Forum RPG se déroulant dans un pensionnat magique. Viens rejoindre nos aventures !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

:               
               :: FLOOD POWER :: Corbeille Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas   
   

Eldorado Alimentaire / pv Xotchskhsdk

   
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Sam 19 Sep - 18:24
Invité
       
       


   
   Xotchl & Clifford
     Eldorado alimentaire.




Ellour me plaisait. L'élégance et la modernité de l'architecture, les grandes fenêtres illuminant les bâtiments, la végétation verdoyante du parc, les élèves qui différaient tous en apparence et aptitudes. Même l'air y semblait plus pur. Ce serait un mensonge de dire que je ne pensai pas à mes amis de mon ancien établissement avec nostalgie, mais l'évidence que je m'en ferais de nouveaux me conforta. Je n'avais pourtant pas eu le temps d'adresser la parole à qui que ce soit : à peine arrivé, à dix-neuf heures, j'avais entrepris une visite rapide des lieux, avant de me lancer à l'assaut de mes valises dans mon dortoir, regrettant l'absence de toute personne dans le dortoir. Quand j'avais terminé de disposer soigneusement mes médailles sur mes étagères par ordre chronologique, la nuit était déjà tombée, et la fatigue causée par le voyage me poussa dans les bras de Morphée, mon plus fidèle compagnon.

Les plaintes de mon estomac négligé me réveillèrent quelques heures plus tard. Je n'avais pas mangé depuis le petit-déjeuner, et cela se ressentait. Tout en m'étirant, je lançai un regard vers mon réveil en forme de chat. Trois heures du matin. Je fus tenté de replonger dans le sommeil, mais je savais que je n'arriverais pas à dormir avec un ventre vide. A contre-cœur, je me levai donc, décidant de partir en quête de nourriture, me passai de l'eau sur le visage, et me glissai hors du dortoir aussi discrètement que je le pus. Puis je restai planté en face de la porte bêtement pendant quelques secondes, essayant de me remémorer l'emplacement de la cafétéria, où je n'étais pas encore rentré mais dont j'avais observé la porte avec affection. Au... rez-de-chaussée ? J'étais satisfait de m'en souvenir. En fait, c'était le seul endroit qui avait marqué mon esprit, parce-qu'il s'agissait du plus important. Tous mes espoirs reposaient sur cette cafétéria et les mets qu'elle proposait. Sans oublier l'heure à laquelle elle les proposait. Si elle servait les élèves pendant la nuit, le directeur pourrait remplacer mon dortoir par cantine, car j'y passerai plus de temps que dans ma chambre.

Je n'étais pas le seul à marcher la nuit, si je pouvais en croire les bruits de pas, les chuchotements et autres gloussements que j'entendis autour de moi. Mais en poussant la porte de la cantine, je vis qu'elle était vide. Tant mieux. Je ne voulais pas que d'autres personnes soient présentes pendant que je découvrirais la cantine pour la première fois. Ce serait comme si tous les invités de votre mariage restaient planté là en mangeant du popcorn pendant la première nuit. Une expérience sacrée de telle sorte ne devait être partagée que par deux personnes : vous - ici, moi- et l'objet de votre amour - ici, la cantine. Je me dirigeai vers un des distributeurs de nourriture magique et appuyai sur l'écran. Aussitôt, il s'alluma et un plateau lévita en face de moi. Mes yeux s'illuminèrent. Le plateau me proposait ensuite de choisir. Je tapai sur l'écran, hésitai, puis finit par jeter mon dévolu sur du poulet frit. Je ne pris pas trop de risques avec mon choix, préférant juger de la qualité de la nourriture avant de prendre quelque-chose de plus exotique.

Et alors, une assiette apparut, le poulet dessus. Je sursautai, surpris par la soudaine apparition. De la nourriture servie instantanément...  J'imaginai que de nombreuses personnes avaient alliées leur pouvoir pour fabriquer de telles machines. La magie alliée à la technologie faisait des miracles. J'ajoutai un coca, et je saisis mon plateau en murmurant un merci, même si personne n'était là pour le recevoir. J'allai ensuite m'installer à l'une des tables, avant de mordre dans le poulet. Délicieux. Je me sentais quand même un peu seul. Je n'avais jamais mangé seul à la cantine, alors y être alors qu'elle est déserte à trois heures du matin... Mais bon, parfois avoir de la nourriture et être seul est mieux qu'être en grande compagnie en mourrant de faim.




WILDBIRD
              
                             Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Sam 19 Sep - 22:15
Invité
       
       

         

« eldorado alimentaire »

Quelle est donc cette sensation ? s'interrogea silencieusement Xotichl.

Quelque chose clochait. Xotichl s'était réveillée à trois heures du matin. Or, la blonde ne se réveillait jamais avant l'heure qu'elle établissait juste avant d'aller se coucher : cette nuit-là, Xotichl avait programmé son alarme interne localisée dans son cerveau de se réveiller à cinq heures du matin. Elle s'était donc réveillée deux heures en avance. C'était impossible. Pourquoi s'était-elle réveillée avant ? Xotichl n'arrivait pas à comprendre comment un tel phénomène avait-il pu se produire.

Puis, elle avait fini par constater qu'une sensation étrange tiraillait son estomac. Elle n'était pas douloureuse ; après tout, Xotichl était insensible à la douleur et même si elle se brisait chaque os de son corps, elle ne le sentirait même pas. Cependant, elle était... pas très confortable.

Cette sensation est désagréable. décida-t-elle mentalement.

Elle ne lui était pas inconnue, certes, mais elle ne la ressentait que rarement. Après tout, Xotichl avait beau être très lunatique et se foutre un peu de tout, il ne lui arrivait pas très souvent d'oublier de manger. Et pour qu'elle finisse par sentir son estomac se tordre de famine... c'est que cela faisait au minimum trois jours qu'elle n'avait pas avalé quoi que ce soit. Il semblerait également que son pouvoir affecte sa sensation de satiété. Pas étonnant qu'elle soit plutôt maigre, puisqu'elle n'avait faim qu'au bout de trois jours sans manger.

A priori, c'était cette faim intense qui avait déréglé son horloge interne. Xotichl haussa les épaules. Elle n'était pas particulièrement dérangeante, mais si la faim affectait son sommeil... elle ferait mieux d'aller manger, rien que pour sa santé. Car oui, elle ne ressentait pas la douleur, certes, mais les dégâts sur son corps, eux, étaient bien réels. Oui, si quelqu'un décidait de lui péter un bras, elle ne le sentirait pas, mais son bras serait quand même cassé. C'était franchement problématique par moments, car elle se blessait souvent sans s'en rendre compte, et elle manquait souvent des repas, comme ces trois journées précédentes. Maintenant qu'elle y repensait, elle ne pensait pas être retournée à la cantine depuis la bataille de nourriture qui s'était déroulée là-bas. Et cela faisait quelques jours.

Il était donc urgent qu'elle aille se remplir l'estomac, et c'est pour cela qu'elle décida de déroger à ses habitudes cette soirée-là. Elle enfila ses chansons, et sortit du dortoir Diamant, aussi discrète qu'à son habitude. Comme d'habitude, personne ne la remarquait, personne ne se rendait compte de sa présence. C'était en partie de sa faute, et elle le savait : si elle était un peu plus sociable et si elle se montrait un peu plus souriante avec les autres, les autres l'aimeraient plus facilement. Mais Xotichl aimait sa discrétion. Et pourquoi donc se forcer à sourire alors qu'elle n'avait aucune émotion et qu'elle se méfiait d'absolument tout le monde ? Ce serait inutile. Elle gardait donc en permanence un air inexpressif et un regard vide. Elle est présente, mais distante. La passivité pourrait  bien la décrire.

Prêtant peu attention au fait que ses cheveux avaient des mèches qui se dressaient de partout et qu'elle avait mis son haut de pyjama dans le mauvais sens, elle descendit au rez-de-chaussée en vacillant légèrement. Elle ne s'en était pas rendue compte, mais son corps était plutôt faible, totalement en manque d'énergie. Forcément... elle ne pouvait pas être au meilleur de sa forme en n'ayant pas mangé pendant trois jours.

Elle franchit finalement les portes de la cantine. Avançant en une ligne droite, la tête rentrée dans ses épaules, elle ressemblait soit à une somnambule, soit à un zombie. Elle remarqua que quelqu'un d'autre était là, mais n'y prêta pas attention. La blonde haussa les épaules par rapport à cette constatation. Qu'elle soit seule ou accompagnée, cela lui était indifférent. Xotichl manqua alors de se prendre un distributeur de nourriture en pleine figure. Toujours aussi indifférente, préférant ignorer ce qu'il venait de se passer, elle jeta un coup d’œil à ce qu'il y avait au menu, et elle pressa quelques boutons au hasard, sans même savoir ce qu'elle venait de commander. Du moment qu'il ne s'agissait pas de tartes à la crème, tout lui allait.

Quelques instants plus tard, un plateau apparut dans ses mains, composé d'une assiette comprenant du boudin noir, des fraises délicatement poivrées et salées et des lentilles sauce caramel beurre salé ; un morceau de pain avec du ketchup étalé dessus, agrémenté de frites enduites de confiture abricot ; un verre de coca où quelques cornichons étaient plongés dedans ; et pour couronner le tout, une verrine qui était supposée servir de dessert, qui était remplie par une couche d'haricots verts, superposée par une couche de mascarpone, une couche de cassonade, une couche d'une mixture composée de purée et de morceaux de donut, ainsi que d'une couche de sauce tomate sur laquelle la machine avait délicatement saupoudré du sucre.

Forcément, quand on appuie sur des boutons au hasard, on obtenait parfois des résultats étranges.

Xotichl haussa une nouvelle fois les épaules. Aussi répugnant que ce soit, du moment qu'elle avait quelque chose à se mettre sous la dent, tout lui allait. Elle était indifférente à la qualité des plats qu'elle dégustait. Son plateau pas très ragoûtant en main, elle s'installa à la table la plus proche. La blonde ne remarqua que quelques instants plus tard que c'était la table où l'autre personne s'était assise. Elle leva la tête vers lui pensant quelques secondes, toujours aussi inexpressive. Sochee remarqua qu'il s'agissait d'un garçon plus âgé qu'elle aux cheveux bruns et aux yeux verts. Peu importe.

Par politesse, elle fit un bref hochement de tête pour le saluer, et ajouta tout de même :

▬ Bonsoir, monsieur. J'espère que vous ne considérerez pas le fait que j'ai daigné vous importuner pendant que vous dégustiez ce poulet à l'apparence succulente comme irrévérencieux. Si cela est le cas, faites-moi en part, et je changerai volontiers de table.

Elle attaqua tout d'abord la verrine. C'était le plat qui semblait être le plus infect, alors autant se débarrasser de celui-là en premier. Xotichl en goûta une cuillère. C'était absolument répugnant. Mais elle s'en fichait, cela ne l'empêcha pas de terminer la verrine en trente-deux secondes top-chrono.

Maintenant qu'elle venait de commencer à manger, elle se rendait compte qu'elle avait en réalité vraiment très faim.

▬  Le goût de ces plats est pour le moins particulier. dit-elle alors qu'elle attaquait les frites à la confiture d'abricot.

© fiche créée par oswinwho

              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Sam 19 Sep - 23:04
Invité
       
       


   
   Xotchl & Clifford
     Eldorado alimentaire.




Je n'avais pas encore terminé ma première cuisse de poulet que j'eus de la compagnie. J'observai, intrigué, tandis qu'une fille à l'apparence frêle évitait avec peine les obstacles qui se tenaient devant elle. J'étais à deux doigts d'éclater de rire mais je ne voulais pas paraître méchant. Si elle m'avait vu, elle n'en montra rien, se contentant de servir un repas si vil que je ne saurais le décrire. J'en détournai les yeux avec dégoût, et repoussai mon propre plateau, toute faim disparaissant au moment où j'aperçus le coca aux cornichons. Si vous avez envie d'un régime, contentez vous de manger avec cette fille pendant quelques jours.

Je ne savais pas si j'étais heureux ou horrifié par le fait qu'elle s'assit, elle et les substances ne méritant pas d'être nommées nourriture, à ma table. Elle ne sembla même pas le remarquer, au début. J'en profitai pour la dévisager un peu plus, son visage anguleux, presque maigre, ses yeux oranges, son apparence stoïque, plutôt jolie dans le genre très bizarre. Je manquai de sursauter quand elle leva finalement les yeux vers moi, son expression restant figée, et me mordit la lèvre pour ne pas rire lorsqu'elle me salua enfin.Je secouai la tête pour lui signifier qu'elle pouvait rester assise à ma table, tout en essayant de refermer ma bouche béante, surpris par le vocabulaire qu'elle avait employé. Irrévérencieux ? Je n'avais jamais entendu ce mot de ma vie.  Vu son gout en nourriture, cela ne m'étonnerait pas si elle mangeait des dictionnaires.

Je la fixai, sous le choc, pendant qu'elle engloutissait une... verrine... en un temps record. Un rire m'échappa enfin lorsqu'elle en commenta le gout. Entre la nourriture, sa maigreur, son haut qu'elle avait mis à l'envers et ses cheveux très décoiffés, j'étais persuadé d'être tombé sur la droguée d'Ellour. Quelle autre explication y avait-il ? Aucune personne saine d'esprit n'avalerait des choses pareilles. Non, tiens, prends ça. dis-je en posant mon assiette de poulet en face d'elle. Elle avait réussi à m'en dégoûter. Je ne savais même pas qu'il était possible de me dégoûter d'une chose aussi délicieuse que le poulet frit, mais cette fille était capable de grands exploits, le plus grand étant celui d'avaler toute sorte de choses.

J'hésitai pendant un bref instant, puis décidai de demander quand même : Dis, tu prends... quelque-chose ? je penchai la tête sur le coté en haussant les sourcils. Cette fille avait de toute évidence un problème, et pas un petit. Ca ne me regarde pas, mais te balader à trois heures du matin comme ça, tu risques de te faire repérer. Il faudrait être aveugle pour ne pas remarquer une fille pareille, encore plus si elle se mettait à vous parler. Je m'inquiétai quand même un peu, même si je ne la connaissais pas beaucoup. Elle paraissait si fragile, alors la voir dévastée par les effets des nombreuses, drogues dures qu'elle prenait...




WILDBIRD
              
                             Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Dim 20 Sep - 0:54
Invité
       
       

       

« eldorado alimentaire »



Comme je suis une cruche, j'ai accidentellement supprimé ce RP. voilà tuez-moi svp j'en ai marre d'être conne je fais ça tout le temps en plus


© fiche créée par oswinwho

              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Dim 20 Sep - 10:51
Invité
       
       


   
   Xotchl & Clifford
     Eldorado alimentaire.




Munificence ? Encore un mot à ajouter à ceux que cette fille me faisait découvrir. Une fois de plus, je ne sus que dire lorsqu'elle me dévoila être restée quatre jours sans rien avaler. Moi-même était incapable de rester quatre minutes sans penser à manger, alors quatre jours entier ? Cette fille devait être très seule si personne ne lui rappelait de manger durant une telle période, mais je ne pouvais pas en vouloir aux gens qui l'éviteraient. Elle avait une personnalité très... unique. Je repris mon assiette en m'efforçant de manger un peu plus, sentant ma nausée se calmer. Au moins, elle ne manquait pas de politesse, même si le fait qu'elle me vouvoyait me mettait mal à l'aise.

Elle sembla ne pas comprendre mon sous-entendu, qui n'était pas des moins subtils. Cette fille serait-elle sobre ? J'aurais préféré si elle se droguait, honnêtement, car elle aurait eu une excuse pour ce comportement. Qu'elle pense que les gens ne la remarquaient pas m'arracha un sourire. A mon avis, il était plus plausible que toute l'académie l'ait remarquée pendant sa première année, et qu'ils se soient ensuite mis d'accord pour l'éviter du mieux qu'ils pouvaient. J'étais tenté de les imiter, mais elle ne semblait pas méchante, et je ne pouvais pas la laisser se mettre en danger en passant des semaines sans manger. Elle me proposa même des lentilles au caramel après qu'elle ait été cherché du boeuf cru - pas vraiment mon met préféré, mais au moins mangeable.

C'est gentil, mais non merci. C'était très mufi...mufini..nicici... muffin cieux de ta part. terminai-je avec peine, essayant d'employer le mot élégant qu'elle avait adressé. Bizarrement, il avait sonné mieux sortant de sa bouche. Et tu peux me tutoyer, euh... tu t'appelles comment ? ajoutai-je, m'attendant à ce qu'elle réponde avec Géraldine. Je me demandai si elle allait refuser de cesser de me vouvoyer en prétextant que ce ne serait pas très révérence, mais j'aurais au moins tenté. Je me demandai si je devais pousser un peu plus sur le sujet de la drogue, mais peut-être avait-elle volontairement éludé le sujet. Je la connaissais depuis à peine quelques minutes, on ne faisait pas des confessions à quelqu'un aussi rapidement. Mais j'étais vraiment curieux.

Quatre jours ? Je ne savais pas que c'était possible. Je me penchai ensuite vers elle et murmurai : T'es sure que tu ne prends aucunes drogues ? Je veux dire... t'es vraiment jeune, et je te déconseille de traîner avec ces gens, ils sont très irrévecieux. Je l'avais peut-être - en fait, certainement - mal prononcé, mais je tenais à ce qu'elle me comprenne. Je lui adressai ensuite mon meilleur sourire, pour lui montrer que je n'allais pas la dénoncer. J'avais un peu peur d'elle, pour être franc. Je n'avais pas de peine à l'imaginer dévorant mon cœur avec un air impassible, en disant "excusez moi pour mon impudence, mais suite à vingt jours sans ravitaillement, vous étiez indispensable à ma satiété".







WILDBIRD
              
                             Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Dim 20 Sep - 12:48
Invité
       
       


« eldorado alimentaire »

Etrangement, le garçon se mit à sourire quand Xotichl lui dit que personne ne la remarquait. A vrai dire, elle ne comprenait pas vraiment pourquoi, mais comme elle ne s'intéressait pas vraiment à la raison pour laquelle il était amusé, elle haussa les épaules, signifiant que cela lui était indifférent, comme presque tout. Alors qu'elle venait tout juste de lui proposer son assiette de lentilles au caramel, le brun préféra décliner son offre. A priori, lui aussi ne semblait pas particulièrement attiré par ce plat. Il lui dit alors qu'elle pouvait le tutoyer, ce qui surprit la blonde. Personne ne lui proposait cela en général, puisque tous les élèves se fichaient d'elle, chose qu'elle leur rendait bien. En réponse, elle secoua doucement la tête de gauche à droite.

▬ Je ne voudrais pas me montrer irrévérencieuse avec vous monsieur, cependant, votre requête me pose une complication. Je ne me permets de tutoyer que les humains en qui ma confiance est entière et avec qui je partage une complicité. Malheureusement... Je ne vous trouve en aucun cas fielleux, monsieur, mais je ne vous connais que depuis quelques instants. C'est trop peu. Veuillez m'excuser pour la gêne occasionnée. dit-elle.

Pourtant, ce jeune homme aux cheveux bruns avait éveillé son intérêt. C'était très rare. Le fait qu'il ne l'ait pas repoussée malgré sa bizarrerie l'intriguait. Elle était tentée d'essayer de le tutoyer, juste pour voir. Il n'y avait qu'une seule personne au monde qu'elle osait tutoyer en permanence, c'était une ancienne élève du dortoir Diamant du nom de Lucie. Cependant, Lucie venait tout juste de quitter l'établissement, puisqu'elle était en cinquième année. L'indifférente Xotichl d'ordinaire sans émotions avait ressenti un pincement au cœur lors de son départ. Le fait qu'elles n'allaient plus se revoir l'avait fortement attristée.

Et pour la première fois depuis de nombreuses années, la blonde avait versé une larme.

Avec Lucie, elle s'était complètement ouverte. La blonde avait appris ce qu'était l'amitié, et avait redécouvert le bonheur d'avoir confiance en quelqu'un. Avec elle, elle avait souri, même ri. Xotichl serait reconnaissante à jamais envers Lucie pour cela. La blonde se demandait si cette année, elle allait de nouveau rencontrer quelqu'un en qui elle pourrait avoir confiance.

Au bout de quelques instants de réflexion, la blonde releva la tête vers le garçon, et marmonna :

▬ Je vais essayer de m'efforcer de m'aventurer dans le domaine du tutoiement.

Puis, elle finit par se rendre compte que l'inconnu lui avait posé une question. Comment elle s'appelait. Une question simple, à laquelle elle pouvait facilement répondre.

▬ Mon nom est Xotichl. Il se prononce So-chee, mais il y a différents moyens de le prononcer. De plus, son orthographe est différente de sa prononciation. Il s'écrit en réalité de X-O-T-I-C-H-L. Si je vous dis cela, c'est parce que vous n'auriez jamais pu le deviner. De plus, certaines personnes décident d'accentuer le T de la seconde syllabe. Ou encore de changer la prononciation de I-C-H-L. 'So-tchee', 'So-ticheul'... Pour votre information, ce prénom signifie 'Fleur'... A... à toi de choisir ce que t-tu préfères.

Xotichl plaqua sa main sur sa bouche. Elle regrettait déjà d'avoir essayé de le tutoyer. Non, elle en était incapable. Elle ne le connaissait pas. Le tutoyer serait beaucoup trop imprudent. Il était impossible de lui accorder sa confiance pour le moment. La blonde baissa la tête vers assiette.

▬ Navrée, monsieur... Je préfère ne pas vous tutoyer pour le moment. Je vous prie de m'excuser.

Une phrase prononcée par l'inconnu ne cessa cependant pas de l'intriguer. Une nouvelle fois, elle inclina la tête sur le côté, perplexe. Elle faisait toujours ce mouvement quand elle ne comprenait pas quelque chose. Lucie lui disait qu'elle trouvait ça très mignon. Xotichl haussa les épaules. Elle avait oublié la signification du mot 'mignon'.

▬ 'Drogue' ? Qu'est-ce donc ?

Quelques instants plus tard, elle se souvint alors d'avoir déjà entendu ce mot quelque part.

▬ Ah, vous voulez parler des électuaires ? Non. A vrai dire... je n'ai jamais été confrontée à ces substances pharmaceutiques. Je ne ressens pas la nécessité d'en consommer. En revanche, oui, assurément, les personnes décidant d'aliéner ces produits illicites en préférant sacrifier la santé et le bien-être d'autrui pour leur propre intérêt personnel... ce sont en effet des personnes irrévérencieuses. Pourquoi me demandez-vous cela, au juste ?

Elle prit quelques bouchées de son tartare de bœuf, avant de constater qu'elle l'avait terminé. Xotichl haussa les épaules, et se leva pour aller se chercher autre chose à manger. Ne sachant pas quoi choisir comme plat cette fois-ci, la blonde laissa faire le hasard, et elle ferma les yeux avant d'appuyer sur un bouton aléatoire. Quelques instants plus tard, un plateau contenant entrée, plat et dessert apparut dans ses mains. L'entrée était constituée d'allumettes de foie gras (petits carrés ayant pour base un croustillant au sésame superposés par une couche de foie gras), le plat était une galette saucisse (galette de sarrasin fourrée aux saucisses), et le dessert était une tranche de vacherin glacé (gâteau composé de deux couches de glace différentes, soit vanille et cassis, qui sont prises dans deux disques de meringue, le tout garni de rosaces de crème chantilly). Satisfaite de son menu, Xotichl repartit s'asseoir, et elle attaqua le croustillant au sésame de son entrée, qui était particulièrement bon. En revanche, elle laissa le foie-gras de côté, puisqu'elle n'aimait vraiment pas ça.

Elle leva la tête vers le brun, et constata qu'il avait de nouveau attaqué son poulet. A priori, il préférait manger cela que les lentilles au caramel. Elle haussa les épaules.

▬ Voulez-vous du foie-gras ? demanda-t-elle en lui tendant son assiette.


© fiche créée par oswinwho

              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Dim 20 Sep - 13:53
Invité
       
       


   
   Xotchl & Clifford
     Eldorado alimentaire.




Avait-elle appris à parler en lisant des romans historiques au lieu de communiquer avec de vrais êtres humains ?  Je l'imaginai, petite, essayant de prononcer "fielleux" en penchant la tête sur le côté comme elle le faisait souvent après que je m'adresse à elle. Je souris quand elle me dit qu'elle essaierait de me tutoyer, même si on n'était pas très proches. Puis une fois de plus lorsqu’elle repassa au vouvoiement. Elle était étrange, mais d'une manière attachante, mignonne, car elle ne semblait pas pouvoir le contrôler. En même temps, avec un prénom pareil, qui aurait pu grandir en étant normal ? Xotchl... l'écriture comme la prononciation étaient compliqués. Ce nom lui allait à merveille.

Je me passai la main dans les cheveux, gêné, lorsqu'elle nia prendre des drogues. Je me sentais coupable de lui avoir demandé. Elle semblait vraiment perplexe, alors au moins, elle n'avait pas deviné que j'avais posé cette question car je la trouvais bizarre. Je repris du poulet pour réfléchir à une explication qui ne serait pas insultante pour elle, pendant qu'elle alla chercher de la nourriture. Lorsqu'elle revint, j'admirai ses choix avec un sourire satisfait. Elle semblait avoir du gout, au fond, à moins que le hasard ait joué en sa faveur cette fois-ci. Je goûtai le foie gras qu'elle me proposa, satisfait par son gout. Je vous remercie, lui dis-je en lui souriant. Si tu... vous préférez attendre avant de me vouvoyer, ce n'est pas grave, j'en ferai de même. Jusqu'à ce qu'on soit plus proches. Car je comptais être ami avec cette fille, malgré le fait qu'elle semble être d'une autre planète.

Xotchl... ce nom me disait quelque-chose.... la provenance du souvenir me vint à l'esprit en même temps qu'un mensonge concernant ce qu'elle appelait "électuaires". Où trouvait-elle ces mots ? Je regrettai de ne pas avoir pris mon précieux carnet avec moi. J'y aurais noté tout ce qu'elle me disait, puis j'aurais utilisé les mots plus tard pour paraître plus cultivé. En fait, en venant ici, j'ai vu des gens achetant des élec... heum, drogues... je m'étais déjà assez humilié avec muffin cieux, pas la peine d'en rajouter Et je me disais que vous étiez peut-être debout à cette heure là pour en acheter aussi ! Mais c'était stupide de ma part, vous êtes loin d'être le type. Elle était la drogue personnifiée. Au lieu d'expliquer le terme dans un dictionnaire, ils feraient aussi bien de juste y mettre sa photo.

En fait, c'était au dortoir où j'avais aperçu le nom de Xotchl. J'étais resté figé devant le nom, puis j'avais décidé que mon cerveau me jouait des tours à cause de ma fatigue, et que j'avais mal lu. En riant, je le lui expliquai : En fait, on est dans le même dortoir. Je suis Clifford, moi. Vous avez un joli prénom, mais original, je me demandais c'était qui ce Exo Shit Lay... J'étais content de trouver quelqu'un du même dortoir, surtout avec une personnalité aussi amusante, même si c'était malgré elle. Je viendrai vous chercher chaque matin pour le petit déjeuner, il ne faudrait pas qu'une telle situation se reproduise. promis-je.
   




WILDBIRD
              
                             Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Jeu 24 Sep - 16:12
Invité
       
       


« eldorado alimentaire »

Xotichl se demandait ce qui poussait le jeune homme à rester là avec elle au lieu de s'éclipser en la traitant de folle comme beaucoup d'élèves à Ellour le faisait. Sa présence ne semblait pas particulièrement le déranger, ce qui l'intriguait. Après tout, rares étaient les personnes qui étaient suffisamment sympathiques avec elle au point d'accepter sa bizarrerie ; que ce soit sa manière de parler digne du XIXème siècle, sa discrétion, son comportement et ses habitudes étranges, voire même son prénom. Pourquoi ne parvenait-elle pas à tutoyer ce jeune garçon qui était l'une des rares personnes qui était gentilles avec elle ?

Le brun accepta avec plaisir son foie gras et le goûta. Le goût semblait lui plaire, alors elle poussa toute l'assiette de foie gras devant lui. Autant ne pas gâcher la nourriture. Même si ce n'était pas aussi infect que la verrine au goût infâme, elle préférait largement le croustillant au sésame que le foie gras. Puis, il la remercia en souriant, avant d'ajouter que cela ne le dérangeait pas, et qu'il la vouvoierait lui aussi jusqu'à ce qu'ils soient plus proches. Xotichl inclina la tête sur le côté. De toute sa vie, personne ne lui avait jamais fait une proposition pareille. La dernière partie de la phrase du brun l'intriguait beaucoup : ainsi, ils voulaient qu'ils soient plus proches ? Personne ne voulait être son amie, d'ordinaire. A part Lucie.

▬ Votre aspiration est donc de devenir mon compère ? Vous êtes bien la première personne qui décide de me vouvoyer aussi. dit-elle.

Prenant une bouchée de galette aux saucisses, elle écouta son compagnon de table lui dire qu'il avait vu des personnes achetant de la drogue en se promenant à Ellour. Xotichl hocha doucement la tête : elle aussi les avait bien vus. Eux, en revanche ne l'avait pas remarquée. Les substances qu'ils vendaient ne l'intéressaient pas : elle préférait largement manger un Baumkuchen, un biscuit qu'elle affectionnait particulièrement. Le brun ajouta qu'il croyait qu'elle était peut-être de bout à cette heure-là pour en acheter elle aussi. Xotichl haussa les épaules. Pourquoi ferait-elle cela, puisque son emploi du temps cérébral lui dictait de se lever à cinq heures du matin ? Surtout pour quelque chose qui ne l'intéressait pas. Si c'était quelqu'un qui vendait des Baumkuchen, en revanche... Il y avait déjà plus de chances pour qu'elle prenne la peine de désobéir à un horaire qu'elle avait elle-même établi. Le garçon poursuivit en ajoutant qu'ils étaient dans le même dortoir. Ainsi, c'était un Diamant lui aussi. Il y avait donc des chances qu'ils se croisent régulièrement, même si on ne pouvait pas dire que le dortoir était l'endroit que Xotichl fréquentait le plus. Puis, il lui dit son nom. Clifford. Ce nom ne lui évoquait rien du tout. Pourtant, ce devrait être le cas puisqu'au cours de son enfance dans sa vie antérieure, elle ne cessait de regarder un dessin animé comprenant un chien rouge qui portait ce nom. Mais elle ne s'en souvenait plus : puisque ce n'était qu'un détail mineur, elle l'avait complètement oublié à cause de son amnésie. Il enchaîna en disant que son nom était original, et qu'il se demandait qui était... quoi ? Xotichl ne comprenait pas la blague, et ce que Clifford dit ensuite l'intrigua encore plus.

Pourquoi faisait-il cela pour elle ?

Xotichl ne comprenait pas pourquoi il prenait la peine d'être gentil avec elle alors qu'il devrait plutôt ne pas faire attention à cette fille étrange comme tous les élèves d'Ellour. De plus, quelque chose ne collait pas dans ce que le garçon avait précédemment dit.

▬ Pourtant... Les adjudicateurs d'électuaires n'entament leur tournée qu'à partir de vingt-deux heures le soir au sous-sol d'Ellour. Pas à deux heures du matin. Sur ces entrefaites, il est par conséquent inconcevable que je m'extirpe de mon sommeil à cette heure-ci uniquement pour faire l'acquisition de substances illicites. Où voulez-vous en venir, monsieur ? demanda-t-elle, se demandant ce qu'il voulait dire par 'elle n'était pas le type'.

Elle réfléchit quelques instants, essayant de comprendre ce qu'il avait voulu dire par les mots étranges qu'il avait prononcés.

▬ Malgré une réflexion intense, je ne parviens pas à m'en souvenir... Qui est donc 'Exo Shit Lay' ? Serait-ce un hétéronyme ? Ou un pseudonyme ?

Non, elle était incapable de comprendre la plaisanterie que Clifford avait lancée. La blonde avait encore beaucoup de mal à saisir l'humour.

▬ Êtes-vous nouveau ? Je ne vous ai jamais vu à Ellour. Et je vous remercie de votre demande, monsieur Clifford. Mais vous ne me trouverez pas dans le dortoir en vous levant. Je m'éclipse des abysses du sommeil vers cinq heures du matin. Vous ne me trouverez qu'aux serres de botanique, et ce jusqu'au début du cours. Puisque la faim m'est une sensation inconnue, je ne vois pas la commodité d'ingérer de la nourriture aussi tôt dans la journée. Ainsi, le seul moyen de me rappeler d'aller manger, ce serait...

Une idée venait d'effleurer l'esprit de Xotichl. Mais faire cela reviendrait à lui montrer qu'elle avait confiance en lui. Pourquoi voulait-elle faire ça, elle qui était si méfiante ? Pourquoi baissait-elle sa garde ? Surtout que lui confier quelque chose d'aussi intime était très dangereux si ce sympathique jeune homme se révélait être une personne malfaisante. Cependant, quelque chose au fond de la blonde la poussait à le faire. Pour voir les vraies intentions du brun, mais pas que.

Elle était restée seule trop longtemps. Et elle n'admettrait jamais le fait qu'elle voulait sincèrement faire confiance à Clifford.

▬ … de m'expédier... une missive sur mon téléphone miniature.

Autrement dit, lui envoyer un texto sur son portable. Car oui, contrairement aux apparences, Xotichl n'était pas directement issue de l'époque de Louis XIV et elle connaissait l'existence des téléphones portables. Bien qu'elle ne s'en serve que très rarement. Son portable était très vieux, c'est-à-dire un téléphone à clapet et où il fallait appuyer plusieurs fois sur une touche pour saisir la lettre que l'on désirait. Il n'avait pas de fonction permettant de mettre en place une alarme, sinon, elle pourrait en mettre une afin de ne pas oublier d'aller manger, puisque son horloge interne n'était efficace que la nuit.

Oui, elle venait tout juste de lui proposer d'échanger leurs numéros de téléphone. Il semblerait que la blonde soit en train de faire des progrès en terme de socialisation. Cette année-ci, elle voulait retrouver à nouveau cette sensation qu'elle avait trouvée bien agréable l'année précédente avec Lucie.

L'amitié.


© fiche créée par oswinwho

              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Mer 30 Sep - 14:59
Invité
       
       


   
   Xotchl & Clifford
     Eldorado alimentaire.




Ainsi j'étais le premier à la vouvoyer. Je me demandais si j'étais aussi le premier qui deviendrait son ami. Je ne pensais pas qu'il y avait beaucoup de personnes qui avaient pris la peine de lui parler pour plus d'une heure, et je ne pensais pas qu'il y avait beaucoup de personnes qui avaient le vocabulaire nécessaire pour lui parler pour plus qu'une heure.  Je commençais moi-même à plonger dans le sommeil, ma fatigue amplifiée par son ton monotone et ses mots compliqués qui me rappelaient les vieux cours de français au lycée qui me servait d'heure de sieste. Je clignai des yeux plusieurs fois, me forçant à rester éveillé.

Adjudicateurs d'électuaires... oui, la situation ressemblait de plus en plus à l'énoncé d'un exercice incompréhensible. Mais m'agrippant au contexte, j'arrivai à comprendre qu'elle m'expliquait que les dealers commençait à vendre à vingt-deux heures. Ainsi, elle connaissait leurs petites habitudes... Je savais qu'elle se droguait ! Mais elle m'avait aussi attrapée dans mon mensonge, et je me mis à en improviser un autre, pendant qu'elle affichait son incompréhension face à la manière ridicule dont j'avais prononcé ce prénom. Pour une fois que c'était moi qui me moquait des prénoms des autres... la roue tourne.

Il faut croire qu'il y a de nouveaux dealers. expliquai-je. Je notai mentalement le fait qu'ils commençaient leur tournée à vingt-deux heures. J'espérais bien qu'il y avait un élève possédant le pouvoir de la beuh. On peut voir que ce n'est pas votre genre de vous mêler à ces gens, vous êtes si sérieuse ! ajoutai-je en souriant malgré moi. Je devais absolument voir à quoi ressemblait cette fille quand elle était défoncée, et quand elle était bourrée. Mais de toute façon, tout ça ne devait être rien pour elle. Elle prenait des substances bien plus fortes.

Je pensais que votre prénom se prononçait Exo Shit Lay quand je l'ai lu. Qu'il se prononce Socheel n'avait aucun sens. Ses parents devaient prendre autant de drogues qu'elle.

Elle fit remarquer qu'elle ne m'avait jamais vu. Il est vrai que quand on me voit, on ne m'oublie pas. Je répondis : Je suis nouveau, oui ! Je viens d'arriver. Je suis en deuxième année ici, car j'avais fait une année ailleurs, mais j'ai du venir à Ellour pour des raisons, heum... indépendantes de ma volonté. Je vous raconterai plus tard, si vous voulez. Ce n'était pas de ma faute si j'avais été assez intelligent pour trouver une faille dans l'organisation des compétitions de natation. La fin justifie les moyens, et mieux vaut gagner en trichant que perdre en jouant honnêtement, tout le monde le savait.

J'étais un peu déçu que je ne puisse pas manger avec elle chaque matin. Elle m'amusait, même si c'était malgré elle, et cela aurait été pratique comme nous étions dans le même dortoir. Que faisait-elle dans les serres de botanique ? De multiples scénarios me passèrent en tête, de celui où elle utilisait des plantes rares en tant qu'"éléctuaires" jusqu'à celui où elle avait une liaison avec le ou la prof de botanique. Ou peut-être qu'elle y restait juste seule, regardant les plantes. J'allais devoir me motiver à me réveiller tôt un jour et aller lui tenir compagnie.

Je vous enverrai des textos alors, enfin, des missives je veux dire. Tous les jours, mais vous me répondez à chaque fois ! Je sortis mon téléphone, surpris qu'elle en ait un aussi, et content qu'elle me propose son numéro. J'aurais parié qu'elle avait au maximum cinq contacts, donc en faire partie était une sorte de privilège. J'enregistrai son numéro sous le nom "Blonde chelou cantine", ayant déjà oublié comment épeler son nom. Satisfait, je rangeai ensuite mon portable, prêt à me vanter auprès de mes amis d'enfance d'avoir obtenu le numéro d'une jolie fille dès le premier jour - sans mentionner, évidemment, la personnalité originalité de ladite fille, ni les circonstances de notre rencontre, ni tous les trucs stupides que je lui avais dit.

Je pense que je vais dormir, soupirai-je entre deux bâillements. Bonne nuit, Xotichl. Reste pas debout trop longtemps, surtout si tu te réveilles à cinq heures du matin. lui conseillai-je. Si elle ne sentait pas la faim, elle ne sentait probablement pas le sommeil. Plus je pensai à sa situation, plus je m'inquiétais pour elle. Combien de fois avait-elle du s'évanouir à cause de sa faim ou de sa fatigue, seule dans les couloirs à 5h du matin ?

Je me levai et sortit de la pièce en me répétant de tenir un œil sur elle, puis je réalisai que j'avais oublié le vouvoiement. Je fis demi-tour et courut jusqu'à notre table dans la cafétéria. Vous, vous, je veux dire. Excusez moi. Bonne nuit ! Puis j'allai finalement au dortoir, me jetant sur mon lit et m'endormant quasiment aussitôt.
 




WILDBIRD
              
                             Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Contenu sponsorisé
   
   
       
       
                                       
          
Contenu sponsorisé
       
       
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
                               
Page 1 sur 1
                                              
          
      
                                                 
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
                             
Bienvenue à Ellour! :: FLOOD POWER :: Corbeille-
   
   
                               
   
                          
                  Sauter vers: