Forum RPG se déroulant dans un pensionnat magique. Viens rejoindre nos aventures !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

:               
               :: FLOOD POWER :: Corbeille Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas   
   

''Je peux vous anéantir autant que l'est mon coeur''.

   
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Ven 4 Juil - 17:51
Invité
       
       
DIXON, REBECCA, ARIANNA




Date de naissance : 17 décembre 1996

Planète d'origine : Pandora

Pouvoir magique : Rebecca possède le pouvoir de contrôler tout ce qui se trouve à l’intérieur d’un corps. Que ce soit votre esprit… ou votre cœur. Bien sûr, ce ne serait pas drôle s’il n’y avait aucun inconvénient. Le problème, voyez-vous, c’est que ce que Rebecca fait subir aux autres, elle peut aussi se l’infliger à elle-même sans qu’elle ne le veuille. Un quart de seconde d’inattention, et elle pourrait se tuer. Elle intègre donc Alféa (pas vraiment de son plein gré...) dans le but de contrôler ce pouvoir, ainsi que développer sa capacité de concentration.


Physique du personnage : Les longs cheveux lisses de Rebecca sont principalement la première chose que l’on remarque chez elle, à cause de leur couleur : un joli bleu tirant sur le vert. C’est assez peu commun, d’autant plus que c’est sa couleur naturelle. Ensuite, ce sont ses yeux d'un bleu turquoise foncé que l’on relève. Le mot qui revient le plus fréquemment pour qualifier son regard est ''intense'', avec ses longs cils noirs. Une bouche en forme de cœur comme on les aime dans les tons rose-orangé agrémente son visage ovale au teint relativement pâle.
La jeune fille en impose de par la force qu'elle dégage, mais surtout de par sa taille, à savoir un mètre soixante-quinze, ce qui est environ dix centimètres de plus que la moyenne. Sa silhouette générale est élancée, avec une fine taille marquée et de jolies formes à penchant généreux, ce qui lui a valu de nombreuses envieuses.
Côté style, elle aime les jeans déchirés, les chemises, les chaînes, les cravates, les croix, en bref, tout ce qui ne fait pas Barbie. Les pauvres petites gosses de riche à la Paris Hilton, très peu pour elle. Rebecca est superbe. Mais fracassée psychologiquement.


Caractère du personnage : ’’Distante’’. ‘’Froide’’. ‘’A l’écart’’. ‘’Bizarre’’. Ce sont les mots qui reviendraient le plus souvent si les autres étaient amenés à décrire Rebecca. Elle est renfermée sur elle-même. Brisée. Fracassée. Son cœur est détruit. Mis en pièces. Son corps tout entier est anéanti. Dévasté. De l'extérieur, on voit une jeune fille seule, triste, les yeux dans le vide. Tout le contraire de ce qu'elle était avant. ''Avant''. Avant l'accident. Celui qui a définitivement changé la jeune fille. Elle était enjouée, joyeuse. Elle souriait tout le temps. Elle était accueillante, gentille, sociable. Cependant, elle avait son petit caractère aussi. Rebecca était assez... impulsive. Gare à vous si vous osiez l'énerver ! Malheureusement, tous ces traits qui faisaient d'elle une personne ouverte ont disparu depuis ce jour. Ce maudit jour. Maintenant, elle vit sa vie en solitaire, sans personne à part les morceaux de son cœur.

Histoire du personnage : Commençons par le commencement. Je suis née le 17 décembre 1996. Nous étions donc en plein hiver, mais il ne neigeait pas encore. Cependant, dès ma naissance, lorsque mes premiers cris retentirent, les flocons tombaient peu à peu du ciel. Du moins, d'après ma mère, mais elle avait toujours eu tendance à donner un côté magique à n'importe quel évènement. Excepté un... Mais gardons cela pour plus tard.
Notre famille n'était pas très pauvre, mais pas milliardaire non plus. Disons que j'ai grandi dans un milieu relativement aisé, je n'avais pas à m'en plaindre. Mon enfance a débuté de manière tout ce qu'il y a de plus normal. Mes parents ont fait l'acquisition d'une villa qui avait émerveillé la gosse de trois ans que j'étais. Cet achat ne m'avait pas interpelée, étant donné mon âge. Ce n'est qu'après que j'ai compris pourquoi on avait déménagé. Ma mère était enceinte d'Anna. Ma petite sœur. Lorsqu'elle naquit, le 4 octobre 1999, toute l'attention de mes parents était accaparée par le nourrisson. Je me suis dit que ça ne durerait pas. Mais les années passaient, et j'étais mise de côté. J'avais dix ans, elle en avait sept. Cela faisait sept ans que mes parents ne faisaient plus attention à moi. J'avais alors nourri une jalousie de plus en plus forte à l'égard de ma sœur au fil des années. C'était ''la meilleure'', ''la plus belle'', ''la plus intelligente''. Tant de compliments qu'on lui faisait. Moi, rien. Cependant, je restais la même petite fille joyeuse, je jouais l'enfant sage et mignonne, même si au fond je haïssais ma sœur. Mais je ne me rendais pas compte à quel point je la détestais jusqu'à cet accident. J'avais quatorze ans. Exactement quatorze ans. Parce que c'était mon anniversaire. Décembre. 17. Mes parents ont oublié. Ils ont tout bonnement zappé mon anniversaire. Il étaient sortis faire des courses, et étaient revenus avec des cadeaux. Pour ma sœur de onze ans. Rien à foutre de moi. A ce moment-là, je me suis sentie trahie. Triste. Et en colère contre elle. Contre eux. Contre le monde. Mes ''parents'' sont ressortis pour aller je ne sais où, me demandant de garder ma sœur. Le regard haineux, je la fixais. Elle était devant la télé, à rire. Elle osait rire, n'ayant aucune conscience de ce qu'il se passait autour d'elle. Aucune conscience que personne ne m'avait souhaité mon anniversaire. Parce que j'étais invisible. J'avais voulu qu'elle soit morte. Et c'est ce qui s'est passé. Je m'en suis rendu compte trop tard. Je ne savais pas ce que je faisais. Je ne suis pas une meurtrière... Lorsque ses gémissements se sont arrêtés, j'ai compris ce que j'avais fait. J'avais juste arrêté son cœur.
Je l'avais empêchée de respirer.
Je l'avais tuée.
Mes parents sont rentrés à ce moment là. Ils ont vu ma sœur, allongée sur le canapé, inerte. Et moi, pas loin, debout, ne bougeant plus. Ils n'ont pas cherché plus loin, ils m'ont immédiatement accusée. Ma mère était hystérique, elle pleurait tellement qu'elle aurait pu inonder la maison. Je ne me suis pas défendue quand ils m'ont crié dessus, me disant qu'ils me détestaient, qu'ils voulaient ma mort. Mon père m'avait tellement frappée que j'avais perdu connaissance. Je m'étais réveillée, et malgré ma vision trouble, j'avais reconnu le garage. Je sentais le froid du sol contre ma peau. Je m'étais redressée. Il n'y avait personne. Juste un mot, sur lequel j'ai reconnu l'écriture de mon père, plus bâclée que d'habitude. ''Tu es un monstre.'' Oui. Je suis un monstre.
On ne me nourrissait qu'une fois par jour, avec de minuscules portions. Je savais qu'on ne me donnait à manger que pour ne pas qu'ils aient un corps sur les bras. Un deuxième, pardon. Par ma faute. J'avais le droit de me doucher une fois toutes les deux semaines. Ce que je considérais comme un privilège. Cela dura des mois. J'étais... séquestrée. Maltraitée. Pas physiquement, mais psychologiquement. Je ne parlais plus, et je passais mes journées soit à regarder dans le vide, soit à pleurer. J'étais... morte. Je le suis, en fait. Vide. Le cœur déchiré. Mais je ne peux m'en vouloir qu'à moi-même. Tout est de ma faute.
Le premier jour de septembre (2014), mes parents sont venus. Je n'ai rien dit. Je ne savais plus comment parler. Et puis je n'avais rien à dire. Mon père m'a violemment prise par le bras, et, à l'heure où je vous parle, j'ai encore un bleu. Ma mère a prit la parole alors qu'il m'emmenait, me jetant une valise dessus :
<< On t'emmène à Alféa. Ça a l'air d'être une école pour les fous comme toi, tu seras parfaitement à ta place. Sache que je te hais jusqu'au plus profond de mon être. Estime-toi heureuse d'être encore en vie. Un monstre comme toi ne devrait même pas avoir le droit de respirer. >>
Et sur ces paroles, ils m'ont collés dans une navette menant à Magix. J'y suis en ce moment même, refoulant mes larmes. J'ai honte. Tellement honte... Pas parce que j'ai tué ma sœur. Mes parents ont raison. Je suis un monstre.

Parce que je ne regrette rien.



Niveau de RPG : Expert Cool Nan je déc', je dirais bon !
Où avez-vous découvert le forum ? : Alors, c'est très simple, en fait une licorne m'a rendu visite hier, et m'a apporté l'adresse de ce forum sur une tartine, qui était en fait Nyan Cat ! Après on a prit le thé en compagnie des Teletubbies, d'ailleurs ils sont super cool Very Happy Et ensuite... Bah là je suis dans un asile psychiatrique :')


[Petite précision, le nom de famille de Rebecca se prononce à l'anglaise/américaine, c'est à dire ''Dixone'', merci !]
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Sam 5 Juil - 10:49
Invité
       
       
Bienvenuuuuuue <33333
Ma réforme ayant été acceptée, je vais mettre Rebecca chez les Topazes. Elle est une topaze qui a mal tourné - auparavant gentille, accueillante, se sacrifiant émotionnellement pour sa famille en faisant semblant d'être heureuse quand elle ne l'est pas.
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
avatar
      
M. le directeur
Administratrice toute puissante
   
Messages : 300
Date d'inscription : 19/01/2014
   
Voir le profil de l'utilisateur
       
       
                                       
          
Sam 5 Juil - 11:05
       
       
Welcome !
J'approuve la décision de mon collègue. Cool
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Invité
Invité
   
   
       
       
                                       
          
Sam 5 Juil - 11:14
Invité
       
       
Supeeeer, merci <33
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
       
   
       
      
Contenu sponsorisé
   
   
       
       
                                       
          
Contenu sponsorisé
       
       
              
       
                     Revenir en haut Aller en bas               
       
                               
Page 1 sur 1
                                              
          
      
                                                 
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
                             
Bienvenue à Ellour! :: FLOOD POWER :: Corbeille-
   
   
                               
   
                          
                  Sauter vers: