Forum RPG se déroulant dans un pensionnat magique. Viens rejoindre nos aventures !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

:               
               :: FLOOD POWER :: Corbeille Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas   
   

Un intrus bien déguisé ~ [Feat la belle, la magnifique, l'adorable Raff ♥]

   
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Dim 20 Sep - 21:04
Invité
       
       
Trois jours et dix heures trente quatre secondes que Calder attendait ça. Attendait ce moment précis. Ce moment où il pourrait faire quelque chose qu'il n'avait jamais fait durant toutes ses années à Ellour. Rentrer dans un autre dortoir pendant la nuit. Ca pourrait paraître étrange comme action, pour une personne aussi pragmatique que lui, mais ça l'amusait.

Depuis ces derniers jours, il avait choisi attentivement une personne dont apprendre le nom et le dortoir, et surtout de bien mémoriser son visage. Il avait vu une petite blonde discrète, lors d'un déjeuner à la cantine, et il avait su que ce serait à elle qu'il emprunterait l'apparence pour une soirée. Il l'avait bien scrutée pendant les pauses ( elle avait du le prendre pour un pervers, mais il s'en fichait ), cherchant à surprendre le moment de la conversation où ses amis la nommeraient par son prénom. Lorsqu'il l'avait enfin eu, il n'avait plus eu qu'à prévoir son coup. A partir de quand commencer à prendre son apparence ? Il n'avait que trois heures pour aller jusqu'au dortoir des Emeraudes, au sixième étage, il ne fallait pas l'oublier, pour fouiller un peu et pour revenir à son dortoir, où il pourrait reprendre son apparence - sinon il ne garantissait pas que son colocataire ne lui sauterait pas dessus, croyant à une fille qui se serait glissée dans le dortoir pour le voir  -.
Il avait décidé que dès que les quelques profs qui surveillaient les dortoirs après le couvre-feu seraient partis se coucher, il marcherait le plus silencieusement jusqu'au couloir devant le dortoir, et une fois qu'il y serait, il se changerait là-bas. C'était donc ce qu'il faisait, faisant le maximum pour que ces pas ne résonnent pas dans le couloir. Il était resté en chaussettes, au cas  où. Ses yeux s'étaient adaptés à la pénombre, si bien qu'il voyait presque comme en plein jour, les tableaux étranges accrochés aux murs et autres bizarreries qu'il voyait depuis tant d'années. Il aperçut le tournant qui donnait au couloir où il se changerait. Il s'arrêta là où le mur bifurquait et sa main s'appuya contre la surface lisse. Il ferma les yeux un instant et pensa au visage fin de la blonde. Elle avait des yeux verts... Plutôt petite, avec quelques rondeurs... Une cicatrice sur la paume de la main droite... Le brun y était. Il visualisait tout, le nom et l'apparence. Il sentit la sensation de chaleur qu'il ressentait lorsqu'il se transformait se propageait dans tout son corps, au fur et à mesure que ses membres changeaient d'apparence. Comme un petit feu follet, elle commençait par le bout de ses doigts, avec en plus des fourmillements, comme s'ils étaient engourdis. Elle se déplaçait ensuite et se séparait en deux parties. Une allait vers le haut de sa tête et sitôt qu'elle le fit, il sentit les longs cheveux blonds qui lui tombaient dans le dos lui rajouter un poids supplémentaire sur la tête. La seconde, allait vers le bas de son corps, et rétrécissait ses jambes, affirmait ses hanches... Le faisait devenir une fille. Quand la sensation de chaleur s'évapora, il rouvrit les yeux pour observer les changements de son corps. Il était bien dans le corps de la blonde. Il observa la minuscule main de la jeune fille un moment, avant de la reposer le long de son corps. Et de remarquer que son pyjama était très révélateur et de relever les yeux directement vers le fond du couloir.

La porte du dortoir s'ouvrit sans bruit, et il fit quelques pas hasardeux dans la pièce. Le calme qui y régnait était saisissant. Il n'avait jamais vu Ellour aussi silencieuse. D'habitude, même dans son dortoir, il y avait toujours des bavardages, des bruits de paquets de gâteaux qu'on ouvre mais là, rien. Juste un calme planétaire rythmé par les respirations des étudiants dans les chambres. Il s'approcha des canapés de la salle commune. C'était un peu comme dans son dortoir, à part peut être la couleur et l'emplacement. Le même mobilier, sinon. Son regard s'aventura vers quelques commodes à tiroir. Ses mains passèrent sur la surface de bois, lissant les contours et les fines gravures. Il n'y avait rien de très intéressant là, mais ça l'amusait. Il était un peu fatigué aussi. Ses idées n'étaient pas très claires.

Il décida de regarder les noms des gens sur les portes et de voir qui était avec qui. Il lut scrupuleusement les noms sur les portes. Celle à laquelle il avait emprunté l'apparence dormait dans une chambre sur le côté, et il décida de s'en éloigner le plus. Ce serait  une mauvaise idée qu'elle le trouve avec son apparence dans son dortoir. Il n'avait pas très envie d'être collé. Il allait vite falloir qu'il retienne le visage et le nom d'un prof pour pouvoir gambader un peu partout la nuit sans avoir à se soucier des heures de retenues. A l'extrémité, il lut quelques noms sur les portes: Te... Tallula Light... - il devinait tant bien que mal les lettres dessinés -, Ralle... Non, Raff Akarie. Il avança encore un peu. Ch... Ah ! Charlie McAllister. Il avait un peu entendu parler du personnage, apparemment une espèce de reine... Il soupira avant de voir qui allait être la pauvre victime. Mo... Mol ? Molfy ? Non ! Murphy ! Il s'empressa de lire la suite du nom. C'était bien celle qu'il pensait, alias sa parente.  Murphy Calway.

" Nan... Murphy... murmura-t-il le plus faiblement possible, avec la voix de la jeune fille blonde. "

Il avait très envie de partir là, maintenant. Bizarrement, lorsqu'il pensait à sa parente, ça ne lui faisait pas que se poser des questions. Mais là, à voir son nom sur une porte dans son école, ça lui faisait bizarre... Il espérait tellement ça avant ! Et dire que Agatha l'avait écouté ! Un peu déconnecté de la réalité, il se recula, et se cogna le pied contre la porte de la chambre sur laquelle il avait vu les noms de Raffulla ou Tallurette... Enfin, il ne savait plus ! Il refoula un cri de douleur, qui ressemblait plus à un couinement de souris avec la petite voix aiguë qu'il avait acquise. Il sautillait à présent à cloche pied, faisant des tours irréguliers dans la salle, pour essayer de calmer la douleur. C'était peu probable que ça marche, mais il était fatigué, alors voyons...
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Lun 21 Sep - 19:40
Invité
       
       
Un intrus bien déguisé ~

Calder Hawklay, le travesti blond
Tallula dormait, ou du moins la rousse partageant sa chambre avait les yeux fermé et ne bougeait pas d'un poile. Biensur, seul sa poitrine se soulevait signe que la première année a ses cotés était toujours en vie. Mais bon la brunette restait sur son hypothèse première sa colocataire dormais sans aucun doute. D'autant plus qu'elle s'était montré être une lève tard, du moins pour le point de vue de la jeune fille qui était tout l'opposer et une véritable lève tôt. C'est le genre de remarque vis a vis de son amie qu'elle se pouvait de formuler bien que cela ne fasse pas si longtemps que ça qu'elles soit colocataire. A vrai dire malgré le fait que tout cela soit encore récent la jeune fille avait pourtant déjà l'impression que cela faisait un bon moment. Mais pensé a se genre de chose en étant allongé dans son lit pendant la nuit est véritablement l'une des choses les moins habituel au monde. Mais bon c'est le genre de chose qui venait de traversé son esprit elle n'y pouvait simplement rien.

Elle se retourna doucement gardant les yeux fermé. Toujours perdu dans ses pensés la jeune fille était entrain de se dire qu'elle n'avait pas encore trouver le temps d’écrire une lettre a ses parents comme elle leur avait promis. Elle n'avait même pas daigner écrire a son frère chose prouvant que depuis qu'elle était arriver la jeune fille n'avait pas encore trouver le temps de s'ennuyer, ce qui au finale était réellement une bonne chose. Mais bon elle ne devait tout de même pas négliger ce genre de chose, la famille ne doit pas être mise de coté. Du moins de ce que l'on lui avait appris. Ça fait partie des valeurs que l'on lui a inculqué dé le plus jeune age et aux quels elle se trouvait fortement attaché. Bien que cela soit différent du fait qu'elle vouvoie son entourage, du moins au moins pour un premier contact. Mais après tout, tout le monde agissait de façon différente, même si pour les autres cela pouvait être étrange et inhabituel. Un long soupire lui échappa alors tandis que son téléphone vibra. Elle avait complètement oublier que seulement quelque minutes avant de se perdre dans ses pensés elle avait envoyer un SMS a une des ses amies lui demandant simplement des nouvelles des autres. Biensur comme toujours tout fut positif, rien de mal ou de grave n'était arriver. Et bien heureusement. Elle répondit un simple cœur a son amie et verrouilla son téléphone qui se ferma dans un petit bruit presque inaudible.

Mais alors qu'un petit moment sans bruit de téléphone se verrouillant, sans le bruit de la brune remuant dans son lit quelque chose résonna tout de même aux oreilles de la plus jeune des Akarie. Comme quelque chose venant de se cogner dans la porte de chambre suivit d'un petit cri aigu, presque étouffe. La jeune fille souffla donc de nouveau et fit voltiger sa couverture jusqu’à ses pieds. Vêtue uniquement d'un t-shirt trop large de son grand frère et de ses chaussons la jeune fille quitta sa chambre sans bruit. Ne voulant pas vraiment perturbe le sommeil de son amie rousse, loin de la. Elle referma la porte derrière elle, plissant légèrement les yeux pour voir aux miens et regarda alors la pièce en détaille. Face a elle, une petite blonde, toute de même plus grande qu'elle. Elle l'avait déjà vu, elle faisait elle aussi parti des émeraude. Mais pourquoi était elle debout a cette heure tardive ? Enfin cette question pouvait aussi s'appliquer a elle. Pourquoi ne dormait elle pas encore ? Bonne question mais bon la n'était pas le sujet du moment. La jeune fille fronça les sourcils et s'avança doucement vers elle la vaillant sautiller du mieux qu'elle le pouvait essayant de ne pas faire de bruit. Du moins c'est ce que la jeune fille pensait. Car peut être n'était ce pas le cas, impossible de savoir ce que son entourage pouvait bien avoir en tête. Bien que des fois cela pouvait surement être quelque chose de fort utile.

Ca va tu ne t'es pas fait mal ? Lui demanda la jeune fille brune tout en chuchotant de peur de réveiller les autres membres du dortoir ainsi que la terrible Charlie qui lui faisait des frissons dans le dos. Tu as vraiment pas l'air maline a sautiller a pieds joint Déclara alors la jeune fille d'un ton amusé lui adressant alors par la même occasion un sourire rayonnant.
© Pyphi(lia)
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Mer 23 Sep - 20:08
Invité
       
       
Tout en faisant la danse de l'orteil en feu - qui aurait très bien être une danse de la pluie remixée façon petite blonde -, Calder se mordait les lèvres pulpeuses de la petite blonde. Dans un bruit presque indédectable, il entendit une couverture qui se plisse et une porte qui s'ouvre. Deux grands yeux violets regardaient vers lui, si bien qu'il se sentait indéfiniment bête. Bon, ce n'était pas lui qui ne paraissait bête à cette instant, mais la petite blonde. Il se sentait d'ailleurs désolé d'avance envers cette petite qui se ferrait voir différemment par la brune qui venait de sortir de la chambre dont la porte l'avait agressé. Il s'arrêta de sautiller car le monde commençait fortement à tourner tout autour de lui: le tournis. Quelle atroce sensation. Il se recula un peu, puis se laissa tomber à la renverse sur un des sofas qui trônaient derrière. La fille qui venait de sortir lui demanda si ça allait et s'il ne s'était pas fait mal. Il ricana intérieurèment, ironisant: il ne tournoyait pas comme ça parce qu'il trouvait ça plaisant, voyons. Il se redressa, laissant valser les cheveux blonds qu'il avait emprunté au dessus de sa tête, décoiffés, une fois que sa tête eut finie de tourner. Il jeta un regard à la tenue de la brune. Aussitôt ses yeux verts allèrent plus se concentrer sur son visage. Sérieux, il commençait à faire plutôt froid dehors, mais les filles mettaient quand même des pyjamas aussi dénudés ? C'était du délire !

" Bordel... commença-t-il, puis, se rendant compte que ce n'était pas vraiment féminin, il changea de vocabulaire. Oua, je crois que faire ça m'a un peu fait tourner la tête... Ca va mieux maintenant mais sur le coup, ça m'a déf... Vraiment fait mal. "

La brune enchaîna sur le fait qu'elle n'avait pas l'air maline. Il tiqua sur l'emploi du féminin, puis se rappela qu'il avait pris l'apparence d'une fille. Tss, c'était con d'oublier de qui il avait pris l'apparence, seulement après une séance de valse solitaire. Il ricana nerveusement aux propos de la fille, avant de lui lancer, se retenant d'être sarcastique ou autre.

" Héhé... Je sais. Mais tu n'étais pas censée être là pour regarder ma danse de la douleur. "

Au final, la jeune fille lui sembla vraiment petite. C'était dur d'en juger puisqu'il n'avait pas sa taille d'homme, mais elle semblait plutôt petite, déjà, par rapport à la fille. Ses sourcils s'arquèrent. Comment est-ce qu'elle s'appelait... Il jeta un œil aux prénoms sur la porte. Tallula Light ou Raff Akarie. Il se demanda laquelle des deux cela pourrait être. Il prit le premier prénom, complètement au hasard. Alors qu'il ouvrait la bouche pour lui demander comment elle s'appelait, il fut pris d'un gros doute. Il l'avait peut être réveillé, elle était en colère parce qu'il avait gâché sa nuit de sommeil.  

" Euhm... Tallula ? Ou Raff peut être ? Je ne t'ai pas réveillé j'espère... Je m'en voudrais pour ça... Je m'excuse si c'est ça en tout cas. "

Il la regarda, et fit une des choses qu'il avait l'habitude de faire lorsqu'il était gêné: se passer la main dans la nuque. Hors, l'abondance de cheveux de la fille lui fit retomber tout au sommet du crâne. Il secoua vivement pour retirer cette masse peut pratique de sur sa tête. Il se questionna encore une fois sur la gente féminine: Pourquoi donc est-ce qu'elles devaient arborer ses longs poils de tête, mince ! Le regard du jeune brun se perda à nouveau vers le T-shirt large de la jeune femme. C'était un T-shirt de mec, c'était sûr, vu la découpe et la taille. Elle l'avait peut être emprunté à un membre de sa famille, ou l'avait tout simplement acheter parce qu'elle aimait les trucs larges. Peut être. Il lui lança au final un sourire, qu'il essayait de faire paraître naturel sur un visage féminin. Il ne pouvait malheureusement pas juger de s'il était convainquant ou non, alors il se contentait d'en faire un plutôt niais et bête. " Pardon, petite blonde. A cause d'un grand dadet, tu perdis toute ta crédibilité auprès d'une des filles de ton dortoir. "
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Dim 4 Oct - 14:47
Invité
       
       
Un intrus bien déguisé ~

Calder Hawklay, le travesti blond
Elle regarda alors la jeune fille tomber a la renverse sur l'un des sofas tandis qu'elle fut obliger de retenir ses rires. Elle était adorable. Elle avait des traits fins et ses cheveux en bataille souligner sa "petite" Taille. Bien que la brunette complexait toujours intérieurement vis a vis de sa propre taille qui était inférieur a celle de la blonde. Mais pour restait dans les comparaison, la chose indéniable et évidant n'était autre que la taille des cheveux de la jeune fille brune. Sa fierté. La seul chose qu'elle n'enviait pas aux autres jeunes filles de son age. Mais la n'était ne devait pas être ses préoccupation première. Elle se rapprocha d'un pas de la blonde lui adressant alors un grand et doux sourire comme elle en avait toujours eu l'habitude.  Elle était rassuré d'entendre que cette dernière avait simplement eu mal sur le coup et que, désormais, elle allait mieux. Mais aussi, qu'elle idée de marcher pieds nue dans le noir. Les coins des meubles et autres était vicieux comme jamais a ce moment. Ce moment ou l’obscurité est seul maitre. Si ça va mieux c'est une bonne chose je pense. Encre heureux que se ne sois que la porte tu aurais pus, par exemple te prendre un meuble sans le voir et la tu aurais vraiment eu mal.Lui dit elle d'une voix se voulant presque un tant sois peux emplit de innocence de l'enfance.

A l'évocation du prénom de sa colocataire et amie suivit de son propre prénom la jeune fille afficha de nouveau un grand sourire. Je suis Raff. Tallula elle dors a point fermer. Oh et ne t'en fais pas de toute façon je ne dormais pas. Elle plaça ses mains dans son dos les serrant légèrement entre elles toujours souriante. La brunette n'arrivait pas a mettre un nom sur cette tête blonde, et pourtant elle était sur de l'avoir vue et entendue. Mais vraiment impossible pour elle de faire le moindre liens, que s'en était navrant. Surtout pour elle. C'était le genre de chose simple et totalement dérisoire qui faisait que sont ego en prenait a chaque fois un gros coup. Heu ... Non vraiment impossible de remettre un prénom sur cette tête blonde dressé face a elle.

Je suis désoler j'ai .... oublier comment tu t’appelais ...La petite brune resserra alors nerveusement ses mains jointes entre elles. Vraiment. Elle qui connaissait pourtant les noms des membres de son dortoir, elle n'avait vraiment pas l'air fine en se moment même. Un fin soupir lui  échappa alors qu'elle réajusta le t-shirt de son ainé, qui lui dénudé légèrement l'épaule. Les garçons avaient définitivement le don d'être trop grand même a votre age. Et bien qu'il s'agissait de son grand frère, elle ne pouvait en se moment même, s’empêcher de le haïr. Puis soudain ... Je me souviens enfaite ! Tu t'appelle Léa je crois ? Je ne me trompe pas ? Si ce n'est pas ça excuse moi mais je pense pas me tromper. C'est un matin, la blonde mangeait a coté d'elle avec ses amies, pour cela que la jeune fille connaissait son visage ainsi que se nom.
© Pyphi(lia)
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Lun 5 Oct - 18:10
Invité
       
       
Tenant en équilibre sur l'accoudoir du sofa, Calder fixait de haut en bas la brune, à l'exception de la partie dite sensible. Il remarqua un détail qu'il n'avait pas vu auparavant, malgré leur taille... Les cheveux de la brune qui descendaient très très bas vers le sol, suivant le mouvement léger de la fille lorsqu'elle s'approcha. Oua. Il avait du mal à s'en détacher après les avoir vus. Des longs, mais cependant bien entretenus, cheveux comme ceux-là, on n'en voyait pas souvent. Elle devait y être attachée, puisqu'ils étaient impeccables. Il ricana nerveusement en entendant ce qu'elle disait.

" Ah, oui, tu as raison, j'étais à moitié endormie, je ne sais pas ce qu'il m'a pris. "

Il compléta pour lui-même: " Je ne pouvais prévoir qu'elle était habillée comme ça cette gamine après tout ". Après cette réflexion mentale, il continua. Ses sourcils se soulevèrent lorsqu'il l'entendit dire son prénom et également préciser que sa colocataire dormait très profondément. Bizarrement, cela insinuait qu'elle, ne s'était pas le cas. Il eut un demi-sourire soulagé en apprenant qu'elle ne dormait pas auparavant, et que ce n'était donc pas la peine de s'en faire. Sans s'en rendre compte, il poussa un petit soupir soulagé. Ce moment passé, il observa chacun des mouvements de Raff. Le mouvement de ses bras en passant derrière son dos. Son sourire aussi, puisqu'il était si présent. Il avait pris l'habitude d'analyser les gens, et de retenir chacune de leurs mimiques, de leurs tics, de leurs expressions. C'en était presque devenu un jeu entre lui et lui même.

Le métamorphe haussa à nouveau les sourcils lorsqu'elle chercha à se rappeler son nom. Il n'était pas tout à fait rassuré par le fait qu'elles se connaissaient son emprunt et elle, même de très loin. Bon, elle semblait cogiter, ce qu'il faisait qu'elles n'étaient peut être pas très proches et donc qu'elles ne se connaissaient pas des masses. Tant mieux. Son regard suivit à nouveau les gestes de la brune lorsqu'elle remit son t-shirt trop grand correctement. Il ne les suivit que de loin, après tout, pouvait-il vraiment regarder ça d'une manière plus ou moins appuyé ? Ça le gênait de le faire si bien qu'il se  concentra vers son visage qui fut aussitôt parcouru d'un éclat. Léa était effectivement le nom de la fille dont il avait emprunté le corps. Il sourit, feignant d'être heureux qu'elle retrouve son prénom.

" Oui, c'est ça ! Contente que tu te souviennes ! "

Il imita les gestes de plusieurs filles qu'il avait déjà observé, qui s'agitaient lorsqu'elles étaient heureuses... Ou excités... Ou tristes... En fait, en général, elles s'excitaient. Il frappa le bout de ses fins doigts plutôt bronzé entre eux, sans faire de bruit avec un grand sourire. Un petit silence s'installa. Il n'aimait pas du tout le silence, alors il chercha un élément de la conversation précédente à exploiter... Jusqu'à ce qu'il tombe sur le fait qu'elle ne dormait pas. Son visage prit une expression légèrement inquiète, tandis qu'il enroulait son doigt autour d'une mèche de ses cheveux, tentant d'imiter un de ces clichés féminins.

" Humm... Dis moi... Tu ne dormais pas parce que tu as des soucis ? "

Ce n'était pas une question qu'une personne que vous veniez de rencontrer vous posait normalement, mais Calder était sincèrement inquiet, en vérité. S'il aimait taquiner ceux qui l'entouraient, il n'aimait pas les voir malheureux et oeuvrait pour leur redonner le sourire - et aussitôt les regêner, mais c'était sa nature, que voulez-vous -. Ainsi, même s'il ne connaissait pas ceux qu'il voyait mal... Il cherchait à les aider quand même, sans aucun intérêt personnel, juste... Parce qu'il aimait voir le monde sourire et qu'il savait que lorsque les gens étaient mals, ils n'étaient pas eux-même et s'enfoncer dans un espèce de cercle vicieux et pervers.
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Contenu sponsorisé
   
   
       
       
                                       
          
Contenu sponsorisé
       
       
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
                               
Page 1 sur 1
                                              
          
      
                                                 
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
                             
Bienvenue à Ellour! :: FLOOD POWER :: Corbeille-
   
   
                               
   
                          
                  Sauter vers: