes plus tôt, pris un cornet vide, sélectionnai le parfum fraise sur l’écran, et regardai la glace couler sur le cornet en me léchant les lèvres. Je pris une serviette en papier, avant de m’installer en face de la gamine toujours pétrifiée, en lui disant :

« Dis-donc, p’tite fée, que fais-tu encore debout à cette heure-ci ? », tout en mangeant ma délicieuse glace à la fraise.

              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Sam 8 Mar - 12:52
Invité
       
       

Finalement elle découvrit a son plus grand soulagement un jeune homme. L'avait il suivit, si c'était le cas elle se maudissait d'avoir perdu son sens de la survit en débarquant ici ! Elle lui suivit du regards pendant qu'il se prenant une glace italienne a la fraise. Elle le regarder sans pour autant bouger. Même quand il se plaça face a elle, elle ne bougeait toujours pas. Il s'assit donc sa glace a la fraise en main. « Dis-donc, p’tite fée, que fais-tu encore debout à cette heure-ci ? » Cette phrase ressembler a celle que Clifford lui avait dit il plus tôt dans la journée. Elle sourit légèrement prête a répondre au jeune homme face a elle. "Je pourrez te dire la même chose tu sait !" Puis elle fini le conne de sa glace et se lava la figure avec un sort appris de Juvia pour ne pas changer les habitude. Elle se décida donc a donner enfin un vrai signe de vie, c'est a dire vraiment bouger. Elle attrapa son fondant au chocolat un peut plus loin, elle avait pris le même qui Clifford lui avait fait gouter dans la journée, totalement sous le charme du gout unique de se gâteau.

Elle commença a le manger, mais plus proprement que la glace, y étant plus habituer. Elle savourez son gâteau en silence mais s'arrêta au milieu. Elle se leva en faisait un détours de la table pour éviter le garçon et prit par la suite un coca. Avant de reprendre sa place. "Tes un ventre sur pattes toi aussi ?"
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Sam 8 Mar - 17:40
Invité
       
       

    Allongé sur mon lit, je m'ennuyais terriblement. Cela devait faire deux heures que je me contorsionnais dans mon lit, fermais les yeux, les rouvrais, essayais de conter les moutons, mais rien ne marchait : je restais réveillé. A un moment, j'avais même tenté de me remémorer les fastidieux cours de littérature ancienne que je recevais à Solaria, et si la voix monotone du professeur me donna quelques envies de suicides, elles ne parvinrent pas à me faire somnoler - une première. Enfin, je dus me résoudre à abandonner, et je lançai un rapide coup d'oeil à mon colocataire, Sting : sa respiration me confirma le fait qu'il était bel et bien endormi. Je n'allais pas pouvoir me taper la discut alors, dommage...

    Finalement, j'eus l'excellente idée à m'adonner à mon activité favorite : manger. Je commençai à rêver de bâtonnets de mozzarella, de spaghettis... Oui, j'avais déjà mangé le diner. Oui, ces nourritures allaient surement me faire vomir, car je n'avais même pas réellement faim. Mais si vous aviez gouté les nourritures d'Alféa... vous auriez fait le même choix que moi. Alors, en m'extirpant très doucement de mon lit, je me faufilai hors du dortoir sur la pointe des pieds pour me rendre à l'un de mes endroits préférés au monde entier : la cantine.

    J'arrivai rapidement, et en entrant j'eus la surprise de trouver deux personnes qui avaient eu la même idée que moi : la première était Raff, avec laquelle j'avais déjà eu l'occasion de m’empiffrer et dont la présence ne me surprit pas tellement au vu de la taille de son estomac. Elle avait devant elle le légendaire fondant au chocolat, ce qui m'emplit de joie. La deuxième personne était un garçon brun aux traits réguliers, qui ne faisait pas partie de mon dortoir. Il mangeait quant à lui une glace à la fraise. Ils n'avaient pas remarqué leur présence, et j'allai prendre de la nourriture avant de leur adresser la parole - la nourriture était ma priorité après tout. Je commençai avec les légendaires bâtonnets de mozzarella drogués, attrapai l'assiette et allai m'installer en face de mes camarades.

    Salut ! lançai-je, avant de mordre dans un bâtonnet. Comme quoi je suis pas le seul à vouloir manger à n'importe quelle heure de la journée, ça me rassure ! Je ne t'ai pas entendue sortir, t'as du être discrète. dis-je à Raff. Je me tournai ensuite vers l'inconnu, qui me parut sympathique malgré ses traits arrogants : en fait, la seule raison pour laquelle il me paraissait sympathique c'est qu'il aimait les glaces à la fraise, comme moi : Je m'appelle Clifford. l'informai-je. Puis, pensant que j'avais été assez social, je me tus et continuai à manger avec un grand sourire.
              
                             Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Sam 8 Mar - 17:56
Invité
       
       

Raff ne peut continuer son gâteau et son verre de coca tranquillement qu'elle senti la présence de Clifford. Peut être que sons instinct de survit était encore la enfaite. Puis quand il se montras enfin a la brune elle lui fit un grand sourire dont seul elle avait le secret. Il se posa en face d'elle, ce qui veux dire que les deux garçon était face a elle entrain de la regarder bouffer. Enfin, avec ces battons de mozzarella et son assiette de spaghetti il avait pas l'air malin le coco. Salut !Comme quoi je suis pas le seul à vouloir manger à n'importe quelle heure de la journée, ça me rassure ! Je ne t'ai pas entendue sortir, t'as du être discrète.

La brune lui sourit et lui répondis après avoir avaler son énorme par de gâteau. Bah oui, tu pense quoi, j'ai juste loupé de ma casser la gueule en quittant ma chambre mais appart ça j'ai pas fait de bruit. Elle lui sourit puis quand elle le vit manger ses battons elle ne put s’empêcher de lui dire : Tu tiens tant que cela a mourir empoisonner avec leurs choses ?! Puis elle lui arracha des mains en le levant un peut et les plaça a coter d'elle. Elle lui tiras la langue et reporta son attention sur l'autre garçon : enfaite, c'est quoi ton nom, moi c'est raff!
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Sam 8 Mar - 18:40
Invité
       
       
Un sourire se dessina sur les lèvres de Raff en entendant mes mots, et dit qu’elle pourrait me dire exactement la même chose. Je souris, mais si je souriais, c’était surtout parce que Raff, en mangeant sa glace, avait mis du chocolat partout sur sa figure… C’était difficile pour moi de ne pas me marrer, et c’était un exploit que je ne me sois pas déjà moqué ouvertement d’elle… Heureusement, elle finit par se nettoyer le visage avec un sortilège, avant d’attraper le fondant au chocolat plus loin et de le dévorer, un peu plus proprement cette fois. En voyant sa tête, ça me donnait vraiment envie d’en manger un peu. Mais là, j’avais vraiment envie d’un fraisier ou d’un donut… avec un bon coca. Oh oui, ce sera le paradis. En parlant de coca, Raff venait juste de se lever pour saisir une bouteille de coca, avant de se rasseoir. Avant de le boire, elle ouvrit la bouche et me demanda si moi aussi j’étais un estomac sur pattes.

« Oui, en quelque sorte. » répondis-je en esquissant un sourire amusé, même si l’appellation « estomac sur pattes » était quand même un peu exagérée… Je n’étais pas si gourmand que ça, n’est-ce pas ?

« Oui, c’est ça, Warren, bien sûr… » pensai-je.

Cette nuit-là, j’étais étonnement d’excellente humeur, et au final, je m’étais peut-être trompé sur le compte de la fille aux cheveux châtains. Enfin je veux dire, tout à l’heure je pensais que c’était une gamine. Difficile à croire qu’une gamine prenne autant de risques la nuit pour aller se goinfrer de fondant au chocolat à la cantine ! Tant mieux, même si elle était loin d’atteindre mon niveau, elle semblait déjà plus mature et sympa que la plupart des gamines ici, en particulier les Topazes, à qui je vouais une haine sans nom… enfin, pour ceux que j’avais rencontrés pour le moment.

D’ailleurs, elle s’appelait comment cette fille ? J’étais certain de l’avoir aperçue avant à Alféa, mais ça ne changeait rien au fait que j’ignorais son nom. Alors que je m’apprêtai à lui poser la question, un mec aux cheveux bruns débarqua. Encore un ?! Et moi qui pensais être seul… Il posa une assiette remplie de bâtonnets de mozzarella sur la même table que nous, avant de s’asseoir et de croquer dans un des bâtonnets. Il nous salua, en disant qu’il n’était visiblement pas le seul à avoir faim à n’importe quelle heure de la journée. Il connaissait visiblement Raff et était du même dortoir, puisqu’il dit qu’elle avait été discrète et qu’il ne l’avait pas entendue descendre… J’eus du mal à ne pas éclater de rire à ses mots, même un éléphant aurait pu être plus discret qu’elle avec sa démarche lourde ! Il se tourna vers moi, et me dit qu’il s’appelait … CLIFFORD ?! Le chien rouge ? Sérieusement ?! J’adorais ce truc quand j’étais gamin… ok je sors.

« Salut Clifford l’chien rouge » dis-je avec un sourire sarcastique.

La fille lui dit qu’elle n’avait pas été si discrète que ça, et ça, c’est le cas de le dire ! Elle observa ce que Clifford mangeait, et lui demanda s’il voulait encore être empoisonné par ces choses… Intéressant, alors comme ça ils servaient de la bouffe empoisonnée à la cafétaria ? J’espère qu’un Topaze en mangera… Mais il est quand même un peu con d’en reprendre s’il en avait déjà fait les frais ! Je suppose qu’on est prêt à tout quand on est affamé… La brune se tourna vers moi, me dit qu’elle s’appelait Raff. Ah. Elle m’avait devancée.

« Moi c’est Warren, Warren Blake. Dortoir rubis, vous, vous êtes des Emeraudes, je suppose ? Des Topazes n’auraient jamais pris le risque de se faire choper en pleine nuit juste pour se remplir l’estomac… »

Je finis alors ma glace, me levai, et pris un donut, avant de me rasseoir et de le déguster.
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Sam 8 Mar - 19:03
Invité
       
       

    Raff sourit et expliqua que malgré un accès de maladresse - je décidai de ne pas la juger, car j'étais pire - elle avait été discrète. Je ris en l'entendant ensuite insinuer que les bâtonnets de mozzarella sacrés étaient empoisonnés. C'étaient les meilleurs bâtonnets de mozzarella au monde ! Même s'ils l'étaient, ça valait le coup de mourir en les mangeant. Elle se présenta à l'inconnu, qui m'avait appelé un chien rouge. Honnêtement, tout le monde était jaloux de mon prénom. Qui pouvait se vanter de s'appeler comme l'idole de tous les jeunes ? Surement pas eux ! Pendant ma jeunesse, j'avais l'habitude me vexer à chaque fois que quelqu'un utilisait mon prénom comme insulte. Une fois, en primaire, un garçon m'avait même traité de chiot à sa mémère, et je m'étais vengé en déchirant toutes ses cartes Pokémon. J'eus un léger sourire en me remémorant de ce moment légendaire de ma vie. Ca avait été si bon de regarder ses larmes couler pendant que je réduisait Pikachu en mille morceaux...

    L'individu se prénommait Warren, et était un rubis qui ne semblait pas beaucoup apprécier les topazes, vu l'intonation méprisante qu'avait prise sa voix quand ils les mentionna. Je lançai un coup d’œil au donut qu'il venait d'aller chercher, en me disant que je devrais en essayer un quand je terminerai toute ma nourriture. Je lui répondis en souriant : Bonne intuition ! On est émeraudes. J'eus une pensée pour les topazes. Je n'en avais pas encore vraiment rencontré un, mais j'avais entendu parler des clichés. J'objectai aux propos de Warren, à moitié sérieusement : Je pense que tu sous estimes cette nourriture, Warren ! C'est tellement bon, tout le monde pourrait enfreindre les règles pour ça ! Je me tournai ensuite vers Raff, pour prendre la défense de ces délicieux mets : Ils sont pas empoisonnés ! Y a juste un peu de drogue dedans. Tu sais... rien de très grave. fis-je avec un sourire maléfique.

    Ses paroles me poussèrent à penser aux dortoirs en détail. Je me demandais si les rubis étaient aussi colériques et désagréables qu'on le disait. Je levai les yeux au ciel : je n'aimais vraiment pas catégoriser les gens, et je refusais de mettre tout le monde dans la même catégorie. Alors quand j'entendais que certaines personnes avaient peur des rubis... Ils n'étaient surement pas aussi sauvages que la légende le disait. Je ne pus m'empêcher malgré tout de questionner ironiquement ce fait à haute fois : Alors, c'est vrai que vous mettez le feu au dortoir rubis tous les weekends pour fêter le weekend ? Si oui, envoyez moi une invitation !

              
                             Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Sam 8 Mar - 19:17
Invité
       
       
Moi c’est Warren, Warren Blake. Dortoir rubis, vous, vous êtes des Emeraudes, je suppose ? Des Topazes n’auraient jamais pris le risque de se faire choper en pleine nuit juste pour se remplir l’estomac… Raff sourit a la réponse de Warren et englouti la fin de son gâteau narguant Clifford sur la dernière bouffer. Pas tout le monde tu sais ! Moi j'en connait ils serrais même pas fichu de faire cela alors que son son des mecs qui on deux fois notre age tu sais. Je gloussa a cette remarque vis a vis des macao. Il n'aurez jamais fait cela la brune le connaissez trop bien. Ils sont pas empoisonnés ! Y a juste un peu de drogue dedans. Tu sais... rien de très grave Elle le regarda l'air de dire "tu te fous de moi la" Ta vu ce que tu ma fait tout a l'heure en bouffant ça, fit elle en agitant les battons qu'elle tenait désormais en main.

Puis elle fini son coca par la même occasion avant de faire comme Warren qui lui donner envie avec son donust. Elle revint avec un au chocolat et se rassit face aux deux jeunes hommes. J'ai vraiment trop faim, fit elle en croquant dedans le pauvre donust innocent. Puis elle qui ne connaissez pas trop les clicher des dortoir préféra ce taire les écoutant. Alors, c'est vrai que vous mettez le feu au dortoir rubis tous les weekends pour fêter le weekend ? Si oui, envoyez moi une invitation ! Par contre la elle été intéressez des dires de son ami. Elle regarda par la suite warren avec de grands yeux pétillants lui demandant : C'est vrai, vous faites ça ! Putin si c'est le cas inviter moi aussi !!
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Sam 8 Mar - 19:46
Invité
       
       
J'arrivais pas a dormir en même temps j'avais manger au repas du soir pourtant sans doute c'était mon ventre qui gargouillait alors je me levais et je me mettait un jean et un pull blanc. Et je prenais une plante ou elle pouvais éclairer c'était une "eclairana Une plante de chez moi je chantait une petite mélodie en chuchotant et la petite boule qu'elle tenait dans ses feuilles et s'allumais je sortait de mon dortoir en essayant de pas réveiller les autres j'allais dans les couloirs en essayant de trouver la cantine quand j'était j'avais oublier de me coiffer j'imagine pas comme je vais ressembler si je faisait demi-tour sa vas me prendre trop de temps je posais la plante-lumière par terre je prenais un elastique de ma poche et je me faisais une queue de cheval je reprenais ma plante-lumière et j'allais vers la cantine j'entendais du bruit je me suis dit je suis pas toute seul a me lever? Alors j'entrait je me servais une part de gâteau au chocolat: https://encrypted-tbn1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ8VIMJIE8R6oc-CljzDIJpNA86GzVFG9ECRh5p51gUzjNytkjtet je m'assis vers et je dit:
<<Alors vous aussi vous avez...eu...un petit...creux?>>
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Sam 8 Mar - 23:10
Invité
       
       
REPONSE MEEEERDIIIIIQUE GOMEN

Pendant que je me présentais, je remarquai que Clifford le chien rouge observa mon donut du regard. Ah non ! S’il voulait un donut, qu’il bouge son gros cul et aille en chercher un lui-même, hors de question que je lui passe le mien, c’est MON donut et à personne d’autre, non mais oh ! Raff, elle, engloutissait son fondant au chocolat. Finalement, Cliff’ sourit et me dit que mon intuition s’avérait correcte. C’était donc bel et bien des Emeraudes. Tant mieux, si c’était des Topazes, je ne les aurais sans doute pas regardé du même œil. Je me suis toujours bien entendu avec les Emeraudes, ils étaient plutôt cool, et comme moi, aimaient faire des conneries et faire chier le monde, mes passes-temps favoris.

Suite à ma remarque à propos des Topazes , le chien rouge sembla y réfléchir avant de s’exclamer qu’il pensait que je sous-estimais cette nourriture. Selon lui, c’est tellement bon que n’importe qui serait prêt à enfreindre les règles seulement pour manger. Je haussai les épaules. Pas faux. Mais je ne croyais pas ces chochottes de Topazes capables de faire un truc comme ça, c’est loin d’être leur genre… Eux, tous ce qu’ils font c’est réviser, lire, encore réviser, encore lire, et dormir… Il dit quelque chose à Raff à propos de ces fameux bâtonnets de mozzarella empoisonnés. Raff prostesta, apparemment, elle avait eu une sorte de mauvaise expérience avec la mozzarella… Elle finit son coca, et se prit elle aussi un donut au chocolat. Hm. La fraise, c’est meilleur.

Je m’apprêtais à demander quelle était cette histoire de moza’ droguée, quand Clifford me demanda s’il était vrai qu’on foutait le feu au dortoir rubis pour fêter le week-end. J’esquissai un sourire face à cette remarque. Raff, les yeux étincelants, demanda si c’était vrai, et ils me demandèrent s’ils pouvaient être invités.

« Avec plaisir, ce sera plus marrant qu’avec ma sœur démoniaque et mon colocataire qui ronfle la nuit… Fête pendant toute la nuit, en toute clandestinité, la dirlo n’en sais rien, bières et ambiance à volonté ! »

Sauf que là, ô malheur ! Ô enfer, ô damnation, ô désespoir ! Une p’tite gamine blonde débarqua dans la cantine, et pire que tout : c’était une topaze… Oh bon sang… Mon visage s’assombrit immédiatement, je me levai pour me chercher un coca pour ne pas que cette gamine ne pourrisse la vue de mes beaux yeux bleus. Je l’entendais demander si nous avions nous aussi un petit creux. Je ne pus retenir un ricanement sarcastique, avant de me tourner vers elle, et de lui lancer un regard moquer.

« Ca paraît un peu logique, non ? Qu’est-ce qu’on fouterait là alors ? Pour admirer la beauté du paysage ? Demi-tour, gamine, le parc c’est de l’autre côté ! » dis-je en espérant que la p'tite fille décamperait vite. Sinon, ça risque de mal tourner... et la petite deviendra sous mon contrôle et je risque de ne pas être de toute gentillesse.
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Sam 8 Mar - 23:27
Invité
       
       
    Raff sembla très enjouée à l'idée de soirées chez les rubis, et Warren accepta en évoquant son colocataire... et sa sœur démoniaque. Au moins, le dortoir rubis avait des personnes originales. Un démon, ce n'était pas rien. Ensuite, encore une autre personne fit son entrée : il s'agissait de Liliane, qui attrapa une part de gâteau au chocolat avant de se diriger vers nous et de nous demander si on avait aussi un petit creux. Je lui souris chaleureusement, me remémorant la bataille au parc, mais visiblement, vu la tête que Warren faisait, il n'était pas si content de la voir. Il lui répondit très sèchement avant de lui ordonner de s'en aller.

    Un peu surpris devant tant de ressentiment, je me demandai brièvement s'ils se connaissaient et s'ils étaient ennemis. Liliane ne semblait pas le détester en tout cas... Je ris légèrement et lançai ironiquement: Bah on pourrait être là pour admirer le paysage, personnellement, je trouve le décor sublime !, tout en désignant les murs roses. Je me tournai vers Liliane et lui dit : J'ai rien trouvé de mieux que de manger ! Je m'ennuyais et mon coloc dormait, alors.. je haussai les épaules et me levai pour aller prendre une part de tarte à la fraise. Je fronçai tout de même un peu les sourcils en repensant à la réaction de Warren : avant l'apparition de Liliane, il était un mec marrant - dans le genre cynique - mais face à elle il s'était révélé particulièrement mauvais. Je retournai à ma place avec ma part et me rassis à ma place en savourant ma tarte.



              
                             Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Sam 8 Mar - 23:35
Invité
       
       
Raff regards les garçons et la blonde en finissant son donust et piqua en même temps un morceau du donust de Warren pendant qu'il demander a Lili' de partir. Elle était désormais assise sur la table mangeai tranquillement son donust et un morceau de celui de warren. Elle regarder et écouter la suite de la scène. « Ca paraît un peu logique, non ? Qu’est-ce qu’on fouterait là alors ? Pour admirer la beauté du paysage ? Demi-tour, gamine, le parc c’est de l’autre côté ! » A ces paroles plus ou moins ironique elle gloussa doucement vis as vis de warren.

Bah on pourrait être là pour admirer le paysage, personnellement, je trouve le décor sublime !, Elle sourit a la remarque du brun et J'ai rien trouvé de mieux que de manger ! Je m'ennuyais et mon coloc dormait, alors.. Raff cette fois explosa de rire. Les garçons étaient assez comique il fallait l'avouer. Puis il prit une tarte et Raff lui fit subir le même sort que Warren, c'est a dire qu'elle se sevra dans sa part. "Moi j'ai trop faim, je mourrez de faim dans mon lit !!" Se plaignez la brunette.
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Lun 10 Mar - 11:25
Invité
       
       
Depuis que j'avais entendit ce que Warren avait dit je dit:

<<Non ses pas toi qui vas decider de ce que je vais faire!! Tes pas mon père!>>

Après ses mots je lui lançais mon gateau au chocolat sur sa tête. De toute façon je vais pas me laissez faire non plus. Je me levais et prenais une pomme et je me rassied. Je commençais a manger ma pomme.
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Lun 10 Mar - 12:31
Invité
       
       

J'étais dans une vallée verdoyante ! Tout était magnifique ! Je m'avançais dans cette endroit merveilleux quand je vue une rivière...

<< Fait en Coca ?! >>

Oui, l'eau était en Coca Cola, la boisson des rêves ! Je plongea dedans et me mit à nager. Je vue que sur l'autre rive, l'herbe et les fleurs était faîte en bonbon ! Je sortit de la rivière marron et je mit à manger l'herbe de bonne appétit. Je vue ensuite au loin, une montagne, mais pas n'importe laquelle comme montagne ! Une montagne faîte de glace ! Je courus comme une folle vers la grande et belle montagne et je fonça sur une grosse boule de glace rose, je mit à manger la glace et à plonger dedans. J'arriva au bout d'un moment à une pente que je ne vis et je glissa sur cette dernière, je voyais le sol de plus en plus proche de moi et je fermais les yeux

Bam !  


Je me réveilla, mon beau rêve était fini... Et un gargouillis commença, la faim me guettait. En même temps, ma mère ma fait suivre un régime car j'était en surpoids mais maintenant que j'ai maigris je pourrais peut-être m'empiffrer ?! Et si j'allais à la cantine ?! J'adore mes bonnes idées !

Je me leva et je pris une longue veste blanche qui cachait ma nuisette rose. Je pris une lampe torche et je sortit discrètement de ma chambre, bien sûr, il fallut que je me cogne partout dans la salle commune. Quand je sortis enfin, je lâcha un soupire. Je réussis à sortir du dortoir émeraude et j'alluma ma lampe torche.

Mon aventure dans les couloirs commença ! Je tomba d'abord dans les escaliers, je vue une lumière sous l'une des portes s'allumais et je m'en alla en courant. Ensuite, il à fallut que quelqu'un laisse sa plante en plein milieux des couloirs et je me buta les pieds dedans. Un grand "Boum !" résonna dans tout le couloir et plusieurs lumière s'allumèrent. Je détala comme un lapin et je décida d'orienter la lumière de ma lampe torche par terre ! Mais comme malchanceuse qui se respecte, une fée des animaux à laisser sa chauve-souris dans les couloirs qui dormait la tête en bas accrochait à un lampadaire assez bas. Je pris dans la tête la chauve-souris qui me pourchassa, je suis maudite ou quoi ?!!! Elle s'arrêta, trop fatiguer de me poursuivre encore et elle fit demi-tour. Je soupira de soulagement et je m'appuya contre quelque chose... d'invisible ! Donc je m'étala devant une porte et je vue encore de la lumière s'allumait sous cette dernière... Je me mit encore à courir et enfin, je dit bien enfin, je vue une porte ou il y avait écrit dessus "cantine" !

J'éteignis ma lampe torche et j'entra dans la pièce. J'ai failli criait "Youhou ! J'ai réussis à venir !" mais j'avais trop faim pour pouvoir ouvrir la bouche ! Je courus vers une machine qui devait donner à manger et je commanda un hamburger avec du coca (un vrai menu mcdo quoi)

Je m'assied sur une table et je mangea à pleine dent mon hamburger en buvant du Coca, quand j'avala le tout, je tourna la tête partout et je remarqua que je n'étais pas seul. Il y avait deux filles, une brune que je pensa reconnaîte et une blonde. Ensuite, deux garçons, un brun et un autre aux cheveux noir avec une part de chocolat en plein sur la figure.

J'espérais juste qu'une bataille de bouffe ne se produise pas ! C'est trop injuste toute c'est délicieuse chose utiliser inutilement !

Je me tourna vers le petit groupe et après avoir repris un morceau de mon hamburger, je pris la parole

<< Moi qui croyais être la seul de ne pas pouvoir vivre sans manger ! Moi c'est Lolita, enchantée de vous connaître. >>
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Lun 10 Mar - 20:19
Invité
       
       
Clifford et Raff nous dévisageaient, la gamine et moi. Le chien rouge semblait légèrement surpris face à mon mépris envers la blonde, avant de lancer ironiquement qu’on pourrait très bien être là pour admirer le paysage. Ah oui, c’est sûr que des murs roses, c’est magnifique... Il ajouta que manger était la seule chose qu’il avait trouvée à faire. Raff se mit à éclater de rire, avant de se plaindre qu’elle mourrait de faim dans son lit. J’éclatai de rire, bon sang, c’est une bande de comiques ces deux-là… Sauf que là, la p’tite blonde dit qu’elle refusait…. Et c’est là que je vis un gâteau au chocolat, sans doute succulent, qui me tombait dessus.

Moi je dis, merci mes pouvoirs qui me sauvèrent de cette situation très délicate. Détail que j’ai oublié de dire : le pouvoir de manipulation des ombres, implique également la capacité de pouvoir se transformer soi-même en ombre. Et comme disait le grand maître des ombres, le puissant magicien Rogue Cheney « Il est impossible d’attraper une ombre, tant elle se déplace vite ». C’était également mon cas. Alors je me transformai en ombre, fonçai attraper une grande assiette tout au fond de la pièce, retournai à l’endroit où le gâteau s’apprêtait à tomber et rettrapai le gâteau avec l’assiette avec tant de délicatesse qu’il ne se fissura même pas. Tout ça en quelques centaines de secondes. Je m’étais déplacé tellement rapidement que c’était difficile d’y croire. Je me transformai en Warren Blake l’humain, affichant un sourire narquois à Lilian le PD, son nouveau surnom, avant de dire mesquinement :

« Merci pour le gâteau, il a l’air délicieux. »

Je retournai m’asseoir, avant de prendre une part de gâteau et de le déguster comme si de rien n’était. Normalement, j’aurais battu la gamine qui avait osé me balancer un cake à la figure, mais bon je décidais ce soir d’être sympa et de l’accepter à table. Sans doute parce que je ne voulais pas plomber l’ambiance entre Clifford, Raff et moi. Figurez-vous que je tiens à mon image, et je ne souhaiterais pas qu’ils se mettent à raconter que je suis un psychopathe et qu’il faut absolument m’éviter pour survivre.

« Moi qui croyais être la seule de ne pas pouvoir vivre sans manger ! Moi c'est Lolita, enchantée de vous connaître. »

Cette voix, que je ne connaissais pas, m’intriguait alors je me retournai et découvris une fille habillée d’une nuisette rose qui s’approchait de notre table avant d’également s’asseoir.
« Shit, not a barbie ! » pensais-je. (Merde, pas une barbie !) Oui, ça m’arrive de temps en temps de penser en anglais, me demandez pas pourquoi…

La dénommée Lolita était en train d'avaler un cheese-burger. C’est alors que je remarquais quelque chose de… pas très élégant chez cette chère Lolita. Je regardai plusieurs fois pour voir si je ne rêvais pas, avant d’avaler du gâteau pour cacher mon fou rire… Ma remarque n’allait pas plaire, surtout que le petit pervers que j’étais avait bien profité du spectacle qu’offrait sa nuisette ! Une fois ma part finie, je dis :

« Enchanté Lolita… Dis, est-ce que ta nuisette est trop petite ? Enfin je veux dire, au niveau du haut… » avant d’indiquer sa nuisette, d’où la grande partie d'un de ses seins dépassait, éclatant ensuite d’un rire pervers.
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Lun 10 Mar - 20:40
Invité
       
       
Raff regarder Warren intrigué par la magie de se dernier. Une connaissance a elle, ou légèrement plus, possédait cette magie. Mais elle ne dit rien, finissant l'ancien donust que Warren n'avait pas fini plus tôt. Elle le regarda s’amuser en l'avalant a la fin. Puis elle regarda la nouvelle vu, sur de l'avoir déjà plus tôt dans les couloirs, ou le dortoir ou encore la cours, elle ne savait plus trop enfaite. Mais ne nous égarons pas encore, elle devait finir de remplir son ventre qui criait encore et toujours famine.

Moi qui croyais être la seule de ne pas pouvoir vivre sans manger ! Moi c'est Lolita, enchantée de vous connaître.

La brune sourit et répondis calmement "Raff, enchanter" Puis elle prit la tarte a Clifford qu'elle avait commencer a manger plus tôt, ce qui fait que maintenant le brun se retrouver sans gâteau sans même sens rendre compte.

Raff mangeait tranquillement, a abondance a son plus grand plaisir aussi. Puis Warren gacha son plaisir avec une remarque quelque peut déplacer. Enchanté Lolita… Dis, est-ce que ta nuisette est trop petite ? Enfin je veux dire, au niveau du haut… La brune le frappa brusquement a la tête.

Par la suite elle se remit a manger comme si elle n'avait rien fait, imaginant la colère du jeune homme qui venait de lui servir de victime. Quand elle eu fini elle se leva sans bruit.

Elle prit quelque chose a la machine, quelque chose de froid. Enfaite plusieurs. Elle tenait au moins une dizaine de glace en mains les yeux remplis de malices. Si elle devait se faire cole autant faudrait il que cela sois pour une raison classe genre "bataille de bouffe a la cantine, pardon, bataille de glace."

Elle regarda Warren, sa première cyble et victime en lui disant "tu as a peine utilise ta magie que je la connais déjà par cœur mon pauvre, ne jamais dévoiler les armes !" Puis dans un fin cri de guerre elle lança une glace a la fraise sur le pauvre warren et une deuxième. Qu'elle s'aimait elle et ses idées totalement pourrit."Je t'ai vu utiliser une magie des ombres, et je connais quelqu'un qui utilise cette magie tu ne me la ferra pas a moi, MOUHAHAHAHAHA"

Grosse timbré, non juste un peut. Par la suite elle en lança une a clifford et mangea les autres d'un coup, a la poubelle les régimes. Puis elle repris son sourire d'enfant, un visage angélique comme si elle n'avait commis aucun crime, qu'on allait lui pardonner ces geste, chose totalement impossible biensur.

Elle repirs sa place sous les regards choqué des deux garçons mais grace a cela elle avait fait deux chose, la premier Warren laisser l'autre emeraude en paix et Lili' pouver manger en paix. Tant de sacrifice pour souffrir au finale, pourquoi tant de haine envers la brunette.
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Lun 10 Mar - 21:31
Invité
       
       
    Liliane, vexée par les propos de Warren, lui répondit sèchement et tenta de lui envoyer un gâteau à la figure, ce qui me fit éclater de rire. Heureusement pour lui et malheureusement pour elle, ça ne marcha pas car Warren se servit de sa magie - il devint une sorte d'ombre étrange - pour aller chercher une assiette et rattraper la gâteau, tout ça à une vitesse éclair. Il remercia ensuite ironiquement Liliane, ce qui me fit rire encore plus. Tant que ça ne dérapait pas et devenait vraiment mauvais, j'appréciais assister aux disputes. Et celle-là était très amusante. Une autre fille - tout le monde avait faim ce soir ou quoi ? - apparut, prit quelque-chose et... En fait, je ne faisais même pas attention à la nourriture qu'elle prenait. Tout ce que je voyais, c'était qu'un de ses seins s'était quasiment enfuit de sa nuisette. En lançant un regard à Warren, je compris, grâce à son sourire pervers, qu'il avait aussi remarqué. Elle vint à nous, se présenta - Lolita - et Warren lui fit une observation sur son sein ce qui me fit rire discrètement. Décidément, il n'était pas très gentil, mais il était méchant d'une manière si drôle que je n'arrivais pas à lui en vouloir complètement. Raff le frappa, ce qui me fit rire encore plus. Elle se leva ensuite et alla chercher beaucoup de glaces, avant d'en balancer sur Warren en lui expliquant qu'elle connaissait sa magie. J'étais mort de rire. Elle m'en lança une autre que j'attrapai, et engloutit toutes les autres.

    Tout en savourant la mienne, je me présentai à Lolita : Et moi c'est Clifford, enchanté aussi ! en faisant de mon mieux pour ne regarder que son visage et non le spectacle offert par sa nuisette défaillante. Je me tournai alors vers Raff, en faisant semblant d'être choqué : Je n'arrive pas à croire que tu viennes de gaspiller autant de nourriture, c'est mal ! Je me tournai ensuite vers Warren en rigolant : Tu dois venger ton honneur ! Pense à ta patrie ! Je terminai ma glace et allai tranquillement chercher un énorme bol de popcorn et commençai à manger en aillant hâte d'assister à toutes les confrontations : Warren contre Raff, Lolita contre Warren, Liliane contre Warren... Décidément, il n'avait pas de chance, ce petit rubis - mais il le cherchait un peu. J'étais sur le point d'assister à un magnifique spectacle ! Je priai mentalement que personne ne m'envoie de nourriture dessus cette nuit.





              
                             Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Mar 11 Mar - 14:09
Invité
       
       
Enchanté Lolita… Dis, est-ce que ta nuisette est trop petite ? Enfin je veux dire, au niveau du haut…

Le garçon noir montra ma nuisette et il éclata ensuite d'un rire pervers. Je me retenue de cracher mon hamburger. Je baissa la tête et je vue que la remarque du garçon était vraie ! Hier soir j'étais tellement fatiguer que j'ai pris la première chose sous la main... Bref, j'arrangea sa et je vue ensuite la brune jetait des glaces sur le garçon. Même si cette bataille de bouffe ne m'enchantait pas, je décida de faire de même pour me venger !

J'alla vers la machine prendre au moins 5 glaces que je jeta ensuite sur le garçon en criant :

<< Vengeance ! >>


Je me disais juste qu'à ce moment je devais ressembler à une psychopathes...
Je tourna la tête et je vue Clifford entrain de manger du pop corn en regardant le spectacle. Je pris encore de la glace que je jeta sur le brun mais de loin la glace ne fit que de là frôler.

<< Zut ! >>
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Mar 11 Mar - 16:00
Invité
       
       
Bref je voyait cette bataille de nourriture je m'approchait de la table un ou y avait une tarte a la crème et discrètement je la jeter plein sur la tête de Warren et je la ratais pas. Sa m'enchanter pas trop de faire ça mais bon... Il a réussi a prendre le gâteau que je lui avait lancée. Après elle avait l'air bonne cette tarte mais bon. Pas grave et d'un coup je me recevait de la nourriture par quelqu'un moi qui voulais que je me prennent 1 heure de colle. Je préférais pas donc je prenais vite fait un cake et un jus de pomme je les mettais dans mon sac. Après je prenais ma plante/lumière et je men allait vers le parc en me disant que je reviendrais plus tard.
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Jeu 13 Mar - 19:27
Invité
       
       
Suite à ma remarque légèrement perverse, Lolita faillit recracher son hamburger, en jetant un coup d’œil à sa nuisette, avant d’arranger ça. Dommage, j’aimais bien la vue… Je fis une moue déçue. Raff, quant à elle, me fusilla du regard avant de me frapper brusquement à la tête, sans me faire mal pour autant. Cela m’étonna, surtout que la jeune fille n’avait pas vraiment l’air violent… Je lui lançai un regard surpris. Je m’apprêtai à lancer une remarque sarcastique face à son échec, mais quand soudainement, je remarquai qu’il manquait… mon délicieux donut, qui était encore là avant mon altercation avec Liliane ! Je le cherchai sur la table, en arrivant à la conclusion que quelqu’un me l’avait volé… Etant donné que j’étais trop focalisé sur la recherche de mon donut à la fraise (c’était le dernier, en plus, la machine était en rupture de stock !), je ne m’aperçus pas que Raff s’était discrètement levée, et s’apprêtait à commettre le pire des crimes... Je fronçai les sourcils, ne voyant pas la glace qui était sur le point de me tomber dessus, et m’exclamai :

« Qui a pris mon do… »

PLAF ! Je reçus alors, ô enfer et ô damnation… une glace à la fraise sur la tête. Oh.bon.sang. Sachant que j’étais face à Clifford, la Topaze et Lolita, il ne pouvait s’agir que de... Raff. Trop choqué, je restai pétrifié pendant quelques secondes, ne croyant pas à ce qu’elle avait osé me faire. Envoyer de la nourriture à moi, MOI ! Alors que j’étais encore bouche-bée, elle dit qu’elle connaissait déjà ma magie par cœur. Si la situation n’était pas aussi dramatique, j’aurais ricané en disant qu’elle ne savait pas encore toute l’étendue de ma magie. Et la pauvre brunette aux yeux violets allait bientôt en payer les conséquences. Sauf que ça, elle ne le savait pas encore. Malgré le fait que la fureur bouillonnait dans mes veines, je gardai mon calme et restai impassible, même si j’avais en réalité envie de péter la table en deux. Clifford dit quelque chose sur « gaspillage de nourriture » et « venger ma patrie », mais je ne l’écoutai pas vraiment. Je n’étais focalisé que sur une seule chose : faire payer à Raff ce qu’elle avait fait. Le chien rouge prit alors du pop-corn avant de s’asseoir plus loin. Il s’attendait apparemment à ce qu’il y ait un spectacle. Il allait être servi. Les yeux fermés, je dis d’une voix extrêmement calme, avant de dire :

« Bien. Vous ne me laissez pas le choix. »

Je me retournai alors vers la brunette, mes yeux bleus océans brillant d’une lueur inquiétante. Elle ne semblait pas encore avoir compris ce qui allait lui arriver, la pauvre. Je laissai alors mon autre pouvoir, ma magie invisible opérer. Un combat entre mon pouvoir de suggestion et l’esprit de Raff s’engagea alors, dont je sortis vainqueur, puisque les yeux de Raff se vidèrent de toute lucidité. Alors, mon esprit lui commanda d’aller commander à la machine un gâteau à la crème. Une fois cela fait, je la forçai à prendre le gâteau et à le jeter sur sa propre tête. Eclatant de rire, je dis ironiquement :

« C’est quand même un peu con de jeter un gâteau à la crème sur soi-même… »

Décidant de m’amuser un peu plus, je pris également contrôle de la Topaze, qui se mit à jeter des tomates sur Lolita et Raff. En parlant de Lolita, j’utilisai également ma magie pour qu’elle commence à balancer des bâtonnets de mozzarella sur la Topaze, puisqu’apparemment ils étaient empoisonnés. Une guerre se déclara entre les trois filles, qui se mirent à hurler « BONZAIIII » d’une voix tellement « zombifiée » que c’en était ridicule. Je décidai alors de rejoindre Clifford sur le banc, me saisissant également d’un pot de pop-corn. En voyant Raff qui passait par là, je la forçai à balancer des glaces chocolat sur Clifford. Personne n’échapperait à cette Guerre de la Bouffe. Personne. Sauf moi, bien sûr, puisque j’étais maître du petit jeu qui venait juste de commencer… Raff recommença alors sa mission habituelle, qui était de se balancer des gâteaux à la crème dessus. Je me tournai vers Clifford, couvert de glace, en disant :

« J’espère que de voir autant de nourriture gâchée n’est pas trop douloureux pour toi. »
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Jeu 13 Mar - 20:29
Invité
       
       
« C’est quand même un peu con de jeter un gâteau à la crème sur soi-même… »

Raff ne contrôlant plus son corps riait intérieurement. Elle se laissa faire puisque la brune n'avait d'autre choix d'actions. Mais s'il y avait bien un truc pratique c'est qu'a chaque fois qu'elle se balançait un gâteau a la crème dans la tronche elle le mangeait. Autant éviter de trop en gaspiller, déjà les glaces qu'elle avait lancer sur Warren lui avait fendu le cœur.

« J’espère que de voir autant de nourriture gâchée n’est pas trop douloureux pour toi. »

Après qu'il aie dit ces mots a clifford il dut baisser sa garde, même quelque seconde car la brune réussis a bougé un doigts ! C'est la fête dans sa tête. Puis après du recule elle se dit qu'elle était forte mentalement, peut être pourrez telle vire le règne de Warren dans sa tête avant de le castrer ? Bonne idée !

Quand elle repris le contrôle, autrement dit genre dix minutes après, elle se prépara a sauter sur Warren pour lui faire payé ce qu'il venait de lui faire subir. Elle s'écria en même temps "BANZAIIIIIIII" et lui sauta dessus le faisant tomber a la renverse. Maintenant au dessus de lui elle se senti supérieure. Un grand sourire dessiner sur son visage, elle le regarda de haut avant de lui dire d'un air autant et confient.

"Ton donust était un vrai régale mon chers, dommage que je vienne de le manger tu aura pas plus en manger, attend je vais pleure"

Puis elle se mis a rire doucement, toujours sur le pauvre jeune homme. Par la suite elle se débarbouilla grâce a un sort elle fit voler un gâteau a la crème jusqu’à dans ses mains regardant warren d'un regards sans pitié et en une fraction de seconde le pauvre gâteau se retrouva écraser sur le visage du garçon.
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Ven 14 Mar - 22:55
Invité
       
       
    Lolita en profita pour rejoindre la bataille et se défouler sur Warren pendant que je mangeais du pop corn en riant. C'était tout simplement hilarant. Elle essaya même de m'envoyer de la glace mais elle ne fit que me frôler, ce qui me fit rire encore plus. Liliane envoya une tarte à la crème sur Warren. Le pauvre commençait à ressembler à un clown, avec tous les mélanges de couleurs sur lui. Je me demandai pendant quelques secondes si je devrais aller le rejoindre, juste pour l'honneur de la solidarité masculine, mais heureusement pour lui, il avait trouvé seul une façon pour gagner la bataille.

    Je ne compris pas très bien ce qui se passait, mais tout à coup, Raff se dirigeait vers la machine, prenait un gâteau à la crème et... se le jetait sur son propre visage. Un peu choqué, j'eus l'intuition de jeter un coup d’œil à Warren, et vu sa mine hilare, il était à l'origine de cet acte stupide. Il avait une magie très puissante. Il décida d'en user un peu plus, en forçant Liliane à envoyer des tomates sur les deux autres filles, et prit également possession de Lolita... la situation tourna rapidement au carnage alimentaire, Raff m'envoyant même des glaces au chocolat au visage, et il vint finalement s'asseoir à côté de moi pour tout admirer. Je lui lançai un regard noir, gelé à cause de la glace, mais je ne pus m'empêcher d'éclater de rire deux secondes après. Il me demanda si je regrettais toute la nourriture gâchée, et je n'eus encore une fois pas le temps de répondre car Raff, délivrée de son emprise, se jeta sur lui et lui envoya un gâteau au visage.

    Mort de rire, je pris une autre poignée de popcorn. J'ai bien fait de venir cette nuit ! soufflai-je entre deux éclats de rire. Je me nettoyai, imitant Raff, et décidai de me lever et de rejoindre la bataille. J'allai commander des œufs pas cuits à la machine - qui étaient disponibles pour les petits chefs arrogants qui se considéraient trop bien pour la cafétéria - et les envoyai à la tête de Lolita - pour la tentative de m'envoyer une glace, Warren - pour Raff m'envoyant des glaces au chocolat, et Raff - car ça me faisait rire. Je riais si fort que je me tenais les côtes. Wouah, vous faites des sublimes omelettes ! Je me tournai vers Warren et répondis à sa question précédente : Ne vous inquiétez pas, si c'est pour vous l'envoyer dessus, gâcher de la nourriture ne me gêne absolument pas !

              
                             Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Contenu sponsorisé
   
   
       
       
                                       
          
Contenu sponsorisé
       
       
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
                               
Page 1 sur 1
                                              
          
      
                                                 
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
                             
Bienvenue à Ellour! :: FLOOD POWER :: Corbeille-
   
   
                               
   
                          
                  Sauter vers: