Forum RPG se déroulant dans un pensionnat magique. Viens rejoindre nos aventures !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

:               
               :: FLOOD POWER :: Corbeille Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas   
   

« Je rêve du réveil où l'aube de la nuit m'emporte. » Elsa L. Stanley & Raff F. Akarie [RP LIBRE]

   
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Lun 18 Aoû - 20:41
Invité
       
       
Je rêve du réveil où l'aube de la nuit m'emporte.

☼☼☼☼☼☼☼☼☼☼☼☼☼☼☼☼☼☼☼☼☼☼☼☼☼☼

ALLONGÉE dans mon lit, je tentais de trouver le sommeil tandis que les autres dormaient profondément. La fenêtre sans rideaux qui était ouverte laissait filtrer un rayon de lune, qui comme par hasard tombait sur ma couchette. La couette était épaisse et réchauffait mon corps frigorifié par le léger courant d'air qui se baladait dans la chambre. L'oreiller n'était ni trop dur, ni trop mou ; bref, j'avais de quoi dormir. La seule chose à déplorer était les ronflements répétitifs et incessant de mon voisin de lit, que j'avais envie de gifler. D'ailleurs, je me retenais pour ne pas me lever et lui enfoncer mon poing dans la figure. Malgré tout, je ne parvenais pas à m'endormir. J'avais beau compter les moutons -oui, cette méthode totalement ridicule-, me caler sur la respiration calme de ma voisine ou m'imposer des calculs complexes, je n'y arrivais pas. Et je me demandais comment les autres faisaient. Peut-être qu'ils n'étaient pas aussi compliqués que moi. Peut-être qu'eux ne se cassent pas la tête alors qu'ils ont tout pour être heureux. Parce que, -et c'était devenu pour moi une évidence-, je pouvais être heureuse. Il fallait juste que j'arrête de penser à Mary, à mes parents et à mon enfance. J'étais à Alféa, j'étais une fée. Je devrais être contente, non ? Bah y'a sans doute un truc qui va pas chez moi, parce que je ne l'étais pas. Du moins pas complètement.
Je me retournais dans mon lit pour pouvoir mieux contempler la pleine lune. Elle était rayonnante ce soir. J'aimerais être comme elle, libre et belle. J'aurais tant aimé l'observer depuis chez moi... mais qu'est-ce que je dis ? Je suis chez moi, maintenant. Mais il est vrai que j'aurais souhaité la voir de plus près, et pas qu'à travers une fenêtre. Et c'est là que je me suis dit : Mais qu'est-ce qui t'en empêches ? Rien dans le règlement ou dans le discours qu'avait déclaré notre directrice cet après-midi ne le m'interdisais. Et puis, si je me faisais discrète, personne ne le saurait, et en rentrant, j'arriverais peut-être à trouver le sommeil. Je jetais un coup d’œil au réveil digital qui se trouvait à ma droite. Minuit et quart. Il ne devait plus y avoir personne dans la cour.
Alors je me levais. A tâtons, je cherchais un pull et l'enfilait par dessus mon pyjama bleu terne. Puis, j'enfilais mes chaussures. A côté de moi, le ronfleur se retourna dans son lit en faisant craquer une latte, et je sursautai. Tandis que fourrais les lacets dans mes chaussures, une pensée s'empara de mon esprit. Dès le premier soir, j’enfreignais les règles. Enfin, pas complètement mais je sais que ma conduite n'aurais pas totalement été approuvée. Je me levais, en maudissant le plancher qui craquait à chaque pas. Pourquoi n'avaient-ils pas mis de la moquette, bon sang !? Je me faufilais à travers les lits et sortait de la pièce en débouchant dans le couloir. Comme je m'étais un peu ennuyée cet après-midi là, après avoir défait mes bagages, j'avais tenté de retenir les chemins par cœur. Je ne pensais pas que ça me servirait autant, car en pleine nuit, il était inutile de se faire remarquer en atterrissant dans la mauvaise salle.
A gauche, à droite, à droite, à gauche, à droite...
Ah, enfin ! Je sortis dans la cour, le sourire aux lèvres. C'était magnifique. La lune était reflétée dans l'eau du puits rosé, ce qui produisait un halo argenté autour de ce dernier. Je m'asseyais sur la marche d'un petit escalier, et contemplai éperdument ce spectacle magnifique pour les yeux. J'aurais pu rester assise là des heures entières, perdue dans mes pensées. Je ne me rendis pas vraiment compte qu'une personne arrivait derrière moi, ni qu'elle m'observait d'un air amusé. je ne m'en rendis compte que lorsque cette même personne fit retentir sa voix dans l'obscurité oppressante :
« Beau spectacle, pas vrai ? »
 
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Lun 18 Aoû - 21:12
Invité
       
       


La jeune princesse ne trouvait pas le sommeil, elle était agité et tourné, encore et encore dans sont lit. Ses yeux toujours clos, elle ne semblait point trouver le sommeil  mais pourtant elle ne quitter pas son lit. Pas qu'elle ne voulait, au contraire, mais elle avait tout simplement la flemme et pas le courage de se lever. Elle n'arrivait même pas a ouvrir les yeux, la flemme qui dormait en elle était trop forte. Puis la brune prit sa flemme en main et ouvrit les yeux en se levant tranquillement de son lit. Elle frotta ses yeux doucement en s’étirant de tout son long. Elle quitta son lit et au moment ou ses pieds touchèrent le sol froids elle fut parcourut d'un frisson qui la fit éternuer. Elle se pressa donc a mettre ces chaussons afin de ne pas  éternue de nouveau.

Elle quitta ensuite sa chambre sans faire de bruit telle un chat dans la nuit. Ses pas était  lent et calculé pour ne pas faire de bruit. Elle commença une longue avanture dans les couleur noir. Sa seul lumière ? Les rayons de lune passant a travers les fenêtres des couloirs. Elle avait peur de se perde ? Non. Et de tomber sur quelque chose de bizarre ? Oui. Du style ? Un vampire qui serrait en réalité le jumeau cacher de GC. Imaginez deux seconde, en temps normal un vampire c'est sex, mais la ! Elle décèderait sur place la pauvre ! Mais le pire du pire serrais qui se plante en string devant elle. Mais alors la elle décède pas, elle explose.

Puis elle arriva enfin dans la cour, mais elle n'était pas seul. elle croisa la fille de se matin. Elle serrais bien tenté de sortir "zombi le grand retours" Pour lui informé de sa présence mais non. « Beau spectacle, pas vrai ? » Voila ce que Raff dit. Elle admira a son tour le ciel.



_______________________________________________________________

♦Ma présentation : ♥~♥
♦Speedpaint sans musique 8D (ma vie est importante a vos yeux .-.) : ♥~♥
♦Putin, le rp tout pourrie que je viens de pondre '-'
~~
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Mer 20 Aoû - 22:22
Invité
       
       
Je me retourne vivement. Je réprime un sourire quand je reconnais la fille de ce matin. Oui, celle qui a crié aux zombies. En mon for intérieur, quelque chose me dit que j'aurais dû reculer, prise de timidité, mais curieusement, cette fille-là ne m'incitait pas à la timidité, mais à la curiosité. Elle n'était pas comme les autres filles. Face à ma timidité habituelle, certaines filles me toisaient d'un air hautain, supérieur et s'éloignaient rapidement en se dandinant. Mais cette fille avait l'air de s'en foutre, et je lui en étais reconnaissante. Elle me regardait comme son égale. C'était la première fois que je voyais une personne qui ne me traitait pas comme... comme rien, justement. A part Mary, bien sûr ; mais je m'interdisais de penser à elle. Elle faisait partit de mon passé. Maintenant, je devais avancer, et construire mon avenir sur des bases sûres. Et cette fille pouvait m'aider à faire cela. Je ne devais pas jouer la fille froide et charismatique. Pas cette fois.

C'est alors, en l'observant, que je me rendis compte d'une chose importante : je ne savais rien d'elle. Et j'avais envie d'en savoir plus, à part le fait qu'elle était un peu timbrée. Après tout, les relations durables reposent sur la confiance et la connaissance de l'autre, non ? Alors je lui tournais le dos, admirant encore et encore la pleine lune. C'est dingue de savoir que cette même lune éclaire en ce moment toute les planètes de la dimension. Cette même lune que je regardais à Astralla, durant mon enfance quand j'étais triste, ou quand j'étais heureuse, et cette même lune que je regardais aujourd'hui, avec cette fille inconnue derrière moi.

Il peut se passer beaucoup de choses en une nuit. Une nuit peut vous changer la vie. Ça peut aussi être mon cas. J'en étais convaincue.

- C'est sûr. C'est fou combien cette lumière nous réconforte, tous. Nous fait du bien. D'un autre côté, je pense qu'on doit tous en avoir besoin.

Je fais une pause, me retourne vers elle pour mieux la voir. Elle est adossée à l'un des piliers, et admire le ciel étoilé. Soudain, je comprends. Elle aussi en a besoin. Ça se remarque dans sa manière de regarder le ciel. Je brûle d'envie de la connaître. Mais je ne sais même pas comment m'y prendre. Je n'ai jamais abordé de personnes ainsi. J'ai toujours été une fille renfermée, froide et distante.

Ca peut changer.

Alors je lance :

- Moi c'est Elsa. Et toi ?


              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Contenu sponsorisé
   
   
       
       
                                       
          
Contenu sponsorisé
       
       
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
                               
Page 1 sur 1
                                              
          
      
                                                 
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
                             
Bienvenue à Ellour! :: FLOOD POWER :: Corbeille-
   
   
                               
   
                          
                  Sauter vers: