Forum RPG se déroulant dans un pensionnat magique. Viens rejoindre nos aventures !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

:               
               :: FLOOD POWER :: Corbeille Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas   
   

[-18 8D] Message d'un inconnu {RP Priver feat Tallula Light}

   
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Mer 16 Sep - 19:33
Invité
       
       

Message d'un inconnu


Daraen Hiraku| Tallula Light




-----------------------------------------------



Après avoir laisser Tallula au parc d'attraction, j'eu ressentie se qu'était l'amour.. alors j'eu l'idée de me lancer dans une idée farfelu pour passer la soirée avec elle.. Enfin la nuit.... J'était alors assez enthousiasme à l'idée ! Mais comment la faire venir... Je pris alors mon portable et lui envoya un message en effet j'avais eu l'idée de demander le numéro à une fille du dortoir émeraude... Bonne idée il me sert finalement! J'avais alors écrit de la part d'un inconnu...

" Salut, je te conseille de me rejoindre cette nuit à 4 heurs du matin.. C'est tard je le sais, c'est fait exprès dort avant et viens jolie.

-Un inconnu"


Après être sortie dehors, je me mis en direction de la cours au centre précisément, j'attendis l'arriver de Tallula, car en effet je n'avais qu'elle en tête... Elle était ma vie dans mon imagination c'était une personne que j'avais rencontré depuis peu mais je l'aimais déjà... J'attend maintenant qu'elle arrive pour lui dévoilée ma flamme.
Après avoir rencontré cette belle princesse rousse comme ariel... J'avais été complètement été ravis de son charme autrefois j'avais décidé de vouloir aimer que les hommes mais malheureusement cette beauté m'avais changer mon idée... J'aurais au moins trouver l'amour en homme trouveraient l'amour plus tard en temps que femme ? Ou je me ferait fuir ... Par Tallula qui si il ne faux n'aime que les hommes... Tristesse malheureusement j'était vraiment déçu dommage..
Mais le bon coter était que j'avais déjà été dans le coeur de la rousse en effet le fait de la voir parfois rougir m'avais ravis! J'était content elle m'aimais peut'être !
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
avatar
      
M. le directeur
Administratrice toute puissante
   
Messages : 300
Date d'inscription : 19/01/2014
   
Voir le profil de l'utilisateur
       
       
                                       
          
Jeu 17 Sep - 17:18
       
       




Message d'un inconnu
feat dary-chan


« Salut, je te conseille de me rejoindre cette nuit à 4 heurs du matin.. C'est tard je le sais, c'est fait exprès dort avant et viens jolie.

-Un inconnu. »


Quand Tallula reçut cet SMS vers vingt heures cette journée-là, elle écarquilla les yeux de stupeur. Qui diable avait bien pu lui envoyer ce texto ? C'était décidément une journée bien surprenante... D'abord elle croisait Daraen au parc d'attractions alors que le garçon aux cheveux argentés n'avait certainement pas l'air du genre à adorer les montagnes russes, et maintenant ça ? La rousse manqua de recracher les épinards qu'elle était en train de mâcher en lisant le texto. Elle sentit le regard intrigué de ses nouvelles connaissances avec qui elle avait décidé de manger se poser sur elle. Pour répondre à leurs questions muettes, Tallula fit son sourire habituel et répondit que c'était juste un spam.

Elle passa le reste du dîner à se demander ce qu'elle devait faire. Sa prudence la poussait à ne pas s'y rendre ; la personne lui ayant envoyé ce texto aurait très bien pu avoir de mauvaises intentions. Cependant, sa curiosité finit par l'emporter. Toujours ce fichu défaut ! Il fallait qu'elle sache qui lui avait envoyé ça, c'était plus fort qu'elle. Mais tout de même, quatre heures du matin... Tallula haussa intérieurement les épaules. Au moins, il y avait peu de chances pour qu'elle fasse un cauchemar cette nuit-là. La rouquine n'en avait pas fait depuis une semaine, ce qui était étonnant mais loin de lui déplaire, cependant elle savait qu'elle ne devait pas se réjouir trop vite : elle n'allait pas pouvoir échapper aux effets secondaires de son pouvoir éternellement.

Il y avait tout de même de fortes chances pour que ce ne soit qu'une blague, mais Tallula se dit qu'en ne venant pas elle pourrait manquer quelque chose d'important, et son instinct la poussait vraiment d'obéir à l'inconnu. La rousse finit par tapoter une réponse au texto, et elle répondit :

«  ... C'est un peu surprenant... Je sais pas qui tu es, m'enfin, d'accord, je serais là vers 4 heures du matin...
PS : Je prends une batte de base-ball avec moi par précaution alors gare à toi si tes intentions sont mauvaises »


Bon, en réalité elle n'avait pas de batte de baseball. Mais elle pria pour que cela effraie le destinataire du message. Il y avait peu de chance pour que ce soit le cas, mais la rousse était prête à se servir de ses pouvoirs si elle se retrouvait en mauvaise posture. Donc, rien de mauvais ne pourrait lui arriver si au final ce rendez-vous se révélait être un piège.

C'est donc plutôt sereine qu'elle partit se coucher à vingt-deux heures. Après tout, puisque l'on lui avait demandé de se faire belle, elle allait devoir se lever à trois heures du matin pour se préparer.

Pourquoi est-ce que l'inconnu voulait qu'elle se fasse belle, au juste ? …

Tallula décida de ne pas trop y penser, et elle s'endormit paisiblement. Elle se réveilla à nouveau quelques heures plus tard, vers trois heures du matin. La rouquine avait mis une alarme sur son téléphone avant de le fourrer sous son oreiller, tout en le mettant en mode vibreur afin de ne pas réveiller Raff. Puis, elle se leva et partit discrètement dans la salle de bains. Une demi-heure plus tard, elle en ressortit, prête à sortir.

Elle était vêtue de la robe blanche bustier qu'elle avait mise le jour de la rentrée. Celle-ci lui arrivait à mi-cuisses. La rousse était coiffée avec soin, ses deux longues et épaisses mèches rousses légèrement bouclées. Comme d'habitude, sa coiffure était sublimée par une barrette fleurie. Elle était très bien maquillée, ses yeux ambrés brillant dans l'obscurité de la chambre plongée dans l'obscurité. Par précaution, elle décida d'enfiler des chaussons afin de ne pas se faire remarquer avec le bruit de ses talons claquant sur le sol. Cependant, elle prit ces derniers avec elle, prévoyant de les enfiler une fois hors de portée du danger nommé 'professeurs'. Même si ces derniers n'avaient pas remarqué sa petite escapade de la semaine précédente, elle ne baissait pas sa garde. La rousse préférait éviter les ennuis quand elle en avait la possibilité.

Tallula prit peu de temps pour descendre ces fichus six étages, et pour sortir par la fenêtre entre-ouverte que les professeurs ne prenaient jamais la peine de fermer. Ils le faisaient exprès ou quoi ? Elle déposa alors ses chaussons derrière un buisson, avant d'enfiler ses talons qui lui rajoutaient huit centimètres de hauteur. Se sentant soudainement plus à l'aise, Tallula fit le tour de l'école, jusqu'à arriver devant le lac, et elle se dirigea alors vers la cour.

Et là, stupeur.

Daraen se tenait au centre de celle-ci, semblant attendre quelqu'un.

Tallula ouvrit grand les yeux, cligna plusieurs fois et se pinça pour vérifier qu'elle ne rêvait pas. Non, le garçon dont elle était tombée amoureuse était bien là. La rousse constata alors qu'il semblait l'avoir remarquée. Impossible de faire demi-tour maintenant, et elle ne pouvait décidément pas rester plantée là à le regarder bouche-bée. Alors elle s'approcha de lui, essayant de pas laisser transparaître sa stupeur, rougissant progressivement. Là, pour le coup, elle avait une raison pour commencer à imaginer des choses. Après tout, l'inviter ici, à quatre heure du matin, en lui demandant de se faire belle... ça tenait du rêve.

La rousse lui fit un sourire gêné, toujours aussi rouge :

« Da-Daraen... ? C-C'est toi qui m'a envoyé ce message ? … » bafouilla-t-elle en s'approchant près de lui, alors que son visage passait du rose à l'écarlate.






              
                     
       
_________________

rip mon coeur, je meurs:
 
       
                      Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Jeu 17 Sep - 20:06
Invité
       
       

Message d'un inconnu


Daraen Hiraku| Tallula Light




-----------------------------------------------



J'entendis alors des bruits de pas, venir de la direction de la porte d'entré, je souriais alors et me retourna, je découvris la princesse de mes rêves telles une déesses venir à moi, je souris de tout mon cœur quand elle commença à parler, ses cheveux orangée se balançais grâce au vent de soirée, il n'était que quatre-heurs du matin, la lune était en harmonie avec elle.
Je me dirigea alors vers la rousse qui c'était quelque peut approcher. J'étais alors si proche du bute..
Je me commença à bafouiller...

-... Tallula.. Voudrai.. Tu

c'est alors que je n'avais pas fini ma phrase que je sauta sur Tallula pour l'embrasser, j'avoue j'en avais envie, elle le semblais être du même avis que moi, en effet la rousse n'opposais aucune résistance.. C'est alors que malgré l'envie et le fait de vouloir continuer était impossible pour la simple et bonne raison qu'un temps de respiration était obligatoire pour vivre. Je repris alors ma phrase.

-Tallula, voudrais tu sortir avec moi ?


J’étais alors devenue rouge comme une tomate, mon envie pour elle était plus grande qu'avant je l'aimais à la folie, elle étais ma vie, si elle refusais j'étais alors ridicule... Et j'allais rester toute ma vie en position fœtal sous un lit. En ne sortant plus.

-Si tu refuse... Je t'en voudrais pas.
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
avatar
      
M. le directeur
Administratrice toute puissante
   
Messages : 300
Date d'inscription : 19/01/2014
   
Voir le profil de l'utilisateur
       
       
                                       
          
Ven 18 Sep - 18:23
       
       




Message d'un inconnu
feat dary-chan


Alors que la rousse se rapprochait progressivement de Daraen, elle remarqua immédiatement ses lèvres se fendre en un grand sourire sincère qui la ravit intérieurement : il semblait vraiment content de la voir, et cette idée lui donnait du baume au cœur. Cependant, la gêne était toujours présente. C'était quand même le garçon qu'elle aimait qui venait tout juste de lui donner un rendez-vous à quatre heures du matin en tête à tête, quoi ! Ses longues mèches rousses bercées par la douce brise de la nuit, la voix un peu tremblante, elle finit par se poser juste devant le garçon aux cheveux argentés. Son sourire était tellement beau, l'attirance qu'elle avait pour lui était tellement grande, qu'elle n'avait qu'une seule envie à ce moment-là : lui sauter dessus pour l'embrasser.

Mais elle ne voulait pas forcer Daraen à faire quelque chose qu'il ne voulait pas, et elle préférait ne pas se faire de faux espoirs. Elle avait beau ne pas être naïve au point de croire qu'il l'avait invitée là pour lui parler de bouquins et de fleurs, la rousse ne se doutait certainement pas que ses sentiments étaient réciproques.

Daraen prit alors la parole. Il semblait tellement stressé qu'il en bafouillait.

Et là... son cerveau se déconnecta de la réalité. Tallula mit quelques instants pour complètement comprendre ce qui venait juste de se produire, pour se rendre compte que Daraen venait juste de poser ses lèvres sur les siennes. Préférant terminer sa phrase par ce geste d'affection, il lui avait sauté dessus et lui était littéralement en train de dévorer sa bouche. La rousse ouvrit grand les yeux, les cligna plusieurs fois de stupeur. Pétrifiée sur place, elle ressentait un millier de choses en même temps. Jamais, ô grand jamais n'avait-elle ressenti une sensation pareille. Une boule de chaleur se répandait progressivement en elle.

Puis, ce fut le déclic. A partir de là, il ne lui fallut que quelques instants pour lui rendre son baiser avec la même fougue. Quelques instants plus tard, ils furent malheureusement forcés d'interrompre leur échange pour reprendre leur souffle. Tallula avait les joues complètement rouges, son corps tremblait et ses jambes flageolaient un peu. Elle posa un doigt sur ses lèvres, comme pour vérifier si ce n'était pas qu'une illusion.

« J'ai pas rêvé ? C'était réel ? »

Elle releva alors la tête vers le garçon aux cheveux argentés, plongeant son regard brillant dans le sien, un sourire exprimant tout le bonheur qu'elle ressentait à ce moment-là se dessinant sur ses lèvres. La rousse avait du mal à croire que Daraen venait juste de l'embrasser. Ce dernier lui posa alors une question qui la fit sourire encore plus qu'auparavant. Il lui demandait si elle acceptait de sortir avec lui. Tallula rougit encore plus, et sauta dans ses bras de joie, les faisant tomber sur le sol, volontairement cette fois-ci, contrairement à la scène du parc d'attraction.

« Je pense que ma réponse paraît évidente... » marmonna-t-elle, ses yeux brillant de tout l'amour qu'elle avait pour le jeune homme en-dessous d'elle.

Cette fois-ci, c'est elle qui fit le premier geste. Essayant de lui communiquer d'une façon ou d'une autre tous les sentiments qu'elle avait pour lui dans son baiser, Tallula se mit en même temps à caresser les cheveux de Daraen du bout des doigts. Ils étaient encore plus doux qu'ils en avaient l'air. Elle finit par décoller ses lèvres des siennes au bout de quelques instants pour lui faire un grand sourire avant de chuchoter :

« Je t'aime Daraen... Et je suis tombée amoureuse de toi dès que je t'ai aperçu à la bibliothèque... Donc... c'est oui, bien sûr ! Je n'ai jamais été aussi heureuse de toute ma vie... » marmonna-t-elle, presque les larmes aux yeux d'émotion, avant de se jeter à nouveau sur ses lèvres et de lui réclamer un nouveau baiser torride.






              
                     
       
_________________

rip mon coeur, je meurs:
 
       
                      Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Dim 20 Sep - 13:49
Invité
       
       

Message d'un inconnu


Daraen Hiraku| Tallula Light




-----------------------------------------------



C'était bizarre cette sensation, aimez une personne c'était quelque chose de formidable, mais malheureusement on le sais on sans ce moment ou l'on perd toute estime de sois. On est comme abandonner dans la nature. C'est comme-ci les force n'était plus la nous abandonnais pour tout donner à notre cœur, ce cœur qui bat tout les jours qui nous fait vivre et ressentir des émotions.
J'avais mal au cœur, effectivement, j'avais aussi peur de cette malédiction qui allais me faire perdre sens froids... En effet j'aime Tallula ! Mais le problème et que dans quelque jour peut'être je serait plus le même.
Mais pour l'instant j'avais qu'une envie vivre ma vie en temps qu'homme était une bonne solution, et puis pourquoi ne pas changer d'identité après cette affreuse période ? C'était à voir, pour l'instant j'était avec Tallula, celle avec qui j’aimerai vivre ma vie ! Du moins les moments restant.
J’étais rouge, j'aimais vraiment cette personne elle était mon cens de ma vie. Ma raison de vivre.J'étais ravis de la réponse de Tallula... tellement qu'elle me sauta dessus pour tomber volontairement je supposes.. pas comme dans la journée..

-Je suis ravis de l'entendre, je t'avoue que moi aussi depuis que je t'est vue j'étais comme émerveiller par ta beauté... Mais sur le coup j'avais autre chose en tête c'est seulement quand j'ai penser à toi un jour enfin un matin... Tu n'était que dans ma tête et c'est se moment précis que mon cœur à battu comme un fou... Je t'aime

Je serra la rousse dans mes bras, puis je l'embrassa encore une fois, j'avoue que j'avais une envie bizarre sa me démangeait mais si je lui disait et qu'elle me refoulais.. c'était quand même bizarre, j'avais envie d'elle, sa gentillesse, sa beauté était vraiment quelque chose qui me fessait plus apprécier sa beauté !
Je regarda alors tallula avant de lui demander quelque choses...
-Dit moi Tallula, je sais ses bizarre mais...

Je devenue tout rouge, j'arrivais pas à finir ma phrase, en effet sa partais un peut dans une relation sérieuse, et assez chauds... c'était même très hot si on pouvais le dire..

              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
avatar
      
M. le directeur
Administratrice toute puissante
   
Messages : 300
Date d'inscription : 19/01/2014
   
Voir le profil de l'utilisateur
       
       
                                       
          
Dim 20 Sep - 17:00
       
       




Message d'un inconnu
feat dary-chan


Cela pouvait paraître fou de tomber amoureuse de quelqu'un aussi vite. Elle qui auparavant ne croyait pas tellement au coup de foudre, elle savait maintenant qu'elle s'était complètement trompée. Il était possible d'aimer quelqu'un au premier regard. Daraen en était la preuve, puisqu'un seul regard lors de leur rencontre à la bibliothèque avait suffi pour qu'elle s'entiche de lui. Ce n'était pas qu'une attirance physique ; elle aimait absolument tout chez lui, sa gentillesse, son côté un peu froid d'apparence, sa façon d'agir, sa passion pour la lecture... Elle ne savait pas comment expliquer comment ça s'était produit, car il n'y avait pas d'explication logique à l'amour. Elle l'aimait, et c'était un fait inexplicable.

La rousse n'avait jamais ressenti autant de bien-être. Aimer et être aimé en retour... c'était un sentiment euphorique, qui remplissait chaque cellule de son corps d'un bonheur total. Elle avait déjà été amoureuse de deux autres garçons avant Daraen, mais les sentiments qu'elle avait pour le garçon aux cheveux argentés étaient au moins cent fois plus forts. Le doux sourire sur ses lèvres s'accentua encore plus quand elle l'entendit lui déclarer son amour pour elle.

Elle l'aimait tellement que c'en était douloureux, et elle ignorait à ce moment-là qu'un événement risquait de les séparer.

Daraen l'embrassa à nouveau avant de la serrer dans ses bras, baiser et étreinte qu'elle s'empressa de rendre. Soudainement, le garçon aux cheveux argentés mit fin au baiser, et se mit à rougir de gêne. Il marmonna alors quelques mots, mais ne parvint pas à terminer sa phrase, trop embarrassé pour le faire. Tallula devint rouge écarlate quant à la signification de ce que sa phrase impliquait. Ainsi, lui aussi avait envie d'elle, tout comme elle avait envie de lui. Cependant, elle ne pensait pas qu'il avait à ce moment-là exactement le même désir que le sien. Peut-être était-il trop tôt ? Après tout, cela ne faisait que deux minutes qu'ils étaient officiellement en couple. En plus, ils étaient dehors, au beau milieu de la cour. N'importe qui pouvait les voir.

« I–Ici ? » balbutia-t-elle, hésitante.

Puis, après s'être accordé quelques instants de réflexion, elle prit la décision de céder à ses pulsions. Au diable la décence – elle avait juste envie de lui, là, maintenant, tout de suite, peu importe qu'ils soient techniquement dans un lieu public. De toute façon, ce n'était pas comme s'ils pouvaient aller au dortoir. Alors, d'une main tremblante, elle fit lentement glisser une main à plat sur son torse. Puis, elle défit le premier bouton de sa chemise en déglutissant lentement. Une drôle de chaleur se répandait partout en elle, le même genre de chaleur qu'elle avait ressentie en se faisait plaisir après le départ de Daraen de la bibliothèque le jour de leur rencontre.

Elle défit le deuxième bouton.

La rousse tremblait légèrement, ses joues étaient légèrement rouges à cause de la chaleur, et elle parvint avec difficulté à enlever le troisième. Elle n'était pas sûre d'elle, ça se voyait, et c'était normal : après tout, c'était la première fois qu'elle déshabillait un homme.






              
                     
       
_________________

rip mon coeur, je meurs:
 
       
                      Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Sam 26 Sep - 19:25
Invité
       
       

Message d'un inconnu


Daraen Hiraku| Tallula Light




-----------------------------------------------



Je regarda alors Tallula... Elle est si belle, sûrement si fragile, c'est alors, que je fis alors monté sa robe en prenant soin de ne pas l’abîmée. Je la fis descendre pour ensuite découvrir un soutif décorée de couleurs noir et rose. C'était bizarre.. j'avais vraiment envie d'elle... Allez dans ses dortoirs était assez chauds surtout la nuit à 4heurs du matin personne n'est dehors. Je fis alors un jolie sourire, avant de me pencher dans le cou de Tallula pour y déposer une tonne de baiser j'étaie pas  près de lâcher. En effet je voulais prouvez qu'elle m’appartenais que je l'aimais plus que tout.
Je fis alors tomber l'accroche de son soutien-gorge... Laissant alors voir sa délicieuse poitrine, elle était tout à fait normal après tout, puis une penser... J'avais jamais eu à faire à une fille... J'avais pris alors un moment de panique je ne savais plus quoi faire... Continuer ou s'arrêter… Puis j'y pensais au cas ou que ce moment allais venir j'avais pris un préservatif durex... que au moment voulu je placerais … Pour l'instant mieux attendre voyons !
Puis laissant Tallula me déshabiller je fis de même avec elle... Je réussi à lui enlever complètement sa robe blanche serait dommage que l'herbe fraîche l’abîme..  Je découvrir ensuite voir un petite culotte doté d'une couleurs noir avec de la dentelle... Voyant son corps presque dénudée laissant plus que sa culotte j'avais pris part pour lui déposer d'autre empreinte de ma bouche pour le coter mignon. Ensuite je remonta.. plus haut avant de l'embrasser laissant nos deux langue se toucher..
Après avoir fini cette balade baveuse je fit alors à Tallula...

-.. Je te laisse l’honneur de finir de me délasser...

En prononçant cela j’étaie rouge... conquis par la honte.. Mais je n'était plus ensuite après avoir vue le visage de tallula, celle d'une déesse à coupé le souffle !

              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
avatar
      
M. le directeur
Administratrice toute puissante
   
Messages : 300
Date d'inscription : 19/01/2014
   
Voir le profil de l'utilisateur
       
       
                                       
          
Dim 27 Sep - 16:56
       
       




Message d'un inconnu
feat dary-chan


Si on lui avait dit au début de la journée que cette nuit-là, elle se retrouverait dehors dans la cour à s'envoyer en l'air avec Daraen, elle ne l'aurait pas cru. Bon, ils n'étaient pas encore à ce stade, mais au train où ça allait, ça risquait de bientôt arriver. Et les regards que Tallula et Daraen révélaient facilement qu'ils n'avaient plus qu'une seule envie : enlever les vêtements de l'autre et s'unir passionnément. Ce que Daraen avait commencé à faire, d'ailleurs, puisqu'il ne lui fallut que peu de temps pour faire descendre la robe de la rousse, laissant son soutien gorge noir et rose visible. Il se pencha alors sur son cou pour y déposer une pluie de baisers, avant de commencer à légèrement mordiller sa chair. Complètement hypnotisée par ses gestes, Tallula avait cessé tout mouvement, se laissant aller à cette sensation plaisante qui enflammait son corps comme une allumette fraîchement craquée. La rousse sentait qu'elle allait avoir des marques le lendemain. Elle allait devoir les dissimuler à l'aide de quelque chose, sinon elle sentait que ça risquait de susciter quelques remarques. Mais c'était loin d'être sa préoccupation principale à ce moment-là : elle avait surtout un peu peur de se faire attraper. Cependant, le désir prit rapidement le dessus sur sa prudence. C'était sans doute la décision la plus impulsive de sa vie, mais Tallula s'en fichait.

La rousse sentit alors Daraen enlever son soutien-gorge et découvrir sa poitrine. Soudainement, elle se mit à rougir. Imaginer le garçon aux cheveux argentés la voir nue était quelque chose, mais le voir vraiment le faire, c'en était une toute autre. Tallula se sentait gênée : sa poitrine avait beau être de taille normale, elle était quand même plus petite que celle des autres élèves d'Ellour. Sa gêne s'intensifia encore plus quand il dévoila sa culotte en dentelle noire à l'air de la nuit. Cependant, elle se dissipa quand Daraen s'attaqua de nouveau à son cou. La rousse tenta tant bien que mal de réprimer ses gémissements mais ça devenait de plus en plus difficile. Tallula ferma les yeux alors qu'il l'embrassait de nouveau, la boule de chaleur continuant à se répandre en elle. Leurs langues entamèrent un tango sensuel des plus plaisants. Une nouvelle fois, ils durent interrompre cet échange pour reprendre leur souffle.

Daraen lui marmonna alors qu'elle lui laissait l'honneur de le déshabiller. Avec tout ce qu'il lui avait fait entre-temps, elle n'avait finalement pas eu le temps de déboutonner entièrement sa chemise. Remarquant au passage qu'elle était positionnée en dessous de lui depuis tout à l'heure, elle finit par défaire les boutons restants avant de retirer la chemise. Décidant qu'il était temps qu'elle rende la pareille à Daraen, elle les fit basculer, s'arrangeant d'une façon ou d'une autre pour se retrouver à califourchon sur lui. Elle se lécha doucement les lèvres avant de se pencher sur lui et de lui mordiller doucement la clavicule, tout en caressant les muscles saillants de son torse. Plaçant un autre baiser enflammé sur ses lèvres avant de redescendre vers son cou pour y faire la même chose. Suçotant sa peau quelques instants, elle finit par se redresser, constatant qu'elle avait laissé une marque. Ses mains se dirigèrent alors vers le bas de son torse, et... sa détermination recommença à vaciller. Après tout, elle n'avait jamais été dans une situation pareille, et ça l'effrayait un peu. Pourtant, cette hésitation ne fut que temporaire, puisqu'elle défit adroitement sa ceinture, avant de retirer le jean, de sorte à ce qu'il se retrouve en boxer.

Si elle comptait changer d'avis, c'était le moment de le faire, parce qu'ils allaient bientôt dépasser le stade du non-retour. La bosse dans le boxer de son amant en témoignait.
Mais Tallula savait très bien que quoiqu'il arrive, elle ne regretterait rien.
Cependant, une question qui trottinait dans sa tête depuis déjà quelques minutes sortit de ses lèvres.

« Euh... Est-ce que tu as un préservatif ? » demanda-t-elle, priant tous les dieux existants pour qu'il en ait effectivement un sur lui.

Après tout, elle était quand même un peu trop jeune pour tomber enceinte... en plus, sa mère ne manquerait pas de l'assassiner.






              
                     
       
_________________

rip mon coeur, je meurs:
 
       
                      Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Lun 28 Sep - 20:24
Invité
       
       

Message d'un inconnu


Daraen Hiraku| Tallula Light




-----------------------------------------------



En entends la question, de Tallula, je commença à virée au rouge tomate... Je sortie alors mon préservatif durex, je commençais alors à avoir enfin d'attaquée la partie inévitable... La partie la plus excitante... Je fis alors descendre la culotte de Tallula pour ensuite, m'amusé un peu. Je lui fit alors un sourire avant d'enlever mon caleçon pour ensuite positionnée le préservatif durex.
Je m'approcha alors de tallula... et lui marmonna alors.

-Si tu as mal dit le moi. J'arrêterais tout de suite.

Je pris alors soins de laisser un baiser sur la bouche de Tallula avant, de pénétré en elle. J’espérais lui faire découvrir le nouveau monde, l'amenez au paradis, lui montré une nouvelle facette du monde. J'étais rouge, tel une tomate trop mure. Je commença alors à faire de va et viens tout en chuchotant à tallula des mots doux, pour l'excitée plus. Je lui disait qu'elle était le plus beau cadeau des dieux avais pu crée, qu'elle était ma déesse partie le monde.
Si je ne l'avais pas rencontré j'aurais passée à coter d'une beauté absolue! Une flamme c'était celle qui brûlais en la voyant, mon coeur battais aussi de plus en plus pour elle! C'était la lumière de ma journée!
Je continua alors à allez doucement pour évité de commencer vraiment brusque. Je savais que mon pénis était en relation avec son vagin. (#Choupi2015)

              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
avatar
      
M. le directeur
Administratrice toute puissante
   
Messages : 300
Date d'inscription : 19/01/2014
   
Voir le profil de l'utilisateur
       
       
                                       
          
Ven 2 Oct - 20:34
       
       




Message d'un inconnu
feat dary-chan


Tallula ne put s'empêcher de pousser un soupir de soulagement en le voyant sortir un préservatif. Ça aurait été tellement... frustrant de devoir s'arrêter en aussi bon chemin. La rousse se mit à frissonner quand Daraen fit glisser sa culotte noire le long de ses jambes avant de la retirer. D'une façon ou d'une autre, elle s'était de nouveau retrouvée sous lui. Désormais, elle était entièrement nue, et le regard presque prédateur qui se baladait sur son corps la fit rougir. Elle détourna le regard de gêne, et dût s'empêcher de se cacher avec ses mains. La rousse avait beau ne désirer que lui à ce moment, elle se sentait gênée, comme si elle avait peur que ce que Daraen voie ne lui plaise pas. Cependant, cette gêne se dissipa bien vite alors qu'il commençait à caresser son intimité du bout des doigts, et un gémissement étouffé s'échappa de ses lèvres. Il venait probablement de se rendre compte à quel point ses gestes l'avaient excitée, elle était très humide et plus que prête à se donner à lui. Chose qu'il comprit rapidement, puisqu'il ne lui fallut que peu de temps pour retirer son boxer noir et positionner le préservatif sur son membre. Curieuse comme elle l'était, la rousse ne put s'empêcher d'observer sa verge du regard, et elle était vraiment étonnée de... ben, la taille de l'engin. Elle ne s'attendait pas à ce que ce soit aussi... imposant.

« Comment est-ce qu'il prévoit de faire rentrer ça, au juste ? »

La rouquine se sentait un peu nerveuse, au fond. C'était normal : après tout c'était sa première fois. Mais elle savait que l'essentiel était de ne pas être stressée et de se détendre pour que tout se passe bien. Ce qu'elle fit.

Il pénétra alors en elle. Un petit hoquet de douleur s'échappa de ses lèvres alors que son hymen se déchirait : elle avait beau être détendue, cela ne l'empêchait pas d'avoir un peu mal. Mais Tallula n'était pas douillette, et supportait facilement la douleur ; elle n'était certainement pas du genre à se plaindre non plus, alors elle endura. De plus, Daraen s'était montré très doux, évitant de faire un geste trop brusque afin qu'elle n'ait pas trop mal. Puis, l'homme qu'elle aimait commença lentement à faire des va-et-vient en elle, et la légère douleur se dissipa, remplacée par un plaisir innommable. Alors qu'elle enroulait ses bras autour du cou de son amant, elle commença à pousser de légers cris de plaisir intenses ; se demandant si elle n'était pas sur le point de se réveiller d'un rêve. Pourtant, elle ne rêvait pas, Daraen venait bien de lui prendre sa virginité un soir de pleine lune dans la cour d'Ellour. Une chose était certaine : elle n'allait jamais oublier ce moment.

Tout comme le garçon aux cheveux argentés, Tallula était rouge écarlate à cause de la chaleur qui émanait de l'union de leurs corps, qui s'emboîtaient parfaitement l'un dans l'autre, comme les pièces d'un puzzle. Son cœur battait la chamade ; sa respiration était saccadée ; elle avait toujours un peu mal mais elle ne le sentait plus grâce au plaisir que Daraen lui procurait en même temps. La rousse plongea le regard dans celui de son amant, un regard plein d'amour et de tendresse, et elle marmonna d'une voix presque suppliante :

« Ahhhh... accélère... s'il te plaît... »






              
                     
       
_________________

rip mon coeur, je meurs:
 
       
                      Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Dim 11 Oct - 16:04
Invité
       
       

Message d'un inconnu
warren le voyeur

Moi, le grand Warren Natsu Blake, n'arrivai pas à dormir. En même temps, avec mon abruti de colocataire qui arrivait pas à fermer sa gueule quand il dormait... c'était pas forcément hyper facile. Si y'a bien un truc que j'aime pas, c'est les gars qui ronflent. Contenez un peu votre respiration, merde !

« Vas-y, Calder, tu m'gonfles. Demain j'te pète la gueule. »

Remarquant avec dégoût qu'un filet de bave s'écoulait de ses lèvres, je détournai la tête de cette vision répugnante et préférai plutôt essayer de dormir tout en faisant abstraction du bruit assourdissant provenant du lit d'en face. Cependant, une heure plus tard, je dus me rendre à l'évidence : je n'allais pas réussir à dormir. J'avais bien envie de me lever et de lui gueuler dessus, mais Calder avait pas trop apprécié quand je l'avais réveillé la veille. Et puis... La flemme. Je poussai un long soupir, et me levai, décidant d'aller faire un petit dehors.

Enfilant rapidement des vêtements, je sortis du dortoir rubis, montai au rez-de-chaussée, et trouvai la fenêtre entre-ouverte que j'avais repérée lors de mon arrivée à Ellour trois ans plus tôt. Il ne me fallut que peu de temps pour me retrouver dehors à inhaler l'air frais de la nuit. Poussant un soupir agacé, je sortis la cigarette ainsi qu'un briquet, avant d'allumer la cigarette. Je tournai la tête sur le côté, et décidai de partir vers la droite. Puisque j'étais là, autant en profiter pour me balader un peu. Je marchai alors vers la cour tout en fumant ma clope, me disant que je pourrais tranquillement m'installer là pendant quelques temps jusqu'à ce que j'ai envie de retourner au dortoir. D'ici là, Calder aura le temps de penser à arrêter de ronfler.

Et alors que j'entrais dans la cour, je tombai sur une scène particulière.

A priori, un jeune couple n'avait pas pu retenir leurs envies lubriques et étaient en train de s'envoyer en l'air au beau milieu de la cour. Décidant de les observer un peu avant qu'ils n'aient le temps de me remarquer, je vis que l'heureuse élue était une jolie rousse aux cheveux longs avec une barrette dans les cheveux. Et le mec... beurk ! Quelle horreur ! Il était vraiment affreux ! Je n'avais jamais vu un homme aussi laid de toute ma vie ! Quand même, je plaignais un peu la rousse... même si elle avait mauvais goût, je compatissais sincèrement avec elle. Ca devait être pénible de baiser un mec à la tronche aussi dégueulasse.

Commençant à m'esclaffer de sorte à ce qu'ils m'entendent, je me mis à rire au point d'en tomber par terre. Ils étaient d'un ridicule !

« Bitch, haha ! Why you mad ? Caus my dick pops severely, and yours don't ?! » dis-je en anglais.

Me tenant le ventre, des rires moqueurs s'échappaient de mes lèvres, et entre deux ricanements, je parvins à articuler :

« Vous savez, vous deux, quand on baise en public, faut au minimum se cacher ! Plus discret, tu meurs... Pas que ça me gêne de voir ta nana à poil en train de gémir, loin de là, surtout qu'elle est plutôt canon, mais je suis pas gay donc j'ai pas particulièrement envie de voir ta micro-bite pendouiller... Pour la santé de ma vision, essayez de vous trouver un placard la prochaine fois... Par contre, la belle gosse rousse, si tu cherches quelqu'un de plus performant que ce boulet à la bite invisible, hésite pas à m'appeler... Je te soulagerais avec plaisir, parce qu'avec lui, tu dois pas être hyper satisfaite... Allez, à plus les nazes ! »

Souriant d'un air à la fois charmeur et moqueur, je tournai la tête, et retournai dans mon dortoir, ricanant d'avance à la tête que les deux tourtereaux allaient faire.
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Dim 18 Oct - 23:36
Invité
       
       

Message d'un inconnu


Daraen Hiraku| Tallula Light




-----------------------------------------------




J’étais tellement envoûte par un plaisir si incroyable qu'aucun son ne pouvais passer par mon oreille, sauf un. Le son d'une voix atroce, celle d'un homme, un homme si débile qu'il fallait qu'il se lève à une heurs pareil. C'est bizarre mais la nuit, comme ça une personne débarque... Et si il venais à nous balancer à tout le monde, c'est peu t’être une personne bien... Je remis donc mes affaires... Autant laisser tomber c'était « bien »... Mais l'amusement ne dur jamais longtemps malheureusement.

-Quel enfoiré... Je suis désolé Tallula... Mais on devrait en rester la maintenant... On pourrait se refaire cela... une autre fois qu'en pense tu ?

Je pris alors soins de me rhabiller complètement, ma seul espérance était que ce type ne disse pas cela... Pauvre Tallula... Si par ma faute elle se tapais une réputation à chier.. Je m'en pardonnerait jamais.. Je regarda alors Tallula avant de me pencher vers elle, et l'embrasser. C'était une perle, une perle que l'on accroche à un collier pour ne pas la perdre, je ferait pareil. Je l'accrocherait dans mon cœur pour ne pas la perdre. Elle sera alors la flamme de mon cœur et la lumière de ma journée !

              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Contenu sponsorisé
   
   
       
       
                                       
          
Contenu sponsorisé
       
       
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
                               
Page 1 sur 1
                                              
          
      
                                                 
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
                             
Bienvenue à Ellour! :: FLOOD POWER :: Corbeille-
   
   
                               
   
                          
                  Sauter vers: