Bienvenue à Ellour


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Le vent tournera ~ [Feat Trann Luke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Le vent tournera ~ [Feat Trann Luke] Lun 31 Aoû - 12:36

Ellour était vraiment une école particulièrement vaste et ça, chacun le savait. Il devait donc y avoir un endroit particulier où tout était calme, mais il était toujours dur à trouver. C'était ce que Murphy cherchait ardemment pendant une pause plutôt longue en milieu d'après-midi. Un endroit calme, sans personne ( surtout appartenant à la gente masculine ) pour la déranger et où elle pourrait dessiner à son aise. Autant dire que ce n'était pas de la tarte. Le dernier qu'elle avait trouvé n'avait rien de calme: c'était un lieu où des membres de la gente masculine se réunissaient régulièrement. C'était vraiment dommage, car il était parfait. Dans un coin, à l'ombre, caché des yeux des autres élèves... En fait, c'était sûrement pour ça qu'ils squattaient l'endroit. Parce qu'il était impossible de voir quoi que ce soit de la cour.

Poursuivant sa noble quête, la jeune fille avait arpenté les couloirs pendant plusieurs pauses pour trouver enfin la perle rare. Cependant tout était occupé partout. Chaque coin de couloir était occupé par des élèves qui discutaient. Et ça commençait franchement à la peser tout ça. Même dans sa chambre, elle avait une colocataire, l'empêchant d'être vraiment seule, dans son espace personnel. Ainsi, elle avait visité un peu toute l'école, se remémorant les endroits où elle était allée et cherchant là où elle n'était jamais allée. Elle avait bien pensée à aller à la bibliothèque, mais le fait que ce soit à l'intérieur et que des petits yeux à lunettes la surveille sans cesse derrière un énorme roman ne l'enchantait pas du tout.

L'idée qui resta finalement fut celle qu'elle eut en traversant la cour pour rejoindre un autre bâtiment, lors d'une de ses heures de pause. Elle n'avait auparavant pas une seule fois penser au toit. Déjà, elle pensait qu'il était fermé, et deuxièmement que s'il l'était, il serait occupé par tout en tas d'élèves. Mais lorsqu'elle leva ses yeux violets vers celui-ci, cela lui sembla le meilleur endroit pour dessiner tranquillement. En plus, la vue devait être super, et elle pourrait peut être faire quelque dessins pour Agatha. Sans attendre, elle s'était dirigé vers le toit.

Après avoir monté les six étages - comme pour aller à son dortoir - , plus un puisqu'elle allait sur le toit, elle se posta devant la porte. Main sur la poignée, le stress fut à son maximum. Elle la baissa, la porte s'ouvrit. Les professeurs eux-même semblaient avoir oubliés que cette porte était ouverte, ce qui la rassurait plutôt, en fait. Peut être qu'elle pourrait aller y faire un tour la nuit, pour observer la Lune, comme lorsqu'elle était petite. Un vent puissant lui fouetta le visage dès qu'elle eut posé le pied sur la surface plane du toit. Le soleil tapait fort, mais le vent raffraichissait l'air. Elle ne portait qu'un T-Shirt plutôt large, toujours pour ne pas que l'on voit ses cicatrices et un short en jean, et la température lui semblait parfaite. Pas un chat ne traînait, et elle soupira face à tant de calme et de silence. Ce lieu était tout simplement parfait.

Au dessus de la porte, il y avait une plus petite surface, avec une échelle pour y grimper. Un peu comme un toit sur le toit. Pour être sûre qu'on ne la dérangerait pas bis, elle monta l'échelle pour se retrouver sur le bloc. Le vent soufflait plus fort mais la vue, comme elle le pensait, était splendide. On voyait tout Ellour, et plus loin dans Lumes. Mais elle n'avait aucune idée d'où elle était à l'intérieur même du pays. Quand Agatha l'avait envoyé, tout ce qu'elle pensait, c'est qu'elle serait loin de Maon, loin de la Lune, loin de tout ce qu'elle avait jamais connue. Et c'était toujours comme ça, elle n'était pas à Lumes, mais très loin de Maon. La brune s'allongea, mettant auparavant son sac en bandoulière comme oreiller sous sa tête, et observa le ciel en moment. Elle préfèrait définitivement le ciel de nuit. Même si de jour, il rêgnait une clarté continuelle, la nuit, quelques faisceaux de lumière seulement brillaient, c'était beaucoup plus magique.

Au bout de quelques minutes, elle décida qu'il était temps de dessiner. Le ciel de nuit et la Lune lui avaient rappelés sa soeur. Sa soeur... Elle aurait aimé rester à Maon avec elle, ou du moins avec son souvenir. Il fallait qu'elle dessine quelque chose, qu'elle se change les idées, même si pour cela, elle allait dessiner sa propre soeur. Fouillant dans son ex-oreiller, elle attrapa son carnet et une petite boîte de fusains qui traînait dans le fond, en cas de besoin. Elle soupira tout en attrapant les crayons. Repliant ses genoux vers sa tête pour poser son carnet dessus, elle commença à tracer les lignes du dessin. Elle commença par une immense lune, ronde et pleine, comme une reine dominante dans le ciel étoilé. Par la suite, elle traça deux petites filles, assises en tailleurs sur l'herbe, yeux fixées vers elle. Toutes les deux aux longs cheveux bruns, une aux yeux plus clairs et un peu plus grande, l'une aux yeux plus foncées et plus menue. La jeune femme reproduisait juste une scène de son enfance, telle qu'elle la voyait. Elle soupira en continuant de tracer les hauts arbres de son jardin avec leurs formes rassurantes dans la nuit.

Son dessin finit, la brune retomba lourdement sur le sol. Ses bras tendus au dessus d'elle, elle fixa le dessin, pour voir chaque détail qui manquerait, chaque défaut, même si elle l'avait déjà fait suffisamment pour qu'il n'en reste aucune. Soudainement, elle pensa qu'elle n'avait jamais matérialisé une scène devant elle. Elle n'avait toujours fait que des objets, des animaux ou des personnes, mais jamais des paysages ou des scènes. Peut être pourrait-elle essayer avec celle-là ? Elle ferma les yeux, et inspira un grand coup. Tout ça pour ne pas voir tout de suite ce qui allait se passer.

" Anim... "

Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase, car une brusque bourrassque de vent décrocha le dessin du carnet et le fit voler à travers le bloc où elle se trouvait, pour descendre vers le toit. Elle ouvrit brusquement les yeux, avant de laisser échapper un juron:

" Mince, mon dessin ! "

Elle s'approcha du bord pour voir où il était allé. Elle n'allait pas sauter non plus, le truc faisait bien deux mêtres, mais ça pourrait toujours lui donner une idée d'où est-ce qu'il s'était envolé et s'il avait déjà dépassé les limites du toit et se baladait dans les airs...
avatar
Dortoir Emeraude
Dortoir Emeraude
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 32
Date d'inscription : 26/08/2015
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le vent tournera ~ [Feat Trann Luke] Lun 31 Aoû - 15:10

"Où je pourrais trouver un endroit pareil" dis-je à voix basse, tout en marchant.
J'étais actuellement en train de déambuler dans Ellour, me familiarisant avec les lieux, je cherchais surtout un endroit, l'endroit qui serait parfait, agréable, pour aller le voir dans le passé, et m'y détendre,.
Mais ce n'était pas vraiment simple, disons que c'est vraiment au feeling, mais aucun lieu ne m'allais, j'avais beau regardé un peu partout, il n'y a vraiment rien qui ne m'aille, après tout ce temps à utiliser mon pouvoir par ci par là, j'en suis devenus à devenir exigeant, c'est comme pour les animés, au début tout plaît, mais après quelques mois, on en demande beaucoup plus, et donc on ne peut plus apprécier comme avant le même animé.

Je continua mon aventure, à la poursuite de ce lieux, dans un établissement pareil, il doit forcément y en avoir un.
Je m'arrêta quelques instants, et remarqua une chose, pas mal de personne me remarquaient, souvent quelques secondes puis retournaient à leurs occupations. Il faut dire qu'avec ma tenue, j'ai de quoi intriguer, mais j'aime cette tenue, je l'ai acheté dans le passé, je ne sais plus dans le passé quand.
Oubliant ainsi que j'attirais légèrement l'attention, je continua à chercher, il faisait actuellement bon, donc ce n'était pas la peine de se précipiter.
Mais quand même, j'avais envie de trouver, mais c'est comme si chaque recoins de l'établissement avaient un problème... Rien ne m'allais.
Je leva la tête et regarda le ciel, réfléchissant, après quelques secondes, je compris qu'un endroit pourrait surement être parfait, le toit, si personne n'y va en plus de ça, je pourrais m'y mettre même dans le présent, ce qui serait parfait.

Je pris alors la direction du toit, endroit qui pourrait être enfin celui que je cherchais.
Je grimpa les étages un à un, esquivant les autres élèves et me précipitant quelques peu, une fois devant a porte du toit je ne pris même pas quelques instants pour me demander si la porte étaient fermé, et j'ouvris grandement la porte en la poussant, elle n'était pas fermé.
Un bourrasque de vent m'arriva au visage, je détourna la tête quelques instants par réflexe, et regarda vers l'extérieur ensuite, je pus constater deux choses à cet instant, le premier est qu'il n'y semblait y avoir personne, le deuxième et qu'une feuille était en train de voler, en regardant plus attentivement, je pus voir que c'était un dessin, et en tant que grand curieux, elle prit le dessus, le dessin commençait à aller trop loin, je ne pourrais pas l'attraper comme ça.
Je décida alors de retourner dans le passé d'une dizaine de seconde, de reprendre ma place juste avant d'ouvrir la porte, que je m’empressai d'ouvrir, cette fois je ne détourna pas le visage, et avança sur le toit, ayant maintenant le temps d'attraper le dessin, si une personne voyait ça, elle aurait juste l'impression que je savais ce qu'il allait se passer.
Une fois le dessin en main, je ne me fis pas prier pour regarder ce que c'était, après tout, c'est pour ça que j'avais remonté le temps.
Sur ce dessin, je pouvais voir une scène, deux jeune filles assisent dans l'herbe en pleine nuit.
Quelques instants après, je regarda autour de moi, à ce moment je vus sur l'endroit dont je ne me souviens jamais le nom, tout simplement l'entrée du toit, une fille, me regardant, est-ce son dessin ? C'est probable je suppose, après tout, je vois pas d'où il pourrait venir autrement.

Je la fixa quelques instants avant de m'approcher, et de dire "C'est de toi ? C'est paisible et beau, ça donne envie d'y être" tout en continuant de m'approcher, allant à l'échelle pour grimper et la rejoindre sur l'entrée, commençant à grimper d'une main, l'autre ayant le dessin.
avatar
Dortoir Diamant
Dortoir Diamant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Date d'inscription : 30/08/2015
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le vent tournera ~ [Feat Trann Luke] Lun 31 Aoû - 20:25

Le dessin n'avait pas encore quitter le toit, à son plus grand soulagement, lorsqu'elle passa sa tête par dessus le bord du bloc. Quelqu'un venait d'entrer et il l'attrapa au vol, comme si tout avait été programmé. Sur le coup, elle ne comprit pas trop ce qu'il se passait. Est-ce qu'il l'avait vu auparavant ? Elle haussa juste les épaules en signe d'incompréhension avant de se rendre compte que la-dite personne était un homme. Il était roux et c'est la première chose qu'elle vut sur le coup. C'était une couleur vraiment lumineuse et sur le coup, elle lui sembla vraiment brillante, jusqu'à ce qu'elle se rende compte que ce n'était que les rayons du soleil qui se reflétaient dessus. Elle plissa les yeux pour mieux voir la teneur de la menace. Il était habillé étrangement. Elle n'avait jamais vu quelqu'un habiller de telle manière au 21siècle. Peut être qu'il aimait seulement être original, songea-t-elle. Il semblait regarder son dessin d'un oeil attentif, puis autour de lui. Leurs regards se croisèrent, visiblement c'était elle qu'il cherchait dans les alentours. Il avait du conclure seul qu'elle avait un rapport avec le dessin, puisqu'il la fixa puis s'approcha. Sur le coup, Murphy se recula petit à petit du bord pour se rapprocher de là où était son sac. Pendant qu'il parlait, elle secouait la tête. Pas possible qu'un homme soit vraiment interressé par quelque chose comme ça, pensa-t-elle. Il commençait à grimper à l'échelle, et son angoisse grandit. Elle n'aimait pas ça, mais alors pas ça du tout. Elle se risqua à articuler quelques mots, avec une intonation qu'elle trouva elle-même étrange.

" Merci... C'est... "

Elle s'arrêta, re-secoua la tête juste pour s'éclaircir les idées et pietina un peu, en se dirigeant vers l'échelle. Elle voulait reprendre ce dessin au plus vite, pour partir au plus vite. Elle pensait avoir trouver un endroit calme, mais en fait toujours pas, il était aussi la cible des membres de la gente masculine. Elle était vraiment déçue. Quand elle fut sûre qu'il fut suffisament haut sur l'échelle pour qu'elle puisse le prendre rapidement, elle tendit la main vers lui pour qu'il lui repasse.

" J'en ai besoin, dit-elle d'une voix presque sèche. "

Elle pria intérieurement pour que cette échange finisse vite, qu'il lui redonne tout simplement sans faire d'histoires, et qu'elle n'ait pas besoin de refaire un dessin et de frapper là où il ne fallait pas. Elle avait sa dose de sensations fortes et de grandes peurs, si on pouvait abréger ça dès maintenant, elle en serait plus que ravie.  Elle avait un tremblement dans la main, encore un de ceux qui arrivaient à ce moment là.
avatar
Dortoir Emeraude
Dortoir Emeraude
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 32
Date d'inscription : 26/08/2015
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le vent tournera ~ [Feat Trann Luke] Lun 31 Aoû - 21:48

Là fille me remercia d'une intonation assez étrange, était-elle mal à l'aise ? Je continuais à grimper, sur le point de lui dire que ce n'était rien avant qu'elle ne rétorque sèchement de lui rendre, qu'elle en avait besoin, ça me surpris quelque peu, habituellement dans ces moments là, ont n'est pas aussi sec, elle semble ne pas vouloir de ma présence pour une quelconque raison.
Si elle me l'aurais dit clairement, ou aurait été quelque peu moins sec, je pense que ça aurait pus être possible... Je raconte quoi moi ? Je suis venus ici pour voir si l'endroit allait me convenir, c'est pas une personne qui va m'empêcher.
Je posa son dessin juste à côté d'elle, et fini de grimper à l'échelle, je me mis debout, vers le bord du haut de l'entré, regardant au loin.

"Tu sais, ça ne se fait pas d'être aussi sec" dis-je en souriant, dos à elle, à cet instant, j'appréciais le moment, et j'avais envie d'aller vérifier, Je pensa au toit il y a 30 ans, en pleine journée.

En un instant, j'étais dans le passé, sur le même endroit du toit, mais directement mon visage n'avait plus ce sourire, mais une émotion de mécontentement, et j'avais une bonne raison d'être emmerdé, il pleuvait, une chose qui a le grand dont de m'énerver quand je vais dans le passer, tomber sur une mauvaise journée, mais bon, je peux pas savoir le temps, donc je laisse la chance décider.
Ni une ni deux, je retourna une journée en arrière de plus, espérant qu'il fasse beau.
Je me retrouva encore une fois au même endroit, et avec un sourire cette fois, il faisait beau, un grand soleil était présent, je m’essaya au bord, un pied dans le vide, l'autre replier, mon bras se posant dessus.
Un sentiment de tranquillité et d'apaisement s'empara de moi, comme si j'avais finalement trouvé ce que je cherchais.
Je me mis alors à regarder aux alentours, il n'y avait pas de bruit, même dans le passé, c'était un endroit calme, et c'est parfait, la vue était toujours bonne, certaines choses avaient changé, forcément, mais pas tant que ça, c'était il y a seulement 30 ans après tout. Et je me mis à réfléchir, en revenant dans le présent, qu'allais-je faire ? Je suis assez joueur, et honnêtement, j'ai envie de l'embêter un peu, mais à la fois, devrais-je le faire ? Elle a peut-être une raison ?... Penser ça me donne encore plus envie de savoir... boarf, je verrais sur le coup, pour le moment je me détends une petite demi heure.
Je resta donc allongé une petite demi heure, ne m'inquiétant pas pour le présent, vus que pour lui, je serais parti un instant.

Une demi heure – trois quarts d'heure plus tard, je me releva, je m'étais endormis, une sieste qui donne l'impression de ne pas avoir dormis, et de juste avoir passé 2 minutes.
C'était définitif dans ma tête, le toit serait un endroit où j'irais souvent pour me poser, c'est toujours plaisant de pouvoir être tranquille, et à l'époque que l'on souhaite, c'est apaisant.
Je me décida à retourner dans le présent, un instant plus tard m'y revoilà, debout au bord du haut de l'entré, souriant, je me retourna vers la fille au cheveux sombre et au yeux violet, et dit

"Sinon, ça va ? Cet endroit semble toujours avoir été calme, ce qui est quelque peu impressionnant" comment attendant une réponse d'elle, toute en m’asseyant, voulant donner la ferme impression que je n'allais pas partir aussi facilement.
avatar
Dortoir Diamant
Dortoir Diamant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Date d'inscription : 30/08/2015
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le vent tournera ~ [Feat Trann Luke] Jeu 3 Sep - 18:37

Le regard violet de la jeune femme suivit l'ascension du roux, avec un air inquiet plus qu'autre chose. Il allait finir de monter, ça craignait pour elle. Dès qu'il posa le dessin sur le sol, elle l'attrapa rapidement puis retourna vers son sac, près duquel elle avait fait tomber son carnet. Glissant la feuille entre les pages blanches, elle eut un frisson dans la colonne vertébrale lorsqu'il se mit à parler. Il était parti vers l'endroit qui dominait la porte donnant sur le toit, il lui tournait le dos et il lui semblait qu'il souriait. Ce qui n'allait pas du tout avec ses paroles, mais elle n'y porta attention que quelques minutes. Quelque chose l'avait intrigué. Elle avait presque cru le voir disparaître quelques secondes. Peut être que c'était une illusion à cause du soleil. Peut être même qu'il était une illusion due au soleil. Elle ne savait plus trop que croire, alors elle s'approcha de lui, puis elle posa sa main sur son épaule pour vérifier. C'était réel. C'était du tissu, avec de la peau en dessous et un vrai être-humain. Bref, c'était un vrai mec. Le temps de le comprendre, ses yeux étaient restés écarquillés... Puis elle retira brusquement sa main avant de pousser un petit cri aigu. Elle retourna en trottinant vers son sac, puis se mit dos à l'être maléfique, accroupie. Mains sur la tête, elle se mit à marmonner:

" Je l'ai touché, il est réel, je l'ai touché, il est réel, je l'ai touché, il est réel, je l'ai touché, il... "

Elle le sentit bouger alors elle se releva doucement, les soucils froncés et le visage avec un air partagé entre l'inquiètude et la colère. Il s'était retourné, et lui jetai maintenant un grand sourire. Owlala, un sourire. Elle semblait connaître ça, ce sourire faux de mec. Ses sourcils continuèrent leur descente, et d'innombrables plis apparurent entre ses deux yeux, en haut de l'arrête du nez. Elle ne savait pas trop quoi faire suite à sa question. Elle se demandait si il faisait exprès de rester parce qu'elle avait été sèche, ou s'il était complètement bouché comme garçon. Elle opta pour la première option, songeant qu'il n'était pas débile, juste un peu puérile pour faire ça à son âge. D'ailleurs, il semblait être un peu plus vieux qu'elle, elle n'arrivait pas trop à le définir, comme si le temps lui même se demandait combien il avait à présent. Elle lui donna aux alentours des dix-huit ans, mais elle ne savait pas trop. Ses pensées de l'instant furent interrompus par une autre pensée: de toutes manières, c'était un homme, elle devait bien se foutre de son âge, non ? Elle se mit à mordre sa lèvre inférieure,tout en lui soufflant, sans prendre la peine d'ouvrir la bouche:

" Cet endroit est calme seulement car beaucoup de gens semblent avoir oublié que le toit est ouvert. "

Elle marqua une pause pour souffler un peu. Bon, elle avait bien compris qu'il ne voudrait pas lui laisser l'endroit comme il était précédemment. Elle allait devoir trouver un compromis. Cohabiter avec un homme dans son lieu de calme, ça allait être impossible, quoi qu'elle en dise. Un coup de vent vint mettre quelques mèches de ses cheveux dans ses yeux et elle les repoussa de la paume de la main.

" Si tu ne veux pas partir du toit tout court, laisse-moi au moins le bloc, s'il te plaît. J'étais venue là pour être seule, à la base... "

Elle n'avait pas l'habitude de dire merci et s'il te plaît à un membre de la gente masculine, il fallait l'avouer mais là ça faisait deux formules de politesse en l'espace de dix minutes, elle trouvait que ça faisait beaucoup trop. Même si elle faisait ça pour qu'il s'en aille bien gentiment, et qu'elle ne soit plus menacée. Le toit était bien assez grand pour deux, avec la longueur que représentait Ellour en termes de toitures. Mais bon, elle aimait surtout le bloc, on voyait si bien le paysage... Et puis c'était quand même un des seuls lieux où elle ne risquait pas d'être plus petite que quelqu'un, si en hauteur. Elle repensa à ce qu'il disait avant qu'elle ne le touche et en soit horrifiée:

" Pardon pour la froideur, c'est pas contre toi. "

Et hoooop, une formule de politesse en plus ! C'est qu'elle se surpassait la petite Murphy. C'est vrai quoi, jamais elle n'avait été si gentille avec quelqu'un de son espèce, alors voilà, elle méritait un tas d'applaudissements. Elle faisait vraiment n'importe quoi pour son petit toit... Elle allait même jusqu'à ce qu'elle appelait " s'écraser devant un sans poitrine ". Enfin, plutôt: " montrer ses faiblesses à un sans poitrine ".
avatar
Dortoir Emeraude
Dortoir Emeraude
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 32
Date d'inscription : 26/08/2015
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le vent tournera ~ [Feat Trann Luke] Jeu 3 Sep - 21:01

Cette fille, dont je ne connais pas ni le nom ni le prénom, me paraît très étrange, je m'attendais à comment dire, d'autre réaction, elle me donnait juste l'impression d'avoir peur.
Elle semblait tout autant "effrayée" après m'avoir touché l'épaule, ça surprend de voir quelqu'un disparaître un instant, comme s'il était une illusion.
Mais je pense que le plus intéressant reste ses expressions, elle en a toujours une différente, ça me donne une raison pour la taquiner, non ? Bon, je suppose que non, mais bon.
Elle me dis, en parlant avec la bouche quasiment fermé, que s'il n'y avait personne, c'était probablement car les gens pensent que la porte est fermé, ça me pris quelques secondes de comprendre ce qu'elle venait de dire, et son résonnement était... un peu con, mais probablement vrai, bien que ça me surprennent que ça soit possible que personne ne sachent que la porte est ouverte.
Elle prit quelques instant, semblant pensive, puis me donna un compromis, soit je pars du toi et ne reviens pas, soit je vais au moins plus loin sur le toit, qu'elle voulait juste être seule. Une chose est sûr cette fois, c'est qu'elle est moins froide, ou du moins est plus sympathique dans ses dires.
Je réfléchissais quelques instants, à ce moment elle s'excusa pour avoir été froide, je m'y attendais pas vraiment, si bien que l'instant d'après je dis "T'inquiète pas" d'un ton amical.
Je pris quelques instants, long instants à réfléchir, puis je dis "Un instant désolé" avant de disparaître un instant pour elle.

J'avais pensé un peu, et quoi faire pour voir encore plus de ses réactions, et je décida de faire une chose qui assouvira ma curiosité, mais qui pour certaine personne ne doit pas être morale, j'allais voir si la scène de son dessin n'était pas une véritable scène.
J'apparus à côté d'un arbre, en pleine nuit, à ce moment j'étais sûr que c'était un évènement du passé, sinon je ne me serais juste pas transporté.
Je regarda un peu autour de moi, et je pouvais voir les deux jeunes filles du dessin, maintenant que je pouvais vraiment les voir, je pouvais savoir qu'elles étaient soeurs, et que si je ne m'abuse, l'une des deux est la fille de l'instant.
Bon, j'ai satisfais ma curiosité, je ne devrais pas trop rester là, ça ne ce fait pas.
Je m’empressai de revenir dans le présent, une fois ceci fait je me mis près du bord vers la partie plus basse du toit

"Question, tu étais la plus petite ou la plus grande quand tu étais petite ?" dis-je, l'air de rien.
Je disparus un instant une nouvelle fois, et revins avec une pomme fraichement cueillis que j'étais aller chercher dans le passé, elle apparus dans ma main, d'un coup, et je la mangea, comme si tout étais normal.
Je me retourna ensuite, lançant une deuxième pomme qui se trouvait dans mon autre main sur la sacoche de la fille, je me pendis ensuite par les pieds sur le rebord du bloc. Je me demande à moi même pourquoi je bougeais autant parfois.
Je resta comme ça, attendant une quelconque réaction de la jeune fille.
avatar
Dortoir Diamant
Dortoir Diamant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Date d'inscription : 30/08/2015
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le vent tournera ~ [Feat Trann Luke] Sam 5 Sep - 16:04

La brune resta figée en attendant sa réponse. Bras le long du corps, totalement pas naturellement, elle soufflait irrégulièrement et fort. Jamais, il lui semble, elle n'était restée aussi longtemps près d'un sans-poitrine sans qu'elle ne s'enfuisse ou qu'elle ne mette de coups. C'était plutôt impressionnant de sa part, si bien qu'elle le regarda de travers, pour trouver ça. Mais non, rien. Quand il lui dit de ne pas s'inquiéter, elle haussa les épaules machinalement. Puis il lui demanda de l'excuser un instant. Puis il redisparut quelques instants. Elle battit des paupières désespérément à la recherche d'une explication logique à ça... Une logique dans une école de magiciens aux pouvoirs tous plus puissants les uns que les autres, évidemment. Ah, mais c'était ça ! C'était son pouvoir qui faisait ça. Il avait peut être un pouvoir de téléportation, qui le transportait d'un endroit à un autre. Mais pourquoi cela attirait sa curiosité, tout ça ? Ce n'était rien d'autre qu'un de ses êtres violents ! Il revint et se remit près du bord. Elle plissa les yeux lorsqu'il posa sa question. Qu'est-ce que ça pouvait lui faire ? Et puis cette question n'avait rien à voir avec le contexte actuel des choses.

" Oui, pourquoi ? Qu'est-ce que ça vient faire là ? "

Encore une fois, il disparut. Mais où est-ce qu'il allait, bon sang ? Et pourquoi il n'y restait pas, pendant qu'il y était ? Lorsqu'il se matérialisa juste après sa seconde de disparition du toit, il tenait des pommes. La tige par laquelle elles étaient pendues à l'arbre était toujours accrochée aux pommes, ce qui voulait sûrement dire qu'il venait de les cueillir. D'accord, il s'absentait pour aller chercher des pommes. Elle se surprit elle même à être plutôt cynique par rapport au fait qu'il s'absente tout court. Pourtant, ça ne devrait pas la déranger tant que ça... Elle voulait être seule de base, et il semblait d'ailleurs avoir complètement oublié son souhait de solitude. Il croqua dans la pomme, le plus naturellement du monde. Si il avait faim, qu'il aille à la cafét', enfin ! Il lança la deuxième sur son sac et elle se retourna pour aller la prendre dans sa main et l'examiner sous tous les anglais. Elle touchait la peau rouge et luisante de la pomme comme s'il s'agissait d'un trésor complètement inédit qu'elle venait de découvrir. Elle caressa la pomme un instant, jusqu'à ce qu'elle se reconcentre sur le garçon qui était là depuis tout à l'heure. A son plus grand étonnement, il s'était suspendu au rebord par les pieds, et avait à présent la tête en bas. Elle s'approcha et se pencha par dessus, pour voir son visage.

" Hé, tu l'amènes d'où cette pomme ? fit elle en tendant le bras vers lui, la pomme tenue fermement par sa main. "

Elle pencha la tête sur le côté, puis s'accroupit. Elle rajouta, d'une voix hésitante:

" Et tu vas où quand tu disparais comme ça ? "

Sa main, sans qu'elle s'en rende compte, s'égara sur les pieds du jeune homme lorsqu'elle se mit à penser que c'était peut être qui lui avait permis d'aller chercher ces pommes. Elle eut à nouveau ce mouvement de recul, repliant sa main près de sa poitrine. Si on devait comparer cette scène à quelque chose, on la comparerait sûrement à la rencontre entre un indigène et un colonisateur. Méfiance, peur d'être frappée mais en même temps... curiosité, fascination. Car oui, autant le dire, Murphy s'intéressait beaucoup au pouvoir du jeune homme.

" C'est tes pieds ? demanda-t-elle doucement, lorsqu'elle se fut remise.C'est eux qui t'ont permis ça ? "

Il méritait décidément une page dans le livre des records d'Ellour, pour avoir su rester près de la brune plus longtemps que n'importe quel autre mec, sans se faire frapper, et tout en faisant que ce soit elle qui pose le questions. Elle s'approcha un peu, à genoux,la main droite sous la jambe, l'autre tenant la pomme et se pencha à nouveau. Elle était plus qu'intéressée, maintenant, elle voulait absolument savoir. Ses grands yeux se relevèrent un instant, pour se lever vers le ciel bleu, où seuls quelques nuages se mouvaient doucement, tels d'énormes chamalows. Chamalows... Elle avait faim. Elle regarda la pomme un moment. Elle pouvait la manger, non ? Elle l'approcha doucement de ses lèvres, et en croqua un minuscule morceau, qu'elle mâcha doucement, pour voir si le goût était bon. Elle était bonne... Le goût sucré lui était presque familier. Elle croqua à nouveau un bout, beaucoup plus gros cette fois, qu'elle apprécia complètement. Elle engloutit la pomme au final, avec un énorme sourire satisfait sur son minois.
avatar
Dortoir Emeraude
Dortoir Emeraude
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 32
Date d'inscription : 26/08/2015
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le vent tournera ~ [Feat Trann Luke] Sam 5 Sep - 17:14

Elle semblait... curieuse, mais effrayée en même temps, un coup elle me touche les pieds, un autre elle s'en éloigne de peur, ce qui ne pus m'empêcher de faire apparaître un sourire sur mon visage.
Elle engloutit par la même occasion la pomme, avec ce qui semblait être un sourire satisfait.
Je ne pus m'empêcher de faire sortir un rire, elle était si étrange quand on y pense, et je ne sais pas trop quoi en penser.
Je me releva à moitié, permettant à mes mains de toucher mes pieds, je regarda en même temps la jeune fille dans les yeux, un grand sourire satisfait s'afficha sur mon visage.

"Mes pieds ne me servent qu'à me soutenir" fis-je en me laissant tomber, faisant un demi salto et atterrissant sur mes pieds, comme si tout le monde faisait toujours ça "Pas plus ni moins que quelqu'un de normal"

Il était plus qu'évident qu'elle se posait des question sur mon pouvoir, je recula de quelques pas, lentement, je la regarda quelque instants, un sourire amusé était présent sur mon visage, je disparus un instant, juste après ce petit instant j'étais derrière elle, à moins d'un mètre, comme si je m'étais téléporté, mais aussi comme si j'avais toujours été là, un soufflement amusé sortit de mes narines, et je dis d'un air un peu moqueur et amusé

"Mais si je n'ai pas une rapidité hors du commun, comment suis-je arrivé là ? La téléportation peut-être ?" je bougea mes bras, comme si je posais la question sérieusement, mais mon visage démontrait clairement que je faisais ça uniquement pour m'amuser.
Je faisais tout ça sur un coup de tête, ses réactions sont à chaque fois d'un extrême différent, et c'est intéressent à observer, de mon point de vus en tout cas, du sien, je n'en suis pas très sûr, j'en doute fortement.

Avant de la laisser dire quoi que ce soit, je continua à parler
"Et tu voulais savoir d'où venait la pomme ?" tout en gardant ce ton un peu amusé, moqueur, et continua après quelques instants "Elle vient d'il y a 62 ans, 2 mois, 15 jours, 6h et 12 minutes d'ici, pour être relativement précis" après cette phrase, je ne pus me contenir, et lâcha un rire de quelques secondes, le genre de rire énervant quand quelqu'un joue avec vous. Je me demandais moi même ce que je faisais, et si je devais vraiment continuer comme ça, peut-être qu'elle veut vraiment savoir ? Que ça l'intrigue réellement et qu'elle est en quelques sortes dans le même cas que moi, quand elle est intriguée elle veut vraiment savoir, mais alors pourquoi être en quelque sorte effrayée ? Y'a t'il autre chose ? Mais je pense que la question que je me posais le plus, pourquoi elle avait des réactions à des extrême aussi différent ?
Après le rire, mon expression devins intrigué, ça commençait vraiment à me faire cogiter, pourquoi des réactions pareils ? Un traumatisme ? Probablement pas si extrême, mais quelque chose lui fait peur pour sûr, mais ce que c'est, je n'en n'ai aucune idée, est-elle du genre à avoir peur des gens en générale ? Ou de certains types ?

"J'ai une question, et j'ai besoin d'une réponse, pourquoi tes réactions sont aussi différentes ? Ça fait vraiment bizarre." dis-je d'un coup, comme si je me posais la question en même temps de la lui poser, mais je ne pris pas vraiment le temps de penser avant de lui dire "Et sur ton dessin, c'est ta soeur avec toi je suppose ? C'était une scène vraiment paisible je dois dire, calme et plaisant, une belle nuit", ayant dis ça, je m'attendais à tout type de réaction, vraiment toute, plus particulièrement à prendre à un coup, car même si je suis allé dans son passé, je suis conscients que ça n'est pas la chose la plus morale à faire, mais bon, j'avais vraiment besoin de savoir.
J'avais maintenant perdu tout de l'expression et émotion amusé sur mon visage ou mes mouvements, j'étais debout, stagne à attendre avec une expression de quelqu'un qui s'attendait à tout, et m'attendais à un coup, que je n'esquiverait pas, si elle veut me frapper pour ça, c'est ma faute.
avatar
Dortoir Diamant
Dortoir Diamant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Date d'inscription : 30/08/2015
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le vent tournera ~ [Feat Trann Luke] Lun 7 Sep - 17:12

La brune venait d'engloutir le dernier morceau de pomme quand elle entendit le rire du jeune homme. Ses sourcils se fronçèrent du tout au tout. Il était en train de se moquer d'elle ou quoi ? Peut être qu'elle avait été trop naïve de rester près d'un homme aussi longtemps ! Elle se releva pour s'éloigner de quelques pas lorsqu'il se releva à moitié. Un vrai singe, pensa-t-elle. Elle espérait maintenant qu'il n'avait pas les manières et les pulsions d'un animal, sinon elle sentait que ça finirait très mal, et elle n'avait pas totalement tort à ce moment là. Il la regarda dans les yeux, mais son regard se baissa quelques instants seulement après, pour se diriger vers le sol du toit. Pas que ça l'intimidait, mais peut être que le regardait dans les yeux serait comme pour les chiens, une sorte de défi. Son sourire ne valait rien de bon, d'après elle. Toujours se méfier des sourires comme ça. Il lui confirma que ses pieds ne lui servaient que comme tout autre humain normal l'aurait fait. Bien, ce n'était pas ses pieds. Elle notait mentalement au fur et à mesure les quelques indices qu'il sortait par moment, comme si il jouait à un jeu, comme s'il cherchait à la mettre doucement sur la voie. Elle n'aimait pas ça non plus, mais sa curiosité primait sur le reste pour l'instant, elle voulait savoir plus qu'autre chose.

Un moment, elle ne comprit pas trop, il était devant, mais il lui semblait qu'il était depuis longtemps derrière... Troublée par ce changement de place inexplicatif, elle battit des paupières plusieurs fois avant de se retourner vers lui. Il s'était téléporté alors ? Elle ne suivait plus trop et finalement, elle n'avait plus envie de suivre. L'air du jeune homme était devenu carrément moqueur, et ça l'agaçait vraiment. Elle avait l'impression qu'il la prenait pour un être inférieur, qu'il se moquait d'elle comme si elle n'était qu'une souris avec laquelle un chat joue avant de la manger complètement. Ses sourcils s'étaient de plus en plus froncés et elle lui jetait à présent un regard noir. Elle serra les dents.

" Tu te... "

Elle s'apprêtait à continuer par un " fous de moi " tout aussi classe qu'un crachas de lamas, mais elle fut vite couper par la suite de ses paroles. Il lui parlait de la pomme... Elle était très bonne, selon elle. Le ton du jeune homme, son expression et sa gestuelle étaient toutes moqueuses, et ça l'agaçait au maximum. Elle fit résonner un grincement de dents par très classe avant d'entendre de quand venait la pomme. Soixante-deux ans, deux mois, quinze jours, six heures et douze minutes... Soixante... Elle se répétait mentalement cette  date, jusqu'à ce qu'elle la comprenne vraiment. Cette pomme avait soixante-deux ans. Un haut-le-coeur terrible la prit suivi d'une quinte de toux. C'est fou ce que les pensées peuvent changer totalement le goût et la réaction face à la nourriture... Il lui semblait soudainement que c'était une horreur. Elle espérait juste ne pas la vomir sur le sol au moins, parce que ce serait vraiment le top pour lui montrer qu'elle était totalement sans défense à ce moment.

Après avoir ravalé la bille qui lui venait à la gorge, elle se redressa et retourna jusqu'à son sac pour le mettre sur son épaule. Définitivement elle allait partir. Mais pas seulement comme ça, ça s'était sûr. De toutes manières, elle connaissait son pouvoir maintenant, elle n'avait donc aucune autre raison de rester sur le toit, qui lui donnait maintenant une si mauvaise impression qu'elle n'y retournerait probablement pas. Elle jeta un coup d'oeil vers lui à nouveau ( valait mieux évaluer la distance et tous ses petits paramètres qui font qu'un coup faisait bien mal ou non ) et vit que l'expression du roux avait changé, il était plutôt intrigué. S'attendant au pire, Murphy se décala de quelques pas, sans raison apparente de niveau géographique. Il lui posa la question, comme si elle lui venait comme ça, sans réflexion, et elle s'avança de quelques pas. Qu'est-ce qu'elle allait bien pouvoir répondre à ça... Ah, oui, elle savait.

" Je n'ai absolument aucune envie de te répondre. "

Autant dire la vérité pendant qu'il était encore temps. Il lui posa soudainement une deuxième question, qui la fit tomber des nues. Elle fut tout d'abord bouche bée et ses yeux s'écarquillèrent. Alors il était allé voir là-bas en se servant de son dessin ? Elle trouvait ça bizarrement dérangeant, comme si on l'avait vu nue - ce qui n'était évidemment pas le cas -.  La seule notion de sa sœur dans une phrase pouvait la rendre folle de rage, même venant auparavant d'Agatha. Le fait qu'il soit un homme eut un écho redoublant dans son cœur, et elle ne put s'empêcher de serrer son poing, comme pour expédier sa rage. Mais ça ne suffisait pas. Son visage se crispa et elle s'écria, dans un excès de colère:

" Je n'accepte pas qu'un HOMME parle de ma sœur ! "

Elle avait accentué le mot homme sans vraiment le voir, puisque le jeune homme pourrait deviner par ce seul mot que c'était son sexe qui la dérangeait plus que tout. Il était très probable qu'il s'en rende compte à présent, mais elle comptait éviter ce jeune homme comme la peste et toutes les maladies meurtrières réunies à présent.

Son coup partit si rapidement qu'elle en fut surprise elle même. Elle était habituée à frapper les hommes, pas de soucis, mais ils l'avaient gênés par leur simple présence. Celui-ci, après tout, avait commis une faute bien plus grave que ça, et elle ne pardonnait pas à ça si facilement. De toutes manières, il semblait s'attendre à ce coup depuis ces phrases qu'il avait prononcé. Elle aurait aimé qu'il n'en sache rien, et qu'il la paye bien, mais tout ne pouvait pas aller dans son sens. D'un pas rageur, elle descendit par l'escalier, sautant jusqu'à la moitié premièrement. Elle n'était pas complètement satisfaite... Finalement, comme un enfant qui s'acharne sur un autre déjà à terre, elle remonta, avant de balancer un coup de pied magistral dans les parties intimes du jeune homme. Après cela, elle sauta complètement, sans utiliser l'échelle. Par terre, elle prit quelques temps après cette sensation désagréable dans les pieds lorsque l'on saute de haut. Elle tenta quelques secondes de contrôler sa rage, serrant les dents, presque les larmes aux yeux. C'était le seul sujet tabou, et voilà qu'on lui en parlait déjà. Ce jour-là, elle était beaucoup moins sûre que sa scolarité à Ellour allait bien se passer... Ouvrant rapidement la porte, qui s'écrasa sur le mur en un bruit claquant de fer, elle se précipita dans les escaliers, qu'elle descendit quatre à quatre. Elle ne remarqua que dans le couloir vide de tous élèves que son cœur avait battu beaucoup trop vite pendant tout ce temps et qu'elle aurait beaucoup, beaucoup de mal à le calmer.
avatar
Dortoir Emeraude
Dortoir Emeraude
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 32
Date d'inscription : 26/08/2015
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le vent tournera ~ [Feat Trann Luke] Dim 4 Oct - 16:19

Spoiler:
 

La jeune fille se mis à crier contre moi après tout mon discours, me disant clairement qu'elle ne veut pas qu'un homme ne parle de sa soeur, je sais donc maintenant que sa soeur est un point sensible, et qu'elle a une dent contre les hommes.
Mais à peine j’eus le temps de conclure ça que je me pris un coup puissant venant de la fille de petite taille, à l'aide de sa rage probablement, son poing avait une certaine puissance, juste après ça, me tenant où je m'étais fais frappé, restant tout de même plus ou moins debout, elle commença à descendre par l'échelle, alors qu'au moment où je ne pouvais plus la voir, je pus l'entendre remonter, elle s'approcha de moi, j'étais sur le point de demandé ce qu'elle avait, qu'elle me mis un coup de pied au niveau de mon entre jambe, ce qui fini de me mettre à terre, elle sauta alors sur le toit, et repartis, semblant enragé, et les larmes aux yeux.
Je savais maintenant plusieurs choses, et une précieuse au dessus des autres, éviter de lui laisser l'occasion de me frapper l'entre jambe.
J'en étais encore à terre, allongé, ne faisant rien, la douleur partant doucement, je commença à penser que je n'aurais peut-être pas du faire ça, il va falloir que j'évite d’amener des sujets qui pourraient être sensible à l'avenir...

Je reste une petite heure de plus sur le toit, à ne rien faire, avant d'enfin partir, encore un peu mal, mais je m'y étais fais.
avatar
Dortoir Diamant
Dortoir Diamant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Date d'inscription : 30/08/2015
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le vent tournera ~ [Feat Trann Luke]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Le vent tournera ~ [Feat Trann Luke]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Relation compliquée ▪▪ Chris Wheeler ▪▪ Feat Luke Evans
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Allez viens j't'emmène au vent || Brooke ♣

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Ellour :: Ellour :: Le toit d'Ellour-