Forum RPG se déroulant dans un pensionnat magique. Viens rejoindre nos aventures !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

:               
               :: FLOOD POWER :: Corbeille Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas   
   

"Under the moonlight" Je me présente...Haru Misaki!

   
                                                                                                                                                                        
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Ven 14 Aoû - 15:27
Invité
       
       

   
 
Fiche de présentation


 
Misaki Haru


 
Informations générales.
 Âge: // 17ans.
 Année d'études: 1ère année.
 Date de naissance: 17 février 2003.
 Pays d'origine: : Maon.

 Pouvoir magique: En écrivant sur un carnet, je métrise les lettres, elles se détachent du papier et s’envolent dans les airs ; ensuite, elles peuvent couper n’importe quoi.
Ton job si t'en as un: Si quelqu'un en a un à me proposer...pas de refus!
 Somme d'argent que tu emmènes avec toi : 375 joyaux
Matière que tu enseignes si tu es prof:


Un peu sur toi
Ton prénom: Zoé...mais aussi Zou/Zo/Zoz/Zouzou, à vous de choisir !
Décris-toi en quelques lignes, on veut tout savoir sur toi ! 8D : Hum...Bande de petits cochons, vous saurez pas tout :p So... Alors je suis une fan d'animés et de mangas grâce à ma cousine Nono que je vénère! Depuis j'ai une multitude de mari, en passant par Sebastian Michaelis, L...jusqu'à Neji (mon amour).
Je ne passe pas une journée sans déconner, ni rigoler. Je vous préviens, je suis un peu tarée sur les bords, mais je suis pas méchante! Bon voilà j'espère que ça suffit. Ah! Et aussi J'AIME BOUFFER. Des sushis surtout.

Où as-tu découvert le forum ? ? Merci à Nono!
Code de validation (Se trouve sur le règlement du forum) : Nono l'a bouffé, quel régale



 


 
Physique et caractère

   
 

 
Physique.

Haru Misaki, est une jeune fille de 17ans. Elle est de taille moyenne, environ 1m65. Elle est déjà formée, et n'est pas complexée par son physique; qui lui, est doté de hanches assez fines, mais d'une poitrine assez remplie (- bon pas trop remplie non plus, si c'est pour avoir des big boobs comme N... J'ai rien dis). Haru a une peau assez pale, en raison de son pays d'origine; où on ne sort que la nuit. (-faut dire que j’aurait pas pu bronzer...même à poil, sous la lune). Haru possède des cheveux couleur nuit, et lorsque la lune vient y exposer ses rayons; les reflets dans sa chevelure peuvent nous faire penser à des étoiles, (- que c'est romantique... qui aurait pu imaginer un ciel étoilé dans mes veuchs?). Sous sa chevelure bleu nuit, se situe de beaux yeux couleur lunaire; (-j'ai trop regardé la lune, en même temps quand le soleil se pointe, je pionce !) Ses yeux… ce sont ses yeux qui font son charme, des yeux clairs mais profonds,. On pourrait se plonger des heures dans son regard ; il est rassurant, lorsqu’elle nous regarde, on se sent en sécurité. Haru ne maquille aucune partie de son visage hormis ses yeux, qu’elle embellits avec du mascara bleu foncé. Plus bas, ses lèvres (-stop), et surtout son sourire, c’est une personne qui sourit très souvent, et qui a donc, souvent l’occasion de montrer son petit sourire. ;coquin, mais gentil à la fois. Niveau vestimentaire, elle n’aime pas trop les vêtements ultras classes, elle est plutôt du genre à mettre un jean usé et troué par le temps, avec un tee-shirt et sa fameuse chemise à carreaux noirs, qu’elle porte en mode gilet. (-je l’aime vraiment beaucoup ma chemise). Donc voilà c’est Haru ! (-hum, t’as oublié de dire que j’avais le plus beau cul du monde, ah non, en fait non…) .


   
 
Caractère. Malgré ses cheveux sombres ;Haru est une personne gaie et joyeuse. Elle aime rigolait avec les personnes qu’elle connaît, mais aussi avec les personnes qu’elle rencontre. Elle aime beaucoup rencontrer de nouvelles personnes, différentes les unes des autres, découvrir de nouvelles personnalités, de nouvelles façons de penser ; et s’intéresse beaucoup à celles-ci. Elle aime faire rire les gens, et les rendre heureux. C’est une personne ouverte d’esprit et à l’écoute, en gros vous pourrez compter sur elle en cas de soucis, et elle vous aidera volontiers. Elle passe beaucoup de temps à se marrer, mais c’est une personne qui sait rester sérieuse quand il le faut, dans cette école se sera certainement une très bonne élève en magie, car elle écoute et comprend très facilement, elle applique les choses directement après en avoir compris le fonctionnement ; et si ça ne fonctionne pas ; elle recommence jusqu’à aboutissement. Haru aime beaucoup écrire, que se soit à propos de sa vie,  des choses qu’elle écu vécu, ou encore des histoires sortant de son imagination ; qui est elle, est débordante.  Elle a sa propre vision du monde, et est parfois dans sa bulle. Elle trouve celui-ci injuste envers certaines personnes et voudrait améliorer cela ; mais pour l’instant elle raconte juste l’avenir qu’elle aimerait voir exister dans le futur, sur ses calepins ; d’ailleurs, elle commence à en avoir une bonne montagne. Haru est peu être très joueuse, rigolarde ; mais elle a un passé plutôt chargé en émotions fortes, et sous cette façade ; existe une forte dose de colère et de tristesse, qu’elle arrive à maîtriser. C’est ce qui fait sa force, et c’est surement pourquoi elle arrive à comprendre chaque individu. Ce n’est pas une fille peureuse et elle est plutôt débrouillarde, en même temps après avoir vécu une partie de sa vie seule…
.

 
Histoire


 
Haru est naît dans le pays de Maon, le 17 février en l’an 2003. Ses parents étaient pacifistes, et ils furent les parents les plus heureux du monde, lorsque leur fille vint au monde. Elle avait les cheveux de sa mère et le sourire se son père. En revanche ses yeux étaient spéciaux, ils étaient de couleur lunaire. D’ailleurs son père l’avait surnommée « ma lune ».

Après la naissance d ‘Haru, la famille Misaki rentra chez elle. Ils vivaient dans une belle petite maison. Petite mais très chaleureuse, Haru aimait beaucoup passer du temps chez elle, à jouer avec ses parents, mais elle aimait aussi sortir. Surtout marcher, main dans la main ; avec ses deux parents comme escorte. Leur maisonnette était munie d’un toit de verre ; et à la fin de chaque nuit ,en allant se coucher, la famille Misaki regardaient les étoiles disparaître, et l’aube apparaître… lentement.
Ce n’était pas une famille en très grande difficulté financière. Ils avaient de quoi vivre ; mais n’étaient pas non plus fortunés. Mais ils profitaient de la vie, et doute façon, les parents de la jeune fille, ne se souciaient pratiquement de rien ; ils étaient en tous cas positifs et sereins. Cette attitude excessivement positive agaçait la plupart des habitants du coin ; et donc ses parents n’étaient pas appréciés. La famille était heureuse et vivait en harmonie. La petite fille grandissait, avec des parents qui la chérissait, et qui lui apportait tant de savoir, d’amour et de paix.

Elle avait maintenant sept ans. Une nuit, les parents d’Haru partirent,  ils n’avaient aucunes affaires avec eux, alors Haru était confiante. Elle ne leur demanda pas où, et elle attendrait quelques minutes leur retour. Elle attendait, une puis deux puis trois, elle attendait, encore. La petite fille commençait à s’inquiétait, ses parents n’étaient pas rentrés et cela faisait maintenant une heure. Elle paniquait et, elle voulu aller voir quelqu’un, qui pourrait surement lui dire où étaient ses parents. Mais elle se résigna car elle se souvenu que ses parents n’étaient pas des personnes considérés par tout le monde. Elle s’abstenue donc d’aller demander de l’aide. Mais que faire ? Cela faisait maintenant 3heures que la pauvre petite fille attendait chez elle, en larmes. Elle avait peur, il allait bientôt faire jour et ils n’étaient toujours pas rentrés. Haru s’endormit devant la porte d’entrée, avec l’image de ses parents souriants. Le lendemain, ils n’étaient toujours pas là. Elle avait les yeux boursouflés et les pieds gelés. Le temps passait, et elle attendait toujours, toujours. Elle n’eut pas l’idée d’aller les chercher, elle savait que ses parents n’auraient pas aimé. Elle dut donc se rentrer dans le crane qu’ils reviendraient un jour. La jeune fille était dépitée, et pour se soulager, elle écrivait dans ses carnets. Elle savait se débrouiller seule car sa mère le lui avait appris, ses parents avaient laissé tous leurs joyaux.
Il n’y avait plus personne pour la câliner, pour lui chanter des berceuses quand l’aube arrivait,  et plus personne pour l’appelait « ma lune ». Elle avait peur. Peur de devoir rester seule toute sa vie. Mais non…non. Pourquoi ?! Qu’était il arrivait à ses parents, où étaient-ils ? Que faisaient-ils, A moins qu’ils soient...

Haru fêta son quatorzième anniversaire, seule, comme les sept dernières années. Elle avait écrit tous les jours, ou presque, ce qu’elle ressentait, et ce qu’elle vivait. Elle n’avait pas d’amis ; mais elle sortait se balader, regarder la lune, ça lui rappelait le bon vieux temps.  Un jour, elle aperçût un groupe d’amis et... elle ressentit ; comme une pointe de jalousie ou d’envie. Mais les rires de ces jeunes, lui rappelaient tous les moments de plaisir partagés avec sa famille. Elle voulait se ressaisir, et elle décida d’aller leur parlait. Après sept ans à se débrouiller seule, il faut dire qu’elle ne manquait pas de courage. Haru fut tout de suite accueillit par ce groupe d’amis ; et elle leur raconta tout ce qu’il lui était arrivé. Mais elle ne voulait pas qu’ils aient pitié d’elle.

Ce soir là, elle rit pour la première fois depuis sept ans.  Elle ressentit comme une vague de chaleur dans son corps, un sentiment de tendresse, et d’apaisement ; elle en pleura d’émotion. La jeune fille vit ses amis très souvent, elle ne pouvait vivre sans maintenant. Elle devint une personne très joyeuse et marrante, et reprit goût à la vie. Elle riait encore et encore, c’était la chose qu’elle aimait le plus au monde, rire et être avec des personnes heureuses. Elle pensait encore à ses parents, mais pour le moment elle était heureuse.

Deux ans et demi étaient écoulées depuis qu’Haru avait profitait de sa nouvelle vie. Elle s’amusait vraiment, et elle avait même organisé des rencontres avec de jeunes personnes malheureuses, et isolées ; pour les aider à retrouver le plaisir de vivre et à être heureux.
Un soir, lorsque la jeune femme écrivait sur l’un de ses carnets ; la phrase qu’elle venait d’écrire se souleva dans l’air et les lettres se mirent à se détacher les unes des autres. Très surprise, Haru jeta son carnet, comme par reflex ; et les lettres, se fondirent sur un vase posait sur la table, il se brisa en deux. Après avoir repris ses esprits au bout de quelques minutes ; époustouflée et surtout très curieuse, la jeune femme ramassa son carnet et réécrit une phrase ; mais pas la même cette fois-ci ; ensuite, elle pensa le plus fort possible aux lettres qu’elle avait vu s’envoler un instant plus tôt, et… cette fois là aussi ; les lettres montèrent dans les airs. Haru voulait vérifier si c’était le mouvement de ses mains qui avait dirigé ses lettres, elle leva alors les mains en l’air, et d’un mouvement de bras vers la droite, elle déplaça la phrase décomposée sur son rideau et celui si fut aussi séparé en deux. Elle tomba sur les fesses, ébahit…Elle n’en revenait pas, elle avait des pouvoirs. Elle avait déjà entendu parlait de ces magiciens, mais elle…elle !  Quelques semaines plus tard elle se rendit à l’école de magie, où elle savait qu’elle pourrait progresser, et aussi vivre avec des personnes, qu’elle considérerait surement comme sa famille. Si elle arrivait à développer ses pouvoirs, peut être qu’un jour, elle irait découvrir ce qui était arrivé à ses parents. Qui sait ?



 Codage by Natu de Cocktail Graph'.
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
avatar
      
M. le directeur
Administratrice toute puissante
   
Messages : 300
Date d'inscription : 19/01/2014
   
Voir le profil de l'utilisateur
       
       
                                       
          
Ven 14 Aoû - 15:38
       
       
" si c'est pour avoir des big boobs comme N..." > MDRRR T'ES SERIEUSE XD #RagePasParceQueJ'enAiPlusQueToi

Tu es validée chez les Diamants 8D Et j'aime beaucoup ton histoire, c'est des cons les parents d'Haru éè
Reste plus que ta fiche de sortilèges & c'est good ! > Par contre, y'a juste un truc sur lequel je suis pas d'accord

"Neji (mon amour)" > BAS LES PATTES é______________________è
              
       
             
       
_________________

rip mon coeur, je meurs:
 
       
                      Revenir en haut Aller en bas               
       
                               
Page 1 sur 1
                                              
          
      
                                                 
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
                             
Bienvenue à Ellour! :: FLOOD POWER :: Corbeille-
   
   
                               
   
                          
                  Sauter vers: